Impact en prévention

    L'opération de ligaturage mécanique des armatures béton réduit considérablement les contraintes posturales. Les opérateurs courbent moins le dos et le temps d'exécution est réduit.

    Le ligaturage mécanique limite également les efforts imposés sur les poignets des salariés par l'opération de ligaturage manuel.

    La coque étanche de la ligatureuse évite la pénétration des poussières.

    L'effectif exposé à cette situation est divisé par trois.

    Ligaturer plus facilement les armatures béton grâce à la ligatureuse

    Pour ses chantiers en habitat collectif, l’entreprise a investi dans une ligatureuse afin de faciliter l'opération de ligaturage des armatures béton. Le pistolet permet le ligaturage mécanique, ce qui améliore les conditions de travail et réduit les risques de TMS. Le moteur sans charbon de la ligatureuse limite l'entretien. Sa coque étanche évite la pénétration des poussières.

    L’entreprise utilise la ligatureuse pour les planchers coulés en place. Elle l’exclut pour le moment pour les murs banchés qui sont plus éprouvants pour le matériel (risques de chocs, heurts, huiles de coffrages, etc.). L'étude porte donc exclusivement sur l'utilisation de ligatureuse pour les planchers coulés en place.

    Avant

    Un ligaturage manuel générant des postures contraignantes

    Pour ses opérations de gros œuvre collectif, l’entreprise ligaturait manuellement l'ensemble de ses armatures sur chantier. Cette opération nécessitait trois personnes. Elle générait des postures de travail contraignantes et sollicitait beaucoup les poignets des opérateurs.

    Après

    Une intervention facilitée et plus rapide

    L'entreprise utilise la ligatureuse exclusivement pour les planchers coulés en place. Avec ce nouvel équipement, les compagnons passent trois fois moins de temps pour une même opération de ligaturage. Les postures contraignantes et les sollicitations des poignets sont fortement réduites.

    Impact sur les risques

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 1,25 euro de gain.

    Retour sur investissement

    1 an et 1 mois sont nécessaires pour que l’investissement soit amorti.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 365 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 3 288 euros (gains – coûts).

    Bilan économique

    • Période envisagée : 3 ans
    • Effectif concerné : 3 personnes

    L'essentiel des gains observés vient du temps d'intervention pour ligaturer les armatures béton qui est divisé par trois.

    Coût

    Décision

    180 €

    Achats

    13 086 €

    Total Coûts

    13 266 €

    Gains

    Achats

    85 €

    Production

    16 469 €

    Total Gains

    16 553 €

    Coût

    Décision

    180 €

    Temps passé pour l'analyse et la prise de décision (directeur travaux)

    100 €

    Temps passé pour l'analyse et la prise de décision (QSE)

    80 €

    Achats

    13 086 €

    Achat de la ligatureuse

    1 580 €

    Coût consommable pour 37 600 m2 annuels de plancher coulés en place (valeur de référence entreprise)

    11 506 €

    Total Coûts

    13 266 €

    Gains

    Achats

    85 €

    Perte de bobinot de ligature

    85 €

    Production

    16 469 €

    Coût de production pour ligaturer 37 600 m2/an

    16 469 €

    Total Gains

    16 553 €

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consultez le zoom sur le risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus