Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Pour les salariés, l’utilisation de la machine à jointer permet de réduire notablement les gestes répétés. Toutefois, son poids (environ 4 kg) nécessite de se relayer. L’entreprise fait alterner ses salariés entre deux types d’opérations : le jointement à l’aide du « banjo » et la finition.

    Une machine pour optimiser la phase de jointement

    Cette entreprise artisanale est spécialisée dans les chantiers de plâtrerie et d’isolation : chaque salarié pose en moyenne 1 800 m² de plaques de plâtre par an. La phase de jointement est décisive pour assurer la pérennité et la finition des ouvrages : elle se fait traditionnellement à la main et nécessite de nombreux passages (passe de colle, bande à joint…).

    En dotant ses salariés de quatre machines à jointer, aussi appelées « banjos », l’entreprise limite la répétition de ces gestes manuels. Les salariés gagnent en confort de travail, même si le poids de l’appareil nécessite de se relayer régulièrement.

    L’amélioration des conditions de travail se double d’une meilleure productivité des chantiers : le temps de réalisation des joints est divisé par deux.

    <i>La machine à jointer réduit le nombre de passages et épargne ainsi des efforts aux salariés.</i> La machine à jointer réduit le nombre de passages et épargne ainsi des efforts aux salariés. ©OPPBTP

    Avant

    Des joints de plaques de plâtre effectués à la main

    Les salariés réalisaient les joints à la main : une première passe de colle suivie de la mise en place de la bande à joint. Cette opération nécessitait plusieurs passages et donc des gestes répétés.

    Après

    La machine à jointer limite les gestes manuels

    Les salariés utilisent les machines à jointer : un seul passage suffit généralement. La phase de jointement se fait deux fois plus rapidement.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 32,75 euros de gains.

    Retour sur investissement

    L’investissement est amorti en moins d’un mois.

    Bilan par salarié/an

    L’économie réalisée par salarié est de 1 571 euros chaque année.

    Économie réalisée

    L’économie globale pour l’entreprise est de 21 988 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Achats

    480 €

    Formation

    53 €

    Entretien

    160 €

    Total Coûts

    693 €

    Gains

    Production

    22 680 €

    Total Gains

    22 680 €

    Coût

    Achats

    480 €

    Achat des "banjos"

    480 €

    Formation

    53 €

    Prise en main des "banjos"

    53 €

    Entretien

    160 €

    Entretien des "banjos"

    160 €

    Total Coûts

    693 €

    Gains

    Production

    22 680 €

    Temps de réalisation des joints

    22 680 €

    Total Gains

    22 680 €

    Période envisagée : 2 ans

    Effectif concerné : 7 personnes

    Le montant d’investissement est modeste : environ 160 euros par machines à jointer, entretien inclus. Les gains de productivité sont, eux, spectaculaires. Avec les « banjos », la phase de jointement prend deux fois moins de temps que la méthode traditionnelle (0,05 heure/m² au lieu de 0,10 heure/m²). L’entreprise est convaincue de l’intérêt économique de la solution puisqu’elle réalise désormais 60 % de ses surfaces avec les machines à jointer.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus