Impact en prévention

    L'impact en prévention est significatif car le casse-écrous permet de supprimer les risques de coupure (disqueuse), de brûlure (chalumeau), de projection de particules en fusion (disqueuse/chalumeau) ou d'écrasement des doigts (outils à main). Le compagnon peut manœuvrer l'outil facilement et sans risques.

    Risque principal

    Coupure ou sectionnement

    Risque supprimé
    Risque secondaire

    Brûlures

    Risque supprimé
    Risque secondaire

    Ecrasement

    Risque supprimé

    Faciliter le cisaillage des écrous bloqués ou abîmés

    Les travaux sur des charpentes métalliques nécessitent de démonter des goussets ou des boulons. Certains écrous sont parfois bloqués ou endommagés, et obligent à avoir recours à des solutions pour retirer les boulons et les goussets. Grâce au casse-écrous, le salarié est protégé des risques de coupures, de brûlures, voire de projections ; ses conditions de travail sont sécurisées.

    Comment utiliser le casse-écrous?

    Placer l’outil autour de l’écrou. La pointerolle en acier trempé est poussée par la partie filetée contre l’écrou jusqu’à le cisailler. L’opération n’endommage pas le filetage de la vis. L’écrou fendu peut alors être retiré sans effort. Le casse-écrous peut s'adapter sur une visseuse ou sur une boulonneuse.

    Caractéristiques du casse-écrous

    • Corps de l’outil en acier inox
    • Pointerolle en acier traité haute résistance
    • Existe en M8, M18, M22 et M24
    • Masse de 170 g à 950 g
    • Diamètre utile (pour loger l’écrou) : de 19 à 46 mm

    S6535 - casse écrou 1 Casse-écrous pour écrous M24.

    S6535 - casse-écrou 2 Manœuvre de l'outil à l'aide d'une visseuse pneumatique.

    S6536 - casse écrou 3 Écrou prêt à être retiré après utilisation du casse-écrous.

    Impact sur les conditions de travail

    Léger, le casse-écrous se manœuvre facilement soit à l'aide d'une clé adaptée soit avec une visseuse ou une boulonneuse.

    Facilité d'utilisation
    Intensité du travail : effort fourni

    Témoignage

    Sur les pylônes, c’est pratique car, là-haut, on n’a pas de chalumeau.
    Sur les chantiers de renforcement de pylône, avant on tapait sur les écrous avec des bédanes… Mais on tapait aussi sur nos doigts. Maintenant, plus de soucis!
    Il faut une clé à choc puissante pour les écrous M24 !

    Olivier Lapras – Groupe Omexom

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de brûlures ?

    Consultez le zoom sur le risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus