Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Des matériaux lourds à manipuler

    Blocs en béton, briques en terre cuite, blocs de béton cellulaire ou autoclavé, blocs en silico-calcaire, en pierre naturelle ou reconstituée… à chacun de ces produits de maçonnerie correspondent des normes de fabrication et un cadre d'utilisation à respecter. Le poids et la résistance de ces blocs varient en fonction de leur composition et de leur taille.

    Bloc à isolant intégré. Bloc à isolant intégré. ©DR

    1. Les blocs en béton : leur poids est d’environ de 10 kg pour un bloc creux de 10 cm x 20 cm x 50 cm et de près de 31 kg pour un bloc plein perforé de 20 cm x 20 cm x 50 cm.
    2. Les briques de mur en terre cuite : le poids des modèles perforés varie de 22 kg à 18 kg selon leur taille. Concernant les briques de cloison creuse, leur poids varie de 4 kg à 8 kg. Plus légères, les briques de parement pleines ne pèsent que 2,1 kg.
    3. Les blocs en béton cellulaire : le poids varie de 14 kg à 27 kg pour les blocs de mur isolant. Pour les blocs de cloison, le poids varie de 7 kg à 15 kg.

    Brique de cloison creuse. Brique de cloison creuse. ©DR

    Les prescriptions pour la manutention manuelle

    Le Code du travail limite le port de charge des matériaux en fonction de l’âge, du sexe des salariés et des caractéristiques de la tâche. Ainsi, les hommes peuvent porter un poids maximal de 55 kg contre 25 kg pour les femmes. Pour les mineurs, il existe deux tranches d’âges : une pour les 14 ou 15 ans et une seconde pour les 16 ou 17 ans. Ainsi, une fille de 14 ou 15 ans ne pourra pas porter plus de 8 kg. Contre 15 kg pour un garçon du même âge.

    La norme NF X35-109 concerne, quant à elle, le port répétitif de charges. Qu’il s’agisse d’une activité régulière, répétée plus d’une fois par jour ou toutes les cinq minutes pendant plusieurs heures. Ces valeurs sont en général retenues dans les entreprises afin de concilier le rendement et la santé des opérateurs. Les limites normatives pour les 15 à 18 ans sont de 12,5 kg pour les hommes et de 10 kg pour les femmes. Pour la tranche des 18-45 ans, elle est respectivement de 25 kg et 12,5 kg. Enfin, pour les 45 à 65 ans, les limites ne doivent pas excéder 20 kg et 10 kg.

    La Cnam, dans sa recommandation R367 (à destination des entreprises relevant des secteurs de l’industrie, du transport, de la manutention, et du commerce alimentaire), préconise des limites d’effort maximales en cas de manutention à traction ou à poussée manuelle (transpalettes à bras) sur un plan horizontal.

    Elle recommande ainsi de ne pas dépasser les valeurs suivantes : en effort horizontal, elles sont de 25 kg pour les hommes et de 15 kg pour les femmes, et pour la masse déplacée, elle est respectivement de 600 kg et de 360 kg.

    Préhension et manipulation des blocs

    Les blocs creux en béton avec un fond disposent d’une face alvéolée pour favoriser leur préhension depuis la palette de chargement. Avec certains modèles, la face opposée aux alvéoles est percée de deux trous afin de faciliter leur préhension avec les pouces. Ceci présente un avantage dans le cas où les blocs sont stockés au plus près du mur à monter. Ce type de blocs est alors palettisé avec les alvéoles tournées non pas vers le haut mais vers le bas.

    Les blocs creux rectifiés en béton, brique en terre cuite rectifiée ou non, blocs en béton cellulaire ne disposent pas de fond. Pour faciliter leur alignement et leur préhension, les blocs comportent des rainures et des nervures. Certaines briques en terre cuite et blocs en béton cellulaire comportent des encoches pour favoriser leur prise en main.

    Préhension et manipulation des sacs de liants

    Les produits secs sont conditionnés en général par sacs de 25 kg pour les liants colle. Le ciment est présenté en sac de 25 kg ou 35 kg. Le poids est identique pour le sable et le mortier prêt à l’emploi. Certains fabricants facilitent la préhension et la manutention des sacs à l’aide d’une poignée.

    Livraison des matériaux sur le chantier

    Les blocs et les sacs sont généralement conditionnés sur des palettes, sous housse plastique ou cerclés et livrés sur le chantier par un véhicule équipé d’une grue auxiliaire ou tout autre équipement de levage.

    Grue auxiliaire de chargement. Grue auxiliaire de chargement. ©DR

    Pour éviter les accidents lors de la livraison ou de la reprise des matériaux, il convient de créer un chemin d’accès et une aire de stationnement. Les matériaux seront stockés sur une aire prévue à cet effet.

    Il est nécessaire de désigner une personne compétente en charge d’accueillir et de guider le prestataire qui effectue la livraison. Cette dernière doit avertir de la présence éventuelle de lignes électriques aériennes.

    Une protection collective est prévue lors du déchargement par élévation et de la dépose des matériaux.

    Stockage sur dallage. Stockage sur dallage. ©DR

    Sur le même thème, voir également :

    Réglementation liée à la manutention de charges

    L’employeur est tenu de prendre les mesures d'organisation appropriées ou utilise les moyens appropriés, et notamment les équipements mécaniques, afin d'éviter au maximum le recours à la manutention manuelle de charges par les travailleurs.

    Toutefois, lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques ne peuvent pas être mises en œuvre, le Code du travail interdit dans son article R.4541-9 qu'un travailleur puisse porter d'une façon habituelle des charges supérieures à 55 kg, à moins qu'il ait été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kg.

    Quant aux femmes, elles ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kg ou à transporter des charges à l'aide d'une brouette supérieures à 40 kg (brouette comprise).

    L'employeur est également tenu de faire bénéficier les travailleurs dont l'activité comporte des manutentions manuelles :

    • d'une information sur les risques qu'ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d'une manière techniquement correcte ;
    • d'une formation adéquate à la sécurité relative à l'exécution de ces opérations. Au cours de cette formation, essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont informés sur les gestes et postures à adopter pour accomplir en sécurité les manutentions manuelles.

    Consulter également les articles R.4541-1 à R.4541-9 du Code du travail relatifs au port de charge en fonction de l'âge, du sexe du salarié, de la distance à parcourir et des caractéristiques de la tâche.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus