Impact en prévention

    Le prémontage au sol des charpentes fermettes permet d'améliorer les conditions de travail des compagnons. Ce mode opératoire supprime le risque de chute de hauteur. Par ailleurs, les postures de travail au sol sont plus confortables qu'en hauteur. Les compagnons sont plus sereins dans l'exécution de leurs tâches, et la précision et la qualité de l'ouvrage s'en trouvent aussi améliorées.

    Un espace dédié à la préfabrication des charpentes sur le chantier

    Désireuse d'améliorer son organisation et les conditions de travail de ses salariés, une entreprise décide de tester un nouveau mode opératoire pour le montage de charpentes fermettes sur un chantier de 26 pavillons. Soutenus par les partenaires du projet (bureau d'études, maître d'ouvrage, maître d’œuvre et CSPS), le dirigeant et le conducteur de travaux privilégient un assemblage au sol. Un espace dédié à cette préfabrication est créé sur le chantier : il permet aux compagnons de réaliser les charpentes indépendamment de l'avancée du gros œuvre. Un engin de levage achemine ensuite les ouvrages vers les pavillons pour fixation.

    La méthode montre vite ses avantages en termes de sécurité. Les tâches d'assemblage et de contreventement sont toutes réalisées au sol, dans des conditions plus sereines pour les compagnons. Les postures de travail sont plus confortables que pour un montage en hauteur. L'entreprise constate que la précision et la qualité des ouvrages s'améliorent. Elle enregistre aussi d'importants gains de productivité : le temps de montage des charpentes fermettes est divisé par deux, ce qui compense largement le coût des moyens de levage.

    Avant

    Les charpentes réalisées en hauteur

    L'entreprise assemblait les charpentes fermettes de façon traditionnelle, en hauteur, au fur et à mesure de l'avancée du chantier. Les compagnons utilisaient des échafaudages roulants sous fermette puis un chemin de circulation en OSB. Ils réalisaient les contreventements en évoluant au cœur de la charpente, dans un espace étriqué.

    Après

    Un pré-assemblage au sol maîtrisé

    L'entreprise a défini une plate-forme de montage au sein du chantier. Le travail d'assemblage et de contreventement est entièrement réalisé depuis le sol, indépendamment de l'avancée du chantier. Un chariot élévateur rotatif est ensuite chargé de dispatcher les charpentes fermettes sur les pavillons, avant levage et fixation sur la structure.

    S986_Prémonter au sol les charpentes fermettes-photo1 Un espace est réservé sur le chantier pour l'assemblage des charpentes et le contreventement.

    S986_Prémonter au sol les charpentes fermettes-photo2 Après élingage, les charpentes préassemblées sont acheminées vers les pavillons pour fixation.

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité

    Le travail réalisé au sol est plus précis et l'ouvrage de meilleure qualité.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 2,25 euros de gains.

    Retour sur investissement

    Un peu plus d'un mois est nécessaire pour que l’investissement soit amorti.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 1 625 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 6 500 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    • Durée envisagée : 6 mois
    • Effectif concerné : 4 personnes

    Le prémontage au sol des charpentes fermettes est une opération rentable pour l'entreprise. Les coûts de préparation et de l'engin de levage sont largement compensés par les gains de productivité permis par le travail au sol. Les équipes mettent deux fois moins de temps à réaliser une charpente avec une préfabrication au sol qu'intégralement en hauteur. Le retour sur investissement est quasiment immédiat : la solution génère au final 6 500 euros de bénéfices sur 6 mois.

    Coût

    Décision

    160 €

    Conception

    400 €

    Installation

    1 260 €

    Production

    3 380 €

    Total Coûts

    5 200 €

    Gains

    Production

    11 700 €

    Total Gains

    11 700 €

    Coût

    Décision

    160 €

    Analyse du dossier.

    160 €

    Conception

    400 €

    Étude et conception de la nouvelle méthode.

    400 €

    Installation

    1 260 €

    Préparation de la plate-forme d'assemblage au sol.

    480 €

    Préparation au levage : mise en place des élingues.

    780 €

    Production

    3 380 €

    Temps d'utilisation du chariot élévateur pour levage.

    2 600 €

    Transport du chariot élévateur sur les trois phases du chantier.

    780 €

    Total Coûts

    5 200 €

    Gains

    Production

    11 700 €

    Gain de temps sur la mise en place des fermettes.

    1 560 €

    Gain de temps sur la mise en place du contreventement.

    2 340 €

    Gain de temps sur la fixation de la charpente sur la structure.

    7 800 €

    Total Gains

    11 700 €

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consultez le zoom sur le risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus