Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Prévenir la sécurité de l'électricien.

    © OPPBTP

    Préparer ses installations de chantier

    Intégration des réseaux au plan d’installation de chantier

    Les équipements (accès, engins de levage…), la voirie et les réseaux divers (eau, gaz, électricité…) ainsi que les installations collectives de chantier (cantonnements…) sont intégrés au plan d’installation de chantier élaboré par l’électricien, ou son donneur d’ordre, en relation avec le coordonnateur SPS, le cas échéant.

    Des zones réservées pour les approvisionnements et les circulations

    Des zones de stockage et d’évacuation des déchets sont prévues à proximité des moyens de levage et de manutention. Au poste de travail, des zones de stockage intermédiaires peuvent aussi être prévues : elles doivent être en ordre en permanence, débarrassées des emballages, des chutes de câbles ou de fils, des tourets…

    Des installations sanitaires et vestiaires fixes ou mobiles

    Les obligations concernant les installations d’accueil, les vestiaires et les sanitaires dépendent de la durée du chantier. Pour des chantiers de durée supérieure à 4 mois, des installations sanitaires fixes doivent être prévues. Pour des durées inférieures, des équipements mobiles de chantier peuvent être utilisés.
    En cas de retrait d’amiante, une unité de décontamination des salariés et des équipements doit être installée.

    Aménager la zone de travail

    Lorsque le chantier nécessite un poste de travail en hauteur (pose de chemin de câble ou d’appareillage au plafond), il convient d’utiliser le matériel adapté.

    L’échelle comme l'escabeau ne sont pas autorisés comme poste de travail (article R.4323-63 du Code du travail).

    Pour l'installation de chemin de câbles en hauteur, d'appareillage ou pour le passage de gaines dans les faux plafonds, en intérieur, les électriciens utilisent une plate-forme individuelle roulante légère (Pirl), communément appelée « gazelle », ou un échafaudage roulant à montage et démontage en sécurité (MDS).

    L'avantage de la Pirl est qu'elle peut être déplacée facilement à mesure de la progression du travail ; elle est relativement légère (15 kg pour les plus légères) et offre un plan de travail sécurisé et stable.

    Son utilisation nécessite des surfaces planes et peu encombrées.

    Intervention en hauteur sur plate-forme élévatrice.

    Pour les travaux extérieurs, les opérateurs utilisent une plate-forme élévatrice mobile de personnes (PEMP) ou un échafaudage fixe, avec une préférence s'il est à montage et démontage en sécurité (MDS). Ces équipements permettent de travailler en sécurité à bonne hauteur ; ils limitent les positions inconfortables et le risque de chute de hauteur. La PEMP offre une surface de poste de travail suffisante pour être à l'aise (au moins 60 cm de largueur).

    Cependant, l'échafaudage ou la PEMP ne permettent pas d’intervenir pour certains travaux sur toiture difficilement accessible ou pour des interventions ponctuelles. La protection du compagnon contre la chute de hauteur peut alors être réalisée au moyen d'un équipement de protection individuelle (EPI) tel que le harnais, la longe et le stop-chute attachés à une ligne de vie ou à des points d'ancrage, en suivant les recommandations du guide Dépannage urgent sur toiture pour les interventions ponctuelles.

    Vérifications et examen d'adéquation de votre PEMP
    • Les échafaudages sont soumis à un examen de montage et à une vérification générale périodique de conservation. Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne. En cas de location, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.
    • Effectuez l’examen d'adéquation de votre PEMP.

    Pour les travaux à proximité des lignes électriques, les distances d’éloignement (personne ou matériel) sont de 3 mètres pour les lignes aériennes de tension inférieure à 50 000 volts et de 5 mètres pour celles où la tension est supérieure à 50 000 volts.
    Pour un travail effectué à moins de 50 mètres des lignes électriques, vous devez intégrer le risque électrique dans votre PPSPS.

    Lors de travaux en coactivité, une bonne coordination est nécessaire, notamment lors de l’incorporation des réseaux électriques dans les ouvrages du maçon et du plâtrier. Une organisation commune du travail permet d’éviter les accidents.

    Choisir des moyens de manutention adaptés pour les approvisionnements

    Engins de levage pour livrer les charges lourdes

    Lors de la préparation du chantier, vous pouvez vous rapprocher du coordonnateur SPS pour échanger sur les moyens de manutention qui peuvent être mis en commun sur la durée des travaux. Cela conditionnera l’organisation, la gestion de vos approvisionnements et la livraison des charges lourdes (tourets, gros équipements…) avec vos fournisseurs pour adapter les moyens à mettre en œuvre :

    • Le fourgon muni d’un hayon permet de déposer la charge au sol pour la reprendre au transpalette (les gros tourets, par exemple).
    • La grue auxiliaire ou la grue mobile permettent de décharger des armoires de distribution lourdes. Ces engins de levage sont adaptés à un chantier dégagé et nécessitent des appuis au sol fiables.

    N’hésitez à faire appel à une entreprise spécialisée en manutention qui effectuera la livraison et la mise en place des équipements.

    Vérifications et examen d'adéquation des engins de levage
    • Les engins de levage sont soumis à une vérification générale périodique annuelle, semestrielle ou trimestrielle selon le type d'appareil. Vous pouvez enregistrer vos résultats dans notre outil en ligne.
      En cas de location, vous devez vous assurer que la vérification a bien été effectuée.
    • Effectuez l’examen d'adéquation de votre grue.

    Aides à la manutention

    Voici quelques aides à la manutention :

    • chariot porte-touret pour manutentionner et dévider les câbles ;
    • dérouleur de câble portatif pour déployer des couronnes de fils électriques sans risque d’emmêlement ;
    • chandelles avec un axe quand le touret est endommagé ;
    • dévidoir de gaine pour déployer le réseau de gaines annelées ;
    • chariots pour les petits équipements.

    Toutes les aides à la manutention limitent le risque de troubles musculo-squelettiques (TMS).

    Appliquer les bons modes opératoires

    La norme NF C 18-510 renforce la nécessité d’intervenir hors tension. Pour qu’une intervention soit effectuée hors tension, l’installation ou l’équipement doit être consigné.

    Consigner une installation pour travailler hors tension

    La procédure de consignation des installations à déposer, à entretenir ou à raccorder ainsi que celles des équipements avariés comprend cinq étapes (domaine BT).

    La consignation, une procédure indispensable pour travailler hors tension.
    • Séparez l’équipement de travail ou la partie d’installation défectueuse de toute source d’énergie électrique au point de sectionnement.
    • Condamnez le dispositif de coupure en position d’ouverture avec un cadenas, par exemple.
    • Identifiez clairement l’équipement ou l’ouvrage mis hors tension pour vous assurer que la zone de travail est bien située dans l’ouvrage mis hors tension. Une pancarte indique que la commande ne doit pas être manœuvrée.
    • Procédez à la vérification d’absence de tension (VAT). Un vérificateur d’absence de tension (VAT) doit être prévu pour confirmer l’absence de tension sur un circuit mis préalablement hors tension. Son bon fonctionnement est vérifié avant et après toute utilisation. Il est adapté à la tension des installations sur lesquelles ils sont utilisés et répondent aux prescriptions de la norme NF C 18-310 (tension inférieure à 1 000 V).
    • Mettez à la terre et en court-circuit l’équipement de travail ou la partie d’installation immédiatement après la VAT en cas de doute (facultatif).

    Les électriciens habilités BC effectuent la consignation d’un équipement ou d’une installation. La reprise des travaux ne se fait qu’à la remise par le chargé de consignation d’une attestation de consignation.
    Les opérateurs habilités BR consignent uniquement l’équipement sur lequel ils interviennent.
    La consignation et la déconsignation sont effectuées par le même opérateur.

    Pour les travaux au voisinage de pièces nues sous tension, l’électricien met en œuvre des mesures de protection collective (isolation et obstacles) et porte des EPI spécifiques au risque électrique.

    Les zones de voisinage en basse tension (BT)

    • De 3 m à 0,30 m : zone de voisinage simple.
    • De 0,30 m à 0 m : zone de voisinage renforcé.

    Particularités des travaux sous tension

    Exceptionnellement, des travaux sur installations ou équipements sous tension peuvent être effectués sur ordre formel et écrit du chargé d’exploitation, qui le justifie, dans les cas suivants :

    • la mise hors tension mettrait en danger la vie ou la santé des travailleurs ;
    • l’exploitation est nécessaire ;
    • la nature des travaux ou des interventions exige la présence de tension (vérification des circuits, recherche et localisation de défauts, mesure de grandeurs électriques…).

    Dans les deux premiers cas, ces interventions requièrent une instruction de service précisant les prescriptions à respecter, les conditions d’exécution, les matériels et les EPI à utiliser (écran facial, tapis isolant et gants isolants). Elles sont effectuées par des électriciens habilités B1T ou B2T après formation dans un centre agréé par le ministère du Travail pour les installations ou par le comité de travaux sous tension pour les réseaux électriques de distribution.

    Il existe plusieurs domaines de travaux sous tension :

    • Les installations (batteries stationnaires, véhicules et engins, industries tertiaires). Chaque domaine est régi par une série de normes spécifiques (NF C18-505) dont le mode opératoire doit être respecté.
    • Les ouvrages de distribution (souterrains, aériens, émergences…) où les processus opératoires et les matériels à utiliser sont définis dans les documents du comité des travaux sous tension.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus