Impact en prévention

    Les nouvelles boîtes en plastique suppriment le risque de chute à travers les trémies au sol car elles restent en place tout le long du chantier. C'est le corps d’état secondaire qui déposera uniquement le couvercle et découpera le fond à la dimension de sa réservation.

    Les TMS sont également diminués : les boîtes en plastique sont beaucoup plus légères à transporter et à mettre en place, et il n'y a plus de protection de trémies à installer et à entretenir.

    Ce nouveau modèle ne génère aucune poussière par rapport aux boîtes en bois qu'il fallait découper, ce qui pouvait engendrer par ailleurs des risques de coupures.

    Sécuriser les réservations de trémies avec des boîtes en plastique

    L’entreprise a remplacé des boîtes de réservation en bois par des modèles en plastique pour réaliser les réservations de trémies de sol. Son objectif : diminuer les risques de chutes de hauteur à travers les trémies, ainsi que les TMS. Ces boîtes peuvent supporter des charges allant jusque 700 kg. Elles sont commandées aux dimensions voulues, posées avant coulage sur la peau coffrante et fixées au ferraillage.

    Avant

    Des modèles en bois contraignants pour les réservations de trémies de sol

    Dans les coffrages de planchers, les réservations de trémies de sol étaient réalisées avec des boîtes préfabriquées en bois. Celles-ci devaient être intégralement déposées après décoffrage des planchers. L’entreprise ne les réutilisait jamais et elles finissaient donc à la benne. Après démontage, ce système en bois nécessitait, par ailleurs, la mise en place d’une protection de type couvercle pour les petites trémies et de garde-corps sur potelets pour les grandes.

    Après

    Les boîtes en plastique suppriment le temps de coffrage

    Les coffrages bois de trémies horizontales ont été remplacés par des boîtes en plastique. Elles restent en place intégralement jusqu'à l'intervention des corps d’état secondaires qui déposeront le couvercle et les perceront pour leur réservation. Ce système ne nécessite pas de mise en place de protection de trémie.

    Le temps de coffrage est supprimé et le temps de rebouchage reste le même. Cependant, il est obligatoire de poser un faux plafond pour cacher les sous-faces plastiques restant apparentes ou de les encoffrer dans une gaine.

    Les boîtes préfabriquées en bois ne répondaient absolument pas à la réglementation coupe-feu.

    <i>Livraison des boîtes par palette. Sur la sous-face, on remarque le joint d'étanchéité périphérique et les cordes de renforcement.</i> Livraison des boîtes par palette. Sur la sous-face, on remarque le joint d'étanchéité périphérique et les cordes de renforcement.

    <i>Vue de la sous-face après décoffrage. Absence de laitance grâce à l'efficacité du joint d'étanchéité périphérique.</i> Vue de la sous-face après décoffrage. Absence de laitance grâce à l'efficacité du joint d'étanchéité périphérique.


    <i>Vue de la face supérieure. Certains couvercles ont dû être peints en rouge pour pouvoir les repérer car la laitance les dissimulait.</i> Vue de la face supérieure. Certains couvercles ont dû être peints en rouge pour pouvoir les repérer car la laitance les dissimulait.

    <i>Pose d'une boîte directement sur la peau de coffrage après découpe et ajustement des aciers.</i> Pose d'une boîte directement sur la peau de coffrage après découpe et ajustement des aciers.

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Développement durable

    Les boîtes restent en place (contrairement aux coffrages bois qui étaient déposés et traités en déchets), sauf le couvercle qui peut être recyclé. De plus, leur découpe ne génère pas de poussière par rapport au bois.

    Développement personnel

    La personne qui pose ces boîtes est valorisée car c'est un métier à part entière.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 2,99 euros de gains.

    Retour sur investissement

    L’investissement est rentabilisé en moins de deux ans.

    Bilan par salarié/an

    Le gain par salarié s’élève à 23 617 euros par an.

    Économie réalisée

    L’économie globale est de 47 234 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Période envisagée : 0,5 an

    Effectif concerné : 2 personnes

    Les principaux gains se situent au niveau :

    • de la différence de prix d'achat entre les deux types de réservation (les nouvelles boîtes sont presque moitié prix) ;
    • du temps gagné à ne pas déposer les boîtes (alors que les modèles en bois doivent être entièrement déposées après décoffrage) ;
    • de l’absence de protection à mettre en place (avant il fallait installer un garde-corps périphérique et/ou de protection de trémies : couvercles).

    Particularités du mode de calcul

    • L'investissement comprend l'achat de 784 boîtes plastique uniquement pour les huit premiers étages d'une tour de 30 étages.
    • La durée d'analyse retenue porte sur six mois, ce qui équivaut à la réalisation des huit premiers niveaux construits.
    • La société réalise deux chantiers/an concernés par cette action et mobilise une personne sur cette action.

    Coût

    Décision

    710 €

    Achats

    22 715 €

    Formation

    253 €

    Total Coûts

    23 678 €

    Gains

    Achats

    47 930 €

    Installation

    1 770 €

    Production

    21 212 €

    Total Gains

    70 912 €

    Coût

    Décision

    710 €

    Étude par le service Prévention du système de boîtes plastique

    710 €

    Achats

    22 715 €

    Préparation des demandes de prix des deux systèmes

    888 €

    Prix d'achat des nouvelles boîtes plastique

    21 827 €

    Formation

    253 €

    Préparation 1/4 h sécurité boîtes plastiques (rédaction du support)

    44 €

    Appropriation et animation du 1/4 h sécurité boîtes plastiques

    44 €

    Suivi du 1/4 h sécurité boîtes plastiques par les compagnons

    165 €

    Total Coûts

    23 678 €

    Gains

    Achats

    47 930 €

    Prix d'achat des anciennes boîtes bois

    39 592 €

    Garde-corps : achat lisses hautes et intermédiaires

    6 048 €

    Achat plinthes bois

    680 €

    Achat panneaux pour protections trémies bois

    1 610 €

    Installation

    1 770 €

    Bennes pour bois (pose, enlèvement et mise en décharge). Location offerte

    1 770 €

    Production

    21 212 €

    Dépose des boîtes bois uniquement

    5 159 €

    Temps de pose et dépose des garde-corps en périphérie de trémies (anciennes boîtes bois)

    2 303 €

    Location potelets de garde-corps

    4 294 €

    Temps découpe, pose, dépose, évacuation des protections trémies bois

    8 445 €

    Temps grue pour bennes bois

    1 010 €

    Total Gains

    70 912 €

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques ?

    Consultez la page risque

    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus