Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Une installation sous abri

    Pour garantir les conditions de travail des opérateurs et préserver le matériel de la rouille, la scie circulaire à table de chantier est installée à l’abri et on veille à ce que l’aire d’évolution soit plane.

    Une protection face à trois risques

    Pour éviter de rejeter la pièce de bois vers l’opérateur, le couteau diviseur est réglé à 2 ou 3 mm de lame et est adapté au diamètre ainsi qu’à l’épaisseur de la lame. Afin de prévenir le contact de la main avec l’outil, une cape est réglée en hauteur au plus près de la pièce à scier. Sa base est parallèle à la table. Elle empêche le contact de la main avec la lame pendant le sciage.

    L’installation est mise aux normes afin de protéger des risques électriques et mécaniques : mise à la terre du bâti, disjoncteur différentiel à haute sensibilité 30 mA, discontacteur évitant le démarrage du moteur de la machine en cas de remise sous tension intempestive et bouton d’arrêt d’urgence type « coup de poing ».

    Conditions d’utilisation de la scie circulaire à table

    Les travailleurs sont impérativement formés à l’utilisation et connaissent les risques de la scie circulaire à table. On dispose un bouton d’arrêt avec verrouillage à clé qui ne demeure pas sur le coupe-circuit.

    En fonction des débits, certains dispositifs sont avantageux : poussoirs en fin de passe pour les petites pièces, contre-guide pour préserver la lame lors du délignage au guide, servantes pour le délignage des pièces de grande longueur.

    Pour protéger les mains de la lame lors de l’appointage de piquets, on procède en tirant la pièce de bois vers l’extérieur de la table.

    Les petites pièces à débiter sont les plus délicates. Elles génèrent plus de risques. Ainsi, il convient de pratiquer des montages simples pour éloigner les mains de la lame (vitesse de 180 km/h).

    Notons que, du fait de leur risques élevés, les « tronçonneuses mixtes » (scies circulaires de chantiers avec disques-meules) sont fortement déconseillées.

    Un entretien garant de la performance et de la sécurité

    La lame s’oxyde et se désaffûte rapidement. Sa remise en état régulière par un affûteur professionnel compétent est nécessaire. Cette opération augmente la performance de l’outil et garantit la sécurité des opérateurs. De fait, une lame désaffûtée est plus dangereuse. Ainsi il est recommandé de disposer de deux à trois lames affûtées sur le chantier.

    Pour en savoir plus, téléchargez la fiche prévention Scie circulaire à table de chantier.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus