Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Grâce à cette machine, l’exposition des salariés aux produits chimiques est réduite ainsi que l’intervention manuelle qu’impliquait le nettoyage des rouleaux.

    Laver les rouleaux de peinture de façon responsable

    Pour éviter de rejeter les eaux de lavage des rouleaux de peinture dans le réseau d’assainissement, l’entreprise a investi dans un appareil dédié. Celui-ci fonctionne sous pression : il clarifie les eaux usées et agrège les boues de peinture dans un décanteur par l’ajout d’un agent séparateur (bentonite) qui permet de les éliminer via une filière de traitement des DIS (déchets industriels spéciaux).

    L’entreprise a également fait l’acquisition d’un récupérateur d’eaux de pluie pour alimenter cette machine. L’ensemble des salariés utilise ce matériel. Le temps de lavage d’un rouleau est passé de deux minutes au robinet à quarante-cinq secondes avec la machine, et la consommation d’eau par rouleau de 19 litres d’eau issue du réseau à 6 litres d‘eau de pluie.

    Avant

    L’eau de nettoyage des pinceaux rejetée dans les canalisations

    De retour de chantier, les salariés nettoyaient leurs rouleaux à l’atelier sous le robinet d’eau courante. Les eaux sales étaient rejetées dans le réseau d’assainissement. Les résidus de peinture s’accumulaient dans les canalisations et il fallait alors procéder à un nettoyage tous les deux ans.

    Après

    Une machine couplée à un récupérateur d’eaux de pluie
    Les rouleaux sont nettoyés à l’aide de la machine dédiée. Les salariés ne sont plus au contact de la peinture et les odeurs sont supprimées. L’entreprise gagne du temps et économise sa consommation d’eau grâce à l’utilisation d’eau de pluie.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité

    Les rouleaux étant mieux nettoyés, la qualité de la peinture posée à chaque utilisation y gagne.

    Développement durable

    Les résidus secs de peinture sont retraités, l‘impact environnemental est donc important. Cette action s‘inscrit dans une démarche RSE de l‘entreprise évaluée ISO 26000.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 0,64 euro de gains.

    Bilan par salarié/an

    Le coût par salarié s’élève à 49 euros chaque année.

    Économie réalisée

    Le coût global est de 4 851 euros (gains- coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Décision

    190 €

    Achats

    11 707 €

    Développement durable

    1 453 €

    Total Coûts

    13 351 €

    Gains

    Achats

    433 €

    Production

    8 067 €

    Total Gains

    8 500 €

    Coût

    Décision

    190 €

    étude et choix de la machine

    190 €

    Achats

    11 707 €

    achat et installation

    5 816 €

    achat et installation récupérateur d‘eau

    2 354 €

    Filtres et bentonite

    3 520 €

    consommation électrique du compresseur

    17 €

    Développement durable

    1 453 €

    Traitement des boues de peinture

    1 454 €

    Total Coûts

    13 351 €

    Gains

    Achats

    433 €

    consommation d‘eau

    433 €

    Production

    8 067 €

    Nettoyage des rouleaux

    7 829 €

    débouchage des canalisations pour éliminer résidus de peinture

    238 €

    Total Gains

    8 500 €

    Période envisagée : 10 ans

    Effectif concerné : 10 personnes

    • Les gains se font sur la consommation d’eau et le temps de lavage des rouleaux.

    • Les salariés nettoient en moyenne trois rouleaux par jour, cinq jours par semaine et quarante-sept semaines par an, soit 705 rouleaux par an et un prix de revient de l’heure de 47,60 euros.

    À noter :

    • Pour l’achat de l‘ensemble, l’entreprise a bénéficié d’une aide financière de l’Agence de l’eau de 40 % et d’une autre de 10 % de la région Alsace, qui n‘a pas été prise en compte dans les calculs.


    Particularités du mode de calcul
    • Une durée de dix ans est retenue : elle correspond à la durée d’amortissement comptable.

    • Un coefficient de 90 % est appliqué à l’achat de la cuve de récupération d’eau de pluie car cette eau sert aussi à nettoyer les véhicules et arroser de temps en temps le jardin.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus