Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    A18 - Sécurité incendie : les fondamentaux des extincteurs portatifs

    ©OPPBTP

    L’extincteur d’incendie portatif, un moyen efficace de lutte contre le feu

    Sur les chantiers ou lors des travaux dans les bâtiments en exploitation, le risque incendie est toujours présent.

    En fonction du type d’établissement, la réglementation impose un certain nombre d’obligations pour contribuer à la sécurité des personnes et des biens, par exemple la mise en place de plans d’intervention ou d’évacuation regroupant les consignes de sécurité incendie, l’emplacement des extincteurs ou autres moyens d’extinction, les consignes au personnel, les exercices réguliers d’évacuation (au moins tous les 6 mois) et les formations à la prévention et la sécurité incendie (extincteurs, évacuation…), le permis de feu.

    Sur le terrain, les règles de sécurité sont connues et appliquées, mais chaque année de nombreux départ de feu sont déclarés dans le BTP. L’extincteur portatif est le premier moyen de lutte contre l’incendie. Il permet d’éteindre un début d'incendie ou de limiter sa propagation.

    Il est recommandé de former son personnel à la manipulation et à l’utilisation des extincteurs.

    Éclosion d’un feu

    L’origine d’un départ de feu est une réaction chimique résultant d’une combustion. Ce phénomène est uniquement possible si les trois éléments suivants sont simultanément réunis :

    • Présence d’un combustible solide, liquide ou gazeux (bois, polystyrène essence, gaz…).
    • Présence d’un comburant (oxygène…).
    • Présence d’une source d’énergie d’activation (étincelle, travaux par point chaud, cigarettes, produits chimiques…).

    Pour combattre, limiter ou éteindre un incendie, il faut agir sur un ou plusieurs éléments à l’origine de ce phénomène. L’extincteur portatif est un moyen efficace de lutte contre l’incendie s’il est utilisé correctement et adapté au type de feu à éteindre.

    Les cinq classes de feu

    Pour choisir les extincteurs portatifs appropriés et combatte efficacement un incendie, il faut préalablement connaître la nature du feu. Il en existe cinq catégories.

    • Les feux de classe A sont caractérisés par la combustion de matériaux solides pouvant former des braises (bois, tissus, papier, carton, fourrages, chiffons…).
    • Les feux de classe B sont caractérisés pas la combustion de liquides (essence, fioul, huile, solvant, alcool, hydrocarbure, peinture, produit chimique…) ou de solides liquéfiables (brai, bitume surchauffé…) qui brûlent sans faire de braises. Ne jamais faire agir une pression trop forte sur des liquides enflammés, cela risquerait d’étendre le foyer par projection.
    • La classe C désigne les feux de gaz (méthane, propane, butane, gaz naturel, acétylène…). Il faut toujours couper l’arrivée de gaz avant d’éteindre le foyer afin d’éviter de générer une atmosphère explosive.
    • La classe D regroupe les feux de métaux (sodium, magnésium, aluminium, phosphore, titane…). (Les feux de classe D peuvent être aggravés en présence d’eau ou de dioxyde de carbone. L’extinction de ce type de feu nécessite des équipements spéciaux ; ils ne sont pas traités dans cet article.)
    • Les feux de classe F sont liés aux auxiliaires de cuisson (huile et graisse) ; n’éteignez jamais un feu de cuisson avec de l’eau, un extincteur à poudre ou au CO2.

    Type et choix des extincteurs dans le BTP

    L’extincteur portatif est le premier moyen de lutte contre l’incendie. Il doit être facilement accessible et adapté au risque. Il existe des extincteurs de différentes capacités exprimées en litre (6 ou 9 litres) ou en kilogramme (2, 5, 6 ou 9 kg). Le poids des extincteurs portatifs n'excède pas les 20 kg ce qui permet d’intervenir rapidement.

    Il existe un ou plusieurs types d’extincteurs à choisir en fonction de la classe de feu. Chaque extincteur est estampillé de lettres et de pictogrammes permettant de savoir rapidement s'il est approprié.

    Extincteurs à eau pulvérisée

    Les extincteurs à eau pulvérisée sont les plus courants. Ils contiennent principalement de l’eau et sont recommandés pour les feux de classe A.

    La pulvérisation de l’eau en petites gouttelettes permet de refroidir et d’étouffer le foyer en formant de la vapeur.

    Lorsqu’ils contiennent des additifs, les extincteurs peuvent être utilisés en période de gel, contre les feux d’hydrocarbures (classe B) ou les feux d’huile ou de graisse (classe F). L’additif va permette d’isoler le liquide en feu de l'oxygène en formant une pellicule en surface.

    Il faut respecter une distance d’attaque d’un foyer de l’ordre de 3 à 4 mètres. Attention, l’additif peut être corrosif et provoquer des irritations.

    Extincteurs à mousse

    Les extincteurs à mousse contiennent un émulseur formant une mousse sous l’effet de la pulvérisation dans l’air. Ils sont recommandés pour lutter contre les feux d’hydrocarbures ou de solvants (classe B) ou les feux d’huile ou de graisse (classe F). Ils peuvent également être utilisés sur les feux de solide de classe A avec une efficacité limitée.

    Attention, la mousse étant conductrice, l’extincteur à mousse ne peut être utilisé que sur des installations électriques hors tension. Ce type d’extincteur est particulièrement sensible au froid et à la chaleur.

    Extincteurs à poudre

    Les extincteurs à poudre contiennent des poudres qui, en étant expulsées, étouffent les flammes et isolent le combustible. De tous les extincteurs, c'est le plus complet. Selon les besoins identifiés et le type de poudre employé, il peut être utilisé pour lutter contre tous les types de feu de classe BC ou AB et C.

    Idéal pour les situations à l’air libre, il est également utilisé dans les locaux techniques type chaufferie ou dans les parkings. De par leur conception, les extincteurs de type à poudre sont utilisables par température négative.

    Il faut respecter une distance d’attaque de l’ordre de 3 à 4 mètres et être vigilant lors de son utilisation en intérieur car il peut provoquer des nuages pouvant diminuer la visibilité, entraver l’évacuation de la zone sinistrée et détruire les équipements sensibles (électrique, électronique…).

    Extincteurs à gaz carbonique

    Les extincteurs à gaz carbonique contiennent du dioxyde de carbone (CO2) sous forme liquéfiée qui va agir sur plusieurs facteurs. D’une part, il refroidit les matériaux en feu. Expulsé sous forme de gaz, le CO2 peut atteindre une température de l’ordre de -50° C. D’autre part, il étouffe la flamme en réduisant le taux d’oxygène et la souffle. Les extincteurs CO2 sont recommandés pour les feux de classe B. Ils sont régulièrement placés à proximité des installations électriques puisqu’ils peuvent être utilisés sur des installations électriques sous tension.

    Ils peuvent également être utilisés sur les feux de solides de classe A avec une efficacité limitée.

    Il faut respecter une distance d’attaque de l’ordre du mètre et être vigilant lors de l’utilisation d’un extincteur CO2. Il faut bien tenir l’extincteur par les poignées et diriger le gaz afin d'éviter tout contact de la neige carbonique avec la peau pour éviter les gelures. Il est recommandé de bien ventiler le local après utilisation. Les extincteurs CO2 ne doivent pas être stockés au soleil ou posés à proximité d’une source de chaleur importante pendant une longue période (risque d’explosion).

    Marquage et conformité des extincteurs

    Les extincteurs employés dans le BTP doivent être conformes aux prescriptions réglementaires et normatives en vigueur. Il doivent ainsi répondre aux exigences du marquage CE concernant la réglementation des appareil à « pression », mais également de la norme NF EN 3-7+A1 pour garantir l’aptitude à la fonction et à l’emploi.

    A18 - Sécurité incendie : les fondamentaux des extincteurs portatifs Marquage de l'extincteur. ©OPPBTP

    Les informations suivantes doivent être présentes sur l’extincteur :

    • le marquage CE,
    • l'estampille NF (gris argenté pour les extincteurs portatifs ou bleu pour les extincteurs CO2 rééprouvés) et le numéro d’identification du fabricant,
    • la nature et le volume de l’agent extincteur (eau + additif, CO2, poudre…),
    • la ou les classes de feu précédée des indicateurs de performance d'extinction sur foyer type (exemple 13A),
    • le temps de fonctionnement,
    • les températures limites, le mode d’emploi (pictogrammes),
    • les dangers et restrictions éventuels d'utilisation (gel, chaleur…),
    • les vérifications de maintenance.

    Emplacement et mise en œuvre

    A18 - Sécurité incendie : les fondamentaux des extincteurs portatifs Signalétique pour extincteur ©OPPBTP

    Le choix des types d’extincteur, leur capacité et leur nombre sont déterminés en fonction de l’analyse de risque, de l’environnement dans lequel ils sont installés ou des travaux réalisés. Ils sont ensuite choisis en fonction des classes de feu les plus probables. La réglementation impose au minimum un appareil de 6 litres d’eau pulvérisée pour 200 m2 de plancher. Il est indispensable de consulter des spécialistes, notamment d'avoir l’avis des pompiers et des sociétés d’assurance.

    Les extincteurs doivent être installés à poste fixe, être facilement accessibles et visibles de loin avec la mise en place d’une signalétique incendie spécifique. Les emplacements sont choisis à proximité des zones à risques (à l’entrée des ateliers et des locaux ou près des machines). En extérieur, il faut les protéger des intempéries.

    Remarque

    Sur les chantiers de construction ou lors des travaux de maintenance, il peut être nécessaire de mettre un extincteur à proximité de certains postes de travail pour la durée de l’opération présentant un risque d’incendie. C’est l’analyse de risque qui détermine le type, le nombre et les emplacements des extincteurs à mettre en place durant le chantier.

    Conduite à tenir en cas d’incendie

    Si vous constatez un départ de feu, vous devez en premier lieu donner l'alerte en respectant les consignes de sécurité, appeler le numéro d’urgence (le service de sécurité, le numéro de la caserne la plus proche ou le 18/112) et, le cas échéant, déclencher l’alarme incendie. Si le foyer n'est pas trop important, essayez de le maîtriser à l’aide d'un extincteur approprié correspondant à la classe de feu.

    Avant toute utilisation, respecter les consignes d’utilisation de l’extincteur. Il faut parfois le dégoupiller, presser un levier pour percuter la cartouche de gaz (sparklet)… Il faut toujours attaquer un feu le dos tourné au vent, vous tenez l’appareil droit ou proche de la verticale et attaquez le feu à la limite de portée de l’extincteur. Progressivement, vous vous rapprochez en dirigeant toujours le jet vers la base des flammes et en balayant lentement pour atteindre toute la surface enflammée. Avancez seulement si vous êtes sûr que le feu ne reprendra pas derrière vous.

    Maintenance, entretien et vérifications obligatoires de l’extincteur

    Un extincteur doit être vérifié par un expert ou un organisme compétent (installateur ou vérificateur agréé) au moins tous les ans. Une étiquette atteste les passages du technicien.

    Après chaque utilisation, même d’une seconde, ou suspicion d’utilisation dans le cas où un extincteur a été dégoupillé, vous devrez également faire vérifier cet équipement par un professionnel.

    Tous les 3 mois, le personnel compétent s'assure que les extincteurs sont à la place prévue, parfaitement accessibles et en bon état extérieur. Il vérifie également la présence du scellé et du dispositif de verrouillage. Tous les 6 mois, il effectue un contrôle visuel et certaines vérifications prévues par la notice du constructeur (pesées, etc.).

    La révision complète en atelier intervient tous les 10 ans. La durée de vie d'un extincteur à eau ou à poudre est de 20 ans. Les extincteurs CO2 ou à pression permanente font l’objet d’une requalification périodique par un organisme habilité tous 10 ans ou tous les 5 ans s’ils ont été utilisés.

    Le plan d'implantation des extincteurs et le relevé des vérifications sont mentionnés au registre de sécurité.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus