Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Connaître les accessoires de levage et maîtriser les règles d’utilisation des boucles de levage

    Que vous soyez maçon, élingueur, conducteur d’engins, chef de chantier, conducteur de travaux ou en bureau d’étude, vous devez connaître les accessoires de levage et maîtriser les règles d’utilisation des boucles de levage pour manœuvrer en sécurité les éléments préfabriqués béton, en particulier lorsqu’il s’agit de prédalles ou de poutrelles.

    Évaluer les risques, réaliser l’examen d’adéquation

    Avant toute mise ou remise en service d’un accessoire de levage, l’examen d’adéquation permet de s’assurer qu’il est approprié à l’appareil de levage, aux travaux à effectuer (charges, ergonomie), aux risques auxquels les travailleurs sont exposés, et qu’il peut être utilisé conformément à la notice d’instructions du fabricant.

    Cet examen d’adéquation vérifie :

    • la conformité de l’accessoire (marquage, notice) ;
    • les caractéristiques de la charge (poids, dimensions, centre de gravité) ;
    • la résistance des points d’accrochage aux efforts transmis par l’accessoire ;
    • la compatibilité de l’accessoire de levage, avec les points d’accrochage de la charge, avec l’appareil de levage et les contraintes particulières du site ;
    • les angles d’élingage et la longueur des brins afin de présenter la pièce dans sa configuration souhaitée ;
    • les règles d’utilisation et de maintenance.

    Règles générales de sécurité communes aux prédalles et aux poutrelles BA

    Les conditions de levage, notamment d’élingage, doivent être indiquées sur les plans.

    Calcul des efforts dans une ligne d’élingage : lorsqu’un élément préfabriqué rigide est levé en 4 points par des élingues, considérer le cas le plus défavorable : 2 brins seulement supportent toute la charge, sauf s’il y a un système d’équilibrage (poulies). L’utilisation d’un palonnier permet de répartir la charge sur plus de deux brins.

    Conformité des boucles de manutention aux prescriptions générales relatives à la qualité de l’acier, au façonnage et à la mise en œuvre dans le béton. Le dépassement de la boucle et le diamètre intérieur de son façonnage sont limités au minimum nécessaire au passage du crochet de l’élingue (diamètre supérieur ou égal à 4 fois le diamètre d’un acier Fe 235 ou équivalent).

    Vérifier l’état des boucles avant l’élingage.

    À proscrire
    • Ne pas jumeler les boucles de levage pour qu’elles soient prises par un seul crochet.
    • Ne pas élinguer au moyen d’autres boucles que celles prévues à cet effet.
    • Si la prédalle ou la poutrelle est munie d’un raidisseur avec un filant supérieur, ne jamais accrocher l’élingue sur ce filant. Un calcul préalable est nécessaire (par le fournisseur ou autre).

    Prédalles BA : règles générales de sécurité pour l’ancrage des boucles

    Les exigences relatives à l’ancrage sont définies dans le CPT Planchers (Cahier des Prescriptions Techniques) Titre II, section B, Art. 102. : « Dalles pleines confectionnées à partir de prédalles préfabriquées et de béton coulés en œuvre » (CSTB, 2016).

    Chaque boucle de levage doit être ancrée sous les armatures principales, enserrer l’une d’elles et être liée à ces dernières. En cas d’impossibilité, introduire une armature dans la prédalle lors de sa préfabrication (minimum 1 m de longueur) pour assurer l’ancrage.

    Le scellement dans la prédalle des branches inférieures des boucles doit supporter un effort égal à la totalité de la résistance de l’acier constitutif, en tenant compte des caractéristiques du béton au moment du démoulage.

    Si la portée de la prédalle est supérieure à la largeur, le plan de la boucle est parallèle aux armatures principales, afin d’éviter le pliage de la boucle dans le sens transversal lors du levage.

    Diamètre des boucles : les boucles en acier doux Fe 235 ont un diamètre minimal de 10 mm. Seule une entreprise certifiée peut utiliser des diamètres inférieurs : 8 mm pour les prédalles d’épaisseur maximale 6 cm, 7 mm pour les boucles en acier de précontrainte.

    Identifier les boucles (code couleur bleu, par exemple) pour ne pas les confondre avec d’autres dispositifs (poutrelles treillis de reprise des efforts de cisaillement, inserts pour accrochage des garde-corps trépied, etc.).

    Textes normatifs :

    • norme NF EN 13747 « Prédalles pour systèmes de planchers » ;
    • norme NF DTU 23.4 en cours pour les clauses techniques de mise en œuvre, les critères de choix des matériaux et les règles de calcul.

    Poutrelles BA : règles générales de sécurité pour manutentionner les armatures de couture

    Les exigences relatives aux poutrelles sont définies dans le CPT Planchers, Titre I : « Planchers nervurés à poutrelles préfabriquées associées à du béton coulé en œuvre » (CSTB, 2012).

    Le CPT Planchers, Titre I, ch.5 spécifie que les conditions d’élingage sont définies par le fabricant et intégrées dans les documents de mise en œuvre du plancher. Consulter la notice du fabricant.

    En présence d’armatures de couture, les élingues ne sont pas conçues pour absorber les efforts de manutention. Le fabricant prévoit des anneaux de levage intégrés.

    À défaut, les manutentions peuvent être réalisées :

    • au moyen d’élingues adaptées ceinturant en cravate la poutrelle près de ses extrémités en la maintenant dans sa position d’utilisation ;
    • au moyen de fourche dont l’entre-axe est adaptée à la longueur des poutrelles manutentionnées et en ceinturant les poutrelles à l’accessoire de levage.

    Pour en savoir plus

    Réglementation liée à la manutention de charges

    Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques ne peuvent pas être mises en œuvre, le Code du travail interdit dans son article R4541-9 qu'un travailleur puisse porter d'une façon habituelle des charges supérieures à 55 kg, à moins qu'il ait été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kg.
    Quant aux femmes, elles ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kg ou à transporter des charges à l'aide d'une brouette supérieures à 40 kg (brouette comprise).

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus