Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Caractéristiques techniques des planchers en poutrelles

    Les planchers en poutrelles béton sont adaptés aux chantiers de rénovation ou de construction neuve : travaux d’extension, bureaux, bâtiments tertiaires, établissements recevant du public (ERP) ou maisons individuelles (vide sanitaire, planchers chauffants, acoustiques, etc.).

    Les poutrelles en béton sont des éléments porteurs utilisés conjointement avec des entrevous (ou hourdis), intercalés entre les poutrelles, avec ou sans béton coulé en place, pour la construction de systèmes de planchers.

    En béton armé ou précontraint, ces poutrelles sont de faible section et de grande longueur, entièrement ou partiellement préfabriquées.

    Elles peuvent intégrer des éléments rapportés, contribuant ou non à leur résistance (poutrelle à talon avec sous-face en terre cuite ou poutrelle à coques en terre cuite).

    Le ferraillage principal du système de plancher est constitué :

    • d’armatures prétendues dans les poutrelles en béton précontraint ;
    • d’un raidisseur à treillis métallique triangulé à base pré-enrobée dans les poutrelles en béton armé.

    Les poutrelles autoportantes assurent la résistance finale du système de plancher, indépendamment de tout autre élément.

    Lorsque les poutrelles ne sont pas autoportantes, une dalle de répartition est coulée en place sur toute la surface du plancher (afin de répartir les charges concentrées sur les nervures ou d’assurer la résistance à la flexion de la dalle entre les nervures). Elle peut servir de table de compression (recouvrant partiellement ou totalement la surface du plancher).

    Prévenir les risques, respecter les prescriptions techniques du produit

    Lorsque l’organisation du travail est correcte et que les mesures de prévention sont respectées, ce procédé constructif améliore les conditions de travail des opérateurs et réduit les aléas du chantier.

    Au moment de la livraison et du stockage, les points de vigilance sont les suivants : risque de chute de hauteur ou d’effondrement de tout ou partie de la structure du plancher en construction, troubles musculo-squelettiques liés aux opérations de manutention et de levage (postures contraintes, gestes répétitifs), écrasement et heurt suite à un stockage inadapté ou une manutention inappropriée.

    Trois catégories d’entrevous : bénéfices/risques

    Les entrevous s’appuient sur les poutrelles sans dispositif de maintien complémentaire.

    Les matériaux complémentaires (entrevous négatifs, tympans, rupteurs de ponts thermiques) ne sont pas décrits dans cette fiche.

    1/ Entrevous de coffrage simples (en matériaux légers)

    - Prescriptions et critères de performance : norme NF EN 15037-5.

    - Non-prise en compte dans la résistance mécanique du plancher terminé.

    - Servent de coffrage perdu pour le bétonnage de la dalle de répartition : épaisseur minimale de 5 cm au droit de ces entrevous, 4 cm si la surface est nervurée transversalement et sur avis technique.

    - Critère exigé pour assurer la sécurité des opérateurs : résistance minimale de 150 daN à un essai de poinçonnement-flexion.

    - Fabriqués en matériaux légers (polystyrène expansé, fibres de bois moulées, matériau de synthèse, béton cellulaire, béton de granulats léger), ils diminuent la pénibilité et augmentent la rapidité de la pose.

    - Vigilance accrue lors de la pose : risque de chute de hauteur de l’opérateur en raison de leur flexibilité et fragilité.

    • Entrevous en polystyrène expansé (PSE) : principalement destinés à l’isolation thermique des planchers sur des locaux non chauffés (vides sanitaires, caves, garages, etc.), ils peuvent être moulés ou découpés, à sous-face plane ou évidée. Avec ou sans languette. Les entrevous en polystyrène à languette et de forte épaisseur permettent de renforcer l’isolation du plancher. Positionner la languette en sous-face du talon de la poutrelle. Norme spécifique NF EN 15037-4+A1.
    • Entrevous en fibres de bois moulées : produits naturels issus du recyclage, en général emboîtables les uns sur les autres, ce qui diminue le nombre de palettes et l’encombrement sur chantier. Des bossages sur certains produits constituent un calage pour enrober correctement le treillis soudé.
    • Entrevous en matériaux de synthèse : ces produits issus du recyclage, emboîtables les uns sur les autres, présentent une forte résistance à la rupture du fait de leur grande flexibilité, ce qui peut transférer des efforts horizontaux sur les poutrelles.

    2/ Entrevous de coffrage résistants (en béton ou terre cuite)

    - Prescriptions et critères de performance : norme NF EN 15037-3+A1

    - Utilisés seulement dans un plancher avec une dalle de répartition : épaisseur minimale de bétonnage de 4 cm en tous points de ces entrevous.

    - Participent au transfert des charges vers les poutrelles : prise en compte dans certaines vérifications : fléchissements, efforts tranchants, effet de blocage vis-à-vis des dérogations à la règle des coutures.

    - Critère exigé pour assurer la sécurité des opérateurs : résistance minimale de 200 daN à un essai de poinçonnement-flexion.

    - Matériaux fragiles : ne pas prendre appui directement avant le bétonnage de la dalle de répartition.

    3/ Entrevous porteurs (en béton ou terre cuite)

    - Prescriptions et critères de performance : normes NF EN 15037-2+A1 et -3+A1.

    - Évitent de couler en place une dalle rapportée. Leur forme et leurs caractéristiques mécaniques reportent la totalité des charges d’exploitation sur les poutrelles et résistent aux actions locales.

    - Peuvent recevoir une chape de rattrapage non prise en compte dans la résistance.

    - Critère exigé pour la sécurité des opérateurs : résistance minimale de 250 daN à un essai de poinçonnement-flexion.

    - Vérifier l’état avant la pose (épaufrures, fissures).

    • Entrevous porteurs simples : le jointoiement n’est pas obligatoire entre les entrevous. Leurs parois supérieures ne sont pas prises en compte dans la table de compression du plancher.
    • Entrevous porteurs à table de compression incorporée (TCI) : jointoiement obligatoire et soigné entre les entrevous grâce une feuillure. Parois supérieures prises en compte dans la table de compression du plancher. Forme et dimensions du joint définies dans les normes citées.

    Respectez les limites de port de charge

    Manutentions manuelles

    Conformément au Code du travail (art. R.4541-9), le travailleur aura un recours habituel à la manutention manuelle seulement si des aides mécaniques ne peuvent pas être mises en œuvre et qu’il a été reconnu apte par le médecin du travail.

    Charges maximales autorisées de :

    • 55 kg pour un homme adulte, 20 kg pour un jeune travailleur de 16 à 17 ans ;
    • 25 kg pour une femme adulte, 10 kg pour une jeune travailleuse de 16 à 17 ans.

    Manutentions manuelles répétitives (toutes les 5 minutes pendant plusieurs heures)

    • 25 kg pour un homme de 18 à 45 ans, 20 kg de 45 à 65 ans, 12,5 kg de 15 à 18 ans.
    • 12,5 kg pour une femme de 18 à 45 ans, 10 kg de 45 à 65 ans, 10 kg de 15 à 18 ans.

    Utilisation de transpalettes et chariots à bras

    S’il utilise des moyens de manutention à traction ou à poussée manuelle, la limite d’effort horizontal (sur un sol parfaitement plat) est de :

    • 25 kg pour un homme, soit une charge déplacée de 600 kg maxi. sur l’engin ;
    • 15 kg pour une femme, soit une charge déplacée de 360 kg maxi. sur l’engin.

    (Recommandation R367, CnamTS)

    Comment évaluer le poids des éléments courants ?

    Ces valeurs moyennes peuvent légèrement varier selon le fabricant.

    Poutrelle en béton

    • Masse variable en fonction du type de poutrelle (béton précontraint ou armé), son autoportance ou non, sa portée, les surcharges à reprendre, la nécessité de l’étayer ou pas en phase provisoire.
    • Poids moyen : 20 kg par mètre linéaire (kg/ml), entre 15 et 30 kg/ml.
    • Longueur : de 1 à 8 mètres.

    Entrevous en béton

    Poids : entre 9 kg (pour un entrevous de 8 m de hauteur, 20 cm de largeur et 54 cm de longueur) et 20 kg (entrevous 25 × 25 × 57).

    Entrevous en terre cuite

    Entre 9 kg (entrevous de 8 × 27 × 51cm ) et 16 kg (entrevous de 21 × 30 × 51 cm).

    Entrevous en polystyrène expansé

    Un entrevous de 13 cm d’épaisseur et 60 cm de longueur et de largeur, pèse 2 kg.

    Entrevous en fibres de bois moulés et en matériaux de synthèse

    • Un entrevous en fibres de bois moulées : 120 × 60 cm, hauteur 16 cm, pèse 5 kg.
    • Un entrevous en matériaux de synthèse : 120 × 60 cm, hauteur 16 cm, pèse 2 kg.

    Préconisations pour la préhension et la manutention

    Utiliser un appareil de levage, en raison des risques liés au port de charges lourdes, aux postures contraignantes et répétitives (stockage près du sol).

    Entrevous standards en béton ou en terre cuite

    • Stockage sur palettes : positionner les palettes au plus près de la zone de pose afin de réduire le transport manuel des entrevous (poids relativement élevé). Conditionner sur chant afin de réduire le risque de fissuration (risque de chute de hauteur, notamment au niveau des entrevous des rangées inférieures).
    • Manutention : les poser sur les poutrelles en les retournant d’un quart de tour. La manipulation est facilitée par les matériaux creux, nervurés et sans fond, munis de deux languettes d’appui, et leur taille réduite.

    Entrevous de coffrage simple en matériaux légers (polystyrène expansé, bois moulé, matériaux de synthèse)

    Pas de difficultés de préhension ni de manipulation importantes, sauf en cas de vent.

    Règles de sécurité pour la livraison sur chantier

    Conditionnement : les poutrelles sont disposées côte à côte sur leur talon et sur plusieurs rangées séparées par des bois de calage ; les entrevous sont stockés sur palettes, sous housse plastique ou cerclés (entrevous en béton ou en terre cuite).

    Ces éléments sont livrés sur le chantier par le fournisseur au moyen d’un véhicule équipé d’une grue auxiliaire ou de tout autre équipement de levage ou de manutention.

    L’entreprise doit mettre en œuvre les mesures de prévention suivantes :

    • créer un chemin d’accès et une aire de stationnement plane, en matériaux stabilisés et de largeur suffisante ;
    • désigner une personne compétente pour accueillir et guider le chauffeur du véhicule de livraison ;
    • l’aire de stockage des matériaux est plane et stabilisée. Vérifier sa résistance (charges concentrées importantes) ;
    • proscrire tout déchargement en élévation sans protection collective et par dépose, élément par élément, à partir d’une baie ou en bordure du vide ;
    • position des bois de calage : disposer les poutrelles sur deux bois de calage (à moins de 50 cm des extrémités). Aligner verticalement les bois de calage sans qu’ils dépassent. Pour les poutrelles en béton armé, les positionner à l’aplomb des nœuds des raidisseurs à treillis ;
    • approvisionner les matériaux en hauteur sur des recettes spécialement aménagées à cet effet, ou les maintenir suspendus à l’appareil de levage pour les poser ;
    • informer le fournisseur sur les mesures de prévention liées à la présence d’obstacles (lignes électriques aériennes...).

    Réglementation liée à la manutention de charges

    Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques ne peuvent pas être mises en œuvre, le Code du travail interdit dans son article R4541-9 qu'un travailleur puisse porter d'une façon habituelle des charges supérieures à 55 kg, à moins qu'il ait été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kg.
    Quant aux femmes, elles ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kg ou à transporter des charges à l'aide d'une brouette supérieures à 40 kg (brouette comprise).

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus