Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Deux modes opératoires pour une bonne implantation du poteau

    Pour le mâtage d’un poteau et le bétonnage dans une fouille blindée ou non sans carotte, le premier mode opératoire consiste à positionner et maintenir le poteau dans la fouille. Cette opération est suivie immédiatement du coulage du béton.

    Dans le second mode opératoire, on procède au préalable à la pose d’une carotte, sorte de coffrage permettant de réaliser une réservation dans le massif en béton. Viennent ensuite le mâtage du poteau et le bétonnage avec carotte.

    Matériels et équipements de sécurité requis pour réaliser le mâtage

    Les travaux s’effectuent avec une pelle dotée d’une benne preneuse (équipée pour les opérations de levage de charge) ou d’un godet rétro (adapté aux dimensions de la fouille). L’employeur délivre une autorisation de conduite au conducteur. Celle-ci atteste de l’aptitude et de la formation du salarié. L’engin est à jour des vérifications réglementaires.

    Le matériel de production nécessaire est une centrale à béton, des bennes à béton (à trémie et basculantes), un camion toupie avec convoyeur ou pompe à béton et des vibreurs.

    Le plan du bureau d’études détermine les éléments et matériaux nécessaires pour le tracé et le blindage.

    Le personnel intervenant pour le mâtage et le coulage du béton portent les EPI requis : chaussures de sécurité, gants, casque, gilet haute visibilité de classe 2. En cas de travaux exposant au risque de projection (ballast…), le port de lunettes est aussi obligatoire.

    Mâtage d'un poteau simple, de petite dimension et bétonnage sans carotte

    Deux creusements de la fouille sont possibles :

    • Pour une fouille déjà en partie réalisée et blindée avec des cadres préfabriqués, celle-ci est approfondie sur la hauteur voulue. Si le terrain n’est pas stable, ce creusement sera réalisé à la tarière et la cavité creusée sera maintenue avec une buse en béton.
    • Pour une fouille réalisée avant la pose du poteau, si le terrain n’est pas stable on réalisera le creusement à la tarière. La cavité creusée sera maintenue avec une buse en béton. Le creusement se fait en une seule fois, juste avant le mâtage du poteau et le bétonnage de la fouille. La descente de personnel dans la fouille est interdite.

    Le mâtage du poteau

    Il s’agit du calage du poteau dans la bonne position : en hauteur, selon les angles d’inclinaison prévus dans le plan perpendiculaire et dans le plan parallèle à la voie. Le calage se réalise avec un gabarit de positionnement immobilisé au pied du poteau et des étais inclinés fichés dans le sol, et prenant appui sur le corps du poteau.

    Le coulage du béton

    On procède au remplissage des volumes excavés comme vu précédemment. Les étais et le gabarit s’ôtent 24 heures après le coulage du béton.

    Mâtage d’un poteau et bétonnage avec carotte

    Le mâtage du poteau

    Il se cale dans la bonne position (identique à la partie précédente). Le principe du matage dans une carotte supprime le risque de renversement. Le calage est réalisé avec des coins en bois insérés entre le poteau et le bord intérieur de la carotte.

    Le coulage du béton

    Les étais et les coins s’ôtent 24 heures après le coulage du béton. Les empreintes des coins sont à reboucher.

    Réglementation

    Travaux de terrassement à ciel ouvert

    Les fouilles en tranchée de plus de 1,30 mètre de profondeur et d'une largeur égale ou inférieure aux deux tiers de la profondeur sont, lorsque leurs parois sont verticales ou sensiblement verticales, blindées, étrésillonnées ou étayées. Les parois des autres fouilles en tranchée, ainsi que celles des fouilles en excavation ou en butte sont aménagées de façon à prévenir les éboulements. A défaut, des blindages, des étrésillons ou des étais sont mis en place.
    Ces mesures de protection sont prises avant toute descente d'un travailleur ou d'un employeur dans la fouille pour un travail autre que celui de la mise en place des dispositifs de protection.
    Lorsque nul n'a à descendre dans la fouille, les zones situées à proximité du bord et qui présenteraient un danger pour les travailleurs sont nettement délimitées et visiblement signalées.

    Des mesures de sécurité afin d'assurer la sécurité des travailleurs lors d'opérations de fouille sont imposées par le Code du travail, notamment sur la mise en place d'un blindage : du Code du travail

    Pour rappel, il est interdit d'affecter les jeunes travailleurs (d'au moins de 15 ans et de moins de 18 ans) à des travaux de démolition, de tranchées, comportant des risques d’effondrement ou d’ensevelissement, notamment des travaux de blindage, de fouilles ou de galeries ainsi qu’à des travaux d’étaiement (article D.4153-25 du Code du travail). Cette interdiction ne peut faire l'objet d'aucune dérogation.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de projection ou de rejet ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus