Impact en prévention

    Le choix de chambres télécom en composite est un levier de prévention très intéressant. Comparé aux produits béton, ce matériel est très léger ce qui évite le recours à une pelle, et les risques liés à la manutention d'objets lourds. La découpe des chambres pour insertion des fourreaux se fait très facilement, à la scie cloche, ce qui évite les finitions et réduit les postures inconfortables.

    Un matériau résistant et léger

    Dans le cadre de travaux de VRD en zone urbaine, cette entreprise doit mettre en place une vingtaine de chambre télécom L2T dans l'emprise des trottoirs futurs. Le chef de chantier fait le choix d'utiliser des chambres en composite. Constituées de plusieurs éléments empilables, ces chambres disposent de la même résistance au passage de véhicules légers (250 KN) tout en étant 10 fois plus légères qu'une chambre en béton (57 kg contre 500 kg en moyenne).

    Ce faible poids facilite la mise en œuvre des chambres télécom. La pelle ne sert qu'à approvisionner les chambres au plus près de l'endroit où elles doivent être installées : un seul compagnon suffit à les manipuler là où trois salariés étaient mobilisés pour les chambres en béton. Les risques liés à la manutention et au levage d'éléments lourds avec la pelle sont évités. Les chambres en composite sont aussi plus faciles à travailler : le perçage des passages fourreaux se fait avec une simple scie cloche, proprement, sans reprise ultérieure.

    Les chambres télécom en composite sont dix fois plus légères que leurs équivalents en béton.Le percement des chambres télécom en compiste pour le passage des réseaux peut se faire avec une simple scie cloche.

    Avant

    Des chambres en béton difficiles à manutentionner

    L'entreprise mettait en œuvre des chambres L2T en béton. Leur mise en place nécessitait la présence de deux opérateurs au sol et du chauffeur de pelle, avec les risques de heurt ou de retombée de la charge. Après insertion des fourreaux, les finitions demandaient du temps selon les cas, et exigeait des compagnons de travailler au sol.

    Après

    Des chambres en composite faciles à installer

    L'entreprise met en oeuvre des chambres L2T en composite. Leur pose se fait avec un seul opérateur, sans recours systématique à la pelle. Le percement préalable pour l'insertion des fourreaux se fait à la scie cloche, proprement, ce qui évite de réaliser des finitions ultérieures.

    S987_Chambre_Composite_Pose Le percement des chambres télécom en composite pour le passage des réseaux peut se faire avec une simple scie cloche.

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité
    Les finitions au niveau des insertions des fourreaux sont propres.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 0,74 euro de gain.

    Bilan par salarié/an

    Le coût par salarié s’élève à 427 euros chaque année.

    Économie réalisée

    Le coût global est de 1 280 euros (gains – coûts).

    Bilan économique

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 0,74 euro de gain.

    Le Retour en prévention (ROP) de cette étude de cas est inférieur à un dans les conditions d'études décrites. Néanmoins, les bilans négatifs sont aussi gagnants. Dans le cas présent, 74% des investissements ont été couverts par des gains observés, notamment en productivité, achats et qualité ; le coût supporté par l'entreprise est donc nettement moindre que prévu.

    Coût

    Achats

    5 000 €

    Total Coûts

    5 000 €

    Gains

    Achats

    3 000 €

    Production

    570 €

    Qualité

    150 €

    Total Gains

    3 720 €

    Coût

    Achats

    5 000 €

    Achat des chambres LT2 en composite.

    5 000 €

    Total Coûts

    5 000 €

    Gains

    Achats

    3 000 €

    Economies sur l'achat des chambres en béton.

    3 000 €

    Production

    570 €

    Gains de productivité sur les opérations de pose.

    250 €

    Gains sur le temps d'immobilisation de la pelle.

    320 €

    Qualité

    150 €

    Gain de temps sur finitions après insertion des fourreaux.

    150 €

    Total Gains

    3 720 €

    Besoin d'aller plus loin
    Vous voulez en savoir plus sur le risque de retombée de la charge ?
    Consultez le zoom sur le risque
    Formez vos collaborateurs à l'élingage en sécurité
    Accéder
    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus