Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    Le risque de chutes de hauteur est fortement limité, les compagnons travaillant sur une plate-forme large et longue, dotée de protections collectives continues dans l’espace. Les manutentions sont réduites puisque la manutention et le stockage des palettes de matériaux et de colles sur la plate-forme se réalisent à l'aide de la grue ou du chariot élévateur, ainsi que le déplacement des tables.

    Les postures pénibles sont restreintes car les compagnons peuvent régler les tables pour travailler à hauteur d'homme.

    Des plates-formes à maçonner équipées de protections collectives


    L’entreprise a investi dans huit plates-formes élévatrices réglables et dans autant de réhausses : ses compagnons peuvent ainsi travailler à hauteur d’homme, ce qui limite les positions inconfortables et améliore la qualité de réalisation. Les plates-formes sont équipées de protections collectives continues pour assurer la sécurité des salariés. Elles sont suffisamment larges et longues pour permettre à plusieurs compagnons de travailler côte à côte.

    Une amélioration des conditions de travail bénéfique à tous

    Les maçons voient une amélioration immédiate de leurs conditions de travail, avec la suppression de tâches pénibles (montage et démontage des échafaudages) et la possibilité de travailler constamment à hauteur d’homme. L’entreprise y gagne aussi sur la durée de réalisation des ouvrages : la solution fait consensus et aucun retour en arrière n’est envisagé.

    Avant

    Des échafaudages et des tréteaux étaient employés

    Les salariés devaient monter et démonter des échafaudages ou des tréteaux pour chaque zone travaillée, ou déplacer manuellement des échafaudages roulants. Il était impossible de changer la hauteur du poste de travail.

    Après

    Les compagnons utilisent des plates-formes élévatrices réglables

    Les plates-formes élévatrices sont acheminées et déplacées par grue ou par chariot élévateur, qui assurent aussi le transport des palettes de parpaings et de colle sur les plates-formes. Les salariés travaillent dans un environnement sécurisé, grâce aux protections collectives continues entre les plates-formes. Ils peuvent régler les plates-formes et les réhausses pour maçonner à hauteur d’homme.

    L’installation d’une grue ou d’un chariot élévateur permet de résoudre plusieurs problématiques du chantier : grâce, d’une part, au transport des palettes de matériaux (parpaings et colles) et, d’autre part, à la mise en place et au transport des plates-formes élévatrices, les salariés n’ont plus à monter et démonter manuellement des supports type échafaudages ou tréteaux.

    <i>La plate-forme élévatrice, équipée de protections collectives, permet le travail en équipe et en tout sécurité.</i> La plate-forme élévatrice, équipée de protections collectives, permet le travail en équipe et en tout sécurité. © OPPBTP

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Développement personnel

    Les compétences de 12 salariés ont été complétées car ils ont été formés au Caces 1A.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 2,41 euros de gains.

    Retour sur investissement

    Cette solution est rentable en un peu plus de deux ans.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 725 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale réalisée est de 304 580 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Achats

    136 000 €

    Formation

    20 400 €

    Production

    10 500 €

    Entretien

    48 400 €

    Total Coûts

    215 300 €

    Gains

    Installation

    5 880 €

    Production

    490 000 €

    Entretien

    24 000 €

    Total Gains

    519 880 €

    Coût

    Achats

    136 000 €

    Achat des tables à maçonner

    136 000 €

    Formation

    20 400 €

    Formation Caces opérateurs

    4 200 €

    Coût de l'immobilisation des salariés

    8 064 €

    Renouvellement Caces

    2 760 €

    Renouvellement Caces

    5 376 €

    Production

    10 500 €

    Coût de la grue pour les rotations des tables

    10 500 €

    Entretien

    48 400 €

    Vérification semestrielle

    28 800 €

    Entretien sur le chantier

    19 600 €

    Total Coûts

    215 300 €

    Gains

    Installation

    5 880 €

    Différence de coûts du chargement et du déchargement des tables/échafaudages

    5 880 €

    Production

    490 000 €

    Gain de temps sur la réalisation de la maçonnerie

    294 000 €

    Coût annuel montage et démontage échafaudage

    196 000 €

    Entretien

    24 000 €

    Gains sur renouvellement échafaudage

    24 000 €

    Total Gains

    519 880 €

    Période envisagée : 7 ans

    Effectif concerné : 60 personnes

    L’investissement dans les huit tables élévatrices est important, que ce soit pour l’achat des matériels ou la formation des salariés à l’usage des plates-formes (Caces 1A). Mais le retour sur investissement est rapide, les principaux gains se situant au niveau de la réalisation de la maçonnerie, beaucoup plus rapide, et de la mise en place des tables, plus facile que le montage/démontage d'un échafaudage.

    La durée de vie annoncée des matériels est de sept ans, mais au bout de six ans d’utilisation vous pourrez constater qu’ils restent en très bon état.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus