Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Principe général de la protection contre les contacts directs

    Tout matériel électrique doit comporter, lorsqu’il est raccordé à une alimentation, une protection contre les chocs électriques adaptée aux conditions d’installation.

    Cette protection est assurée soit par des dispositions internes propres aux matériels, soit par des conditions externes d’alimentation et, éventuellement, d’environnement, soit par une combinaison appropriée de ces paramètres.

    Les matériels doivent être par ailleurs en bon état et correctement installés.

    Tous les matériels d’utilisation courante, conçus pour une protection efficace contre les contacts directs, doivent comporter au moins deux moyens de protection contre les contacts indirects :

    • une protection principale, qui assure généralement la protection contre les chocs électriques ;
    • une protection supplémentaire qui assure la protection contre les chocs électriques en cas de défaillance de la protection principale.

    Classe de protection contre les chocs électriques

    Tous les matériels électriques, qu’ils soient fixes, mobiles ou portatifs, sont classés en fonction de leur niveau de protection contre les chocs électriques. Il existe trois classes de matériel.

    Matériel de classe 0

    Les matériels de classe 0 sont totalement interdits, dans toute utilisation professionnelle.

    Matériel de classe I

    Les matériels de classe I assurent une protection supplémentaire en reliant toutes les masses métalliques à une borne de terre, elle-même reliée au conducteur principal de protection de l’installation.

    Pour être correctement protégé, l’installation doit être reliée à une bonne prise de terre.

    Matériel de classe II

    Les matériels de classe Il, dits également « double isolation » ou « isolation renforcée », assurent une protection supplémentaire contre les chocs électriques dans les conditions normales d’utilisation. Ce qui signifie que les matériels, de par leur conception ou leur mise en œuvre, ne permettent pas d’entrer en contact avec les parties actives. Cés équipements ne sont pas raccordés à la terre.

    Matériel de classe III

    Les matériels de classe IlI sont conçus pour être alimentés sous une tension non supérieure à 50 volts en courant alternatif ou 120 volts en courant continu. Ils sont admis seulement dans des circuits à très basse tension de sécurité (TBTS) ou très basse tension de protection (TBTP). Sur les chantiers, il faut choisir des matériels de tension nominale non supérieure à la moitié de ces valeurs.

    Les différentes classes de matériels électriques.

    Réglementation relative à la vérification des installations électriques permanentes

    Pour mémoire, l'employeur doit faire procéder à la vérification initiale des installations électriques lors de leur mise en service et après qu'elles ont subi une modification de structure (article R4226-14 du Code du travail).

    En outre, il doit également procéder ou faire procéder, périodiquement, à la vérification des installations électriques afin de s'assurer qu'elles sont maintenues en conformité avec les règles de santé et de sécurité qui leur sont applicables (article R4226-16 du Code du travail).

    A noter, les résultats de ces différentes vérifications doivent être consignées sur un registre (article R4226-19 du Code du travail).

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus