Des spécificités et des risques à prendre en compte

    Les dalles alvéolaires précontraintes (DAP) sont des dalles fabriquées en usine, constituées de béton précontraint à fils adhérents qui, associées à du béton coulé en place, sont destinées à former un plancher. Les planchers à dalles alvéolaires sont principalement utilisés dans les bâtiments tertiaires et industriels (bureaux, centres commerciaux, parkings, entrepôts…).

    Les risques dont vous tiendrez compte lors de la mise en œuvre des dalles alvéolaires se répartissent en quatre catégories : la manutention des éléments, les chutes de personnes, la détérioration de la dalle alvéolaire et les risques de chute des DAP due à la déficience des appuis.

    Étaiement, pose, bétonnage, enlèvement : sécuriser chaque étape

    Lors des phases provisoires, c’est le bureau d’études de structure qui est le mieux placé pour regrouper les éléments de décision au moment de la conception du produit, en relation étroite avec le fournisseur des dalles. Limiter les efforts excessifs sur les appuis, définir des modes opératoires et des dispositions qui évitent les chocs ou leurs effets néfastes et s’assurer de la résistance des poutres d’appui constituent les objectifs essentiels.

    Appui de dalles alvéolaires précontraintes sur lisse. Appui de dalles alvéolaires précontraintes sur lisse.

    Veillez à mettre à la disposition du fabricant de DAP les documents lui permettant d’étudier le sens de pose, le plan de calepinage des dalles, leur étaiement de rive et le plan de coffrage pour les éléments singuliers de l’ouvrage. La pose des DAP requiert l'utilisation d'un étaiement provisoire suffisamment contreventé et dimensionné. L’entreprise doit tenir compte des hypothèses retenues initialement (charges, modes de mise en œuvre, efforts horizontaux, etc.), lorsqu’elle établit le plan d’étaiement.

    Contre les chutes de hauteur, vous opterez notamment pour la mise en place de garde-corps en tête d’éléments porteurs et assurerez une protection à l'avancement soit par des garde-corps fixés depuis le sol, sur la dernière DAP posée, soit par rotation de garde-corps monobloc extensible.

    Faites en sorte que les différents intervenants connaissent l’ensemble des paramètres influant sur la pose, pour que chacun puisse contribuer à la conception de la structure. Par exemple, le bon positionnement du ferraillage dans la poutre « appui » facilitera l’insertion des DAP.

    Le ferraillage des planchers demande de prendre des précautions en termes de répartition des nappes de treillis soudés et de manutention.

    En ce qui concerne le bétonnage, vous le réaliserez, une fois l’étaiement intégralement vérifié, conformément à la notice d’utilisation des DAP fournie par le fabricant, dans l’ordre indiqué au plan de coffrage et en respectant les charges de chantier prévues.

    Enfin, avant de procéder à l’enlèvement de l’étaiement, assurez-vous que le béton a acquis la résistance suffisante, préalablement déterminée par le bureau d’études.

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les risques psychosociaux ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus