Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Au titre de son obligation de sécurité, un salarié qui commet, dans le cadre du travail, une imprudence causant la blessure d’un collègue, peut faire l’objet de sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement pour faute grave.

    QUE S’EST-IL PASSE?

    Une salariée d’une entreprise est blessée à cause du comportement imprudent de l’un de ses collègues. Ce dernier est licencié pour faute grave au motif d’un comportement irresponsable ayant mis en danger l’intégrité physique d’autrui. Le salarié conteste son licenciement, notamment que soit retenue une faute grave.

    POURQUOI CETTE DECISION?

    Selon la Cour de cassation, le manquement du salarié à son obligation de prendre soin de sa santé et de sa sécurité ainsi que celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail justifie un licenciement pour faute grave. Ce manquement a pour conséquence de mettre en danger, dans l’enceinte de l’entreprise, les autres membres du personnel.

    COMMENTAIRE

    L’obligation de sécurité du salarié et la possibilité pour le salarié de faire l’objet d’une sanction disciplinaire en cas de non-respect de celle-ci, sont le pendant de l’obligation de sécurité de résultat qui pèse sur l’employeur. Cet arrêt de la Cour de cassation précise notamment que ce risque de responsabilité et de sanction concerne tous les salariés de l’entreprise, et pas seulement les titulaires d’une délégation de pouvoir en matière de santé et sécurité.

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus