Impact en prévention

    La mécanisation des opérations de démolition et d'évacuation des gravats améliorent immédiatement les conditions de travail. Les salariés sont moins exposés au bruit et au gaz d'échappement (moteur électrique), aux poussières (évacuation par convoyeurs), et aux vibrations (gestion des engins par télécommande).

    Les compagnons ne manipulent plus aucun gravat à la main, ce qui évite les gestes et les postures pénibles. Il y a deux fois moins d'opérateurs sur site, et l'environnement de chantier est plus sûr. Les risques de chute de plain-pied ou de heurt avec les engins sont fortement réduits.

    Des solutions mécanisées pour un chantier de grande ampleur

    Cette entreprise s'est vu confier un chantier demandant un grand nombre de démolitions en sous-sol, dans un bâtiment situé en plein centre-ville. Le volume des gravats est exceptionnel : 1 750 m3 à mettre en benne. Au delà des contraintes sur les nuisances environnementales et le manque de place, se posait aussi la question des moyens à mettre en œuvre pour l'évacuation de plusieurs centaines de tonnes de gravats depuis un sous-sol, avec des accès réduits, le tout dans un délai contraint de 6 mois.

    La mécanisation s'est imposée comme la solution technique la plus adaptée aux contraintes du chantier. Pour la démolition, l'entreprise a investi dans un robot démolisseur équipé d'un brise-roche hydraulique et d'une pince pour la manipulation des gravats. Pour l'évacuation des déchets, elle a fait l'acquisition d'un mini-chargeur et de quatre tapis convoyeurs qui amènent les gravats directement à la benne. Ces équipements sont dotés d'un moteur électrique, ce qui limite les nuisances. Ils sont contrôlés à distance par les salariés grâce à des télécommandes filaires.

    Ces solutions ont permis aux salariés de travailler dans de meilleures conditions, en étant moins exposés aux nuisances, aux gestes pénibles et au risque de heurt avec les engins. Elles ont aussi généré d'importantes économies, notamment en divisant par deux le nombre de salariés mobilisés pour la démolition.

    Chargement du convoyeur à l'aide d'un mini chargeur électrique Chargement du convoyeur à l'aide d'un mini chargeur électrique

    Robot démolisseur électrique équipé d'un BRH Robot démolisseur électrique équipé d'un BRH.

    Avant

    Les salariés confrontés à de multiples nuisances

    Initialement, l'entreprise envisageait l'emploi d'une mini-pelle thermique pour la démolition et d'un mini-chargeur également thermique pour le transport des gravats. L'installation d'extracteurs d'air aurait été nécessaire. Les opérateurs auraient dû réaliser beaucoup plus de manutentions manuelles. Ils auraient été fortement exposés aux nuisances (bruit, poussières, gaz, vibrations), aux risque de chute de plain-pied ou encore de heurt avec les engins.

    Après

    Des équipements mécanisés pour réduire la pénibilité

    L'entreprise opte pour des équipements fonctionnant à l'électricité, ce qui réduit les nuisances et évite l'installation d'extracteurs d'air. Elle mécanise toutes les opérations possibles : le curage est assuré par un robot démolisseur équipé d'un brise-roche hydraulique et d'une pince, et l'évacuation des gravats par quatre convoyeurs et un mini-chargeur.

    Ces solutions diminuent fortement la pénibilité du travail pour les salariés et leur exposition aux nuisances.

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Développement durable
    Energie électrique contre énergie fossile

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 5,48 euros de gains.

    Retour sur investissement

    Environ 4 mois sont nécessaires pour que l’investissement soit amorti.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 2 626 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 105 040 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    • Durée envisagée : 4 ans
    • Effectif concerné : 10 personnes

    La mécanisation des travaux de curage et d'évacuation de gravats génère d'importants gains économiques pour l'entreprise. L'emploi des tapis convoyeurs a permis de remonter en moyenne 13,5 m3 de gravats chaque jour et de respecter le délai contraint de 6 mois.

    La mécanisation a surtout permis de diviser par deux le nombre de salariés mobilisés sur l'évacuation des déchets, soit cinq salariés au lieu de dix, et ce sur une durée de six mois.

    A l'issue de ce chantier, les équipements ont pu être réemployés sur d'autres projets de démolition.

    Coût

    Achats

    11 960 €

    Production

    12 000 €

    Total Coûts

    23 960 €

    Gains

    Achats

    3 000 €

    Production

    126 000 €

    Total Gains

    129 000 €

    Coût

    Achats

    11 960 €

    Achat du robot démolisseur et de ses accessoires, et formation.

    10 400 €

    Achat des tapis convoyeurs, et formation.

    1 560 €

    Production

    12 000 €

    Location d'une mini-chargeuse pour l'évacuation des gravats

    12 000 €

    Total Coûts

    23 960 €

    Gains

    Achats

    3 000 €

    Achat de 3 extracteurs d'air

    3 000 €

    Production

    126 000 €

    Main d'oeuvre

    126 000 €

    Total Gains

    129 000 €

    Besoin d'aller plus loin
    Vous voulez en savoir plus sur les risques liés aux vibrations ?
    Consultez le zoom sur le risque
    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail
    Accéder
    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus