Dispositifs et accessoires obligatoires assurant la sécurité

    Depuis 1995, toutes les scies circulaires portatives vendues en France comportent des équipements obligatoires de sécurité : dispositif contre les redémarrages intempestifs, couteau diviseur empêchant le retour en arrière de la machine, raccordement à une installation d’aspiration, etc.

    Équipement électrique

    Les scies circulaires portatives sont de classe II. Autrement dit, elles assurent leur propre sécurité. De ce fait, leur cordon n’est pas équipé de conducteur de terre.

    Le cordon prolongateur est constitué d’un câble souple de la série H07 RN-F qui comporte trois conducteurs. De couleur vert et jaune, l’un d’entre eux comprend une prise mobile et une fiche normalisée 2P + T. Pour les chantiers qui réclament des cordons de grande longueur enroulés sur tambour, les conducteurs seront de catégorie B.

    La protection électrique est assurée par un dispositif différentiel à haute sensibilité (< 30 mA) situé en aval du branchement.

    Il est nécessaire de surveiller quotidiennement l’état des cordons, des prises et des fiches. On protège le matériel de toute détérioration. Il est interdit d’utiliser ces machines dans un atelier comportant des solvants inflammables ou une atmosphère humide.

    Équipement mécanique

    Concernant les lames, on s’assure de leur entretien régulier pour augmenter leur durée de vie. Pour garantir la sécurité, on vérifie l’absence de clous ou de laitance de ciment sur le bois.

    Il est impératif de ne jamais bloquer le protecteur mobile en position d’ouverture. De plus, on s’assurera que le retour automatique du protecteur s’effectue correctement, sinon on changera le ressort de rappel. La main gauche ne doit jamais se placer sous la semelle de la scie. La machine ne s’utilise pas comme un poste fixe par simple retournement.

    Changement et réglage de la lame

    Pour changer la machine, on la déconnecte de l’alimentation électrique. En cas d’absence de dispositif de blocage de l’arbre, on enfoncera les dents dans une planche de bois tendre. La clé polygonale doit être adaptée à la tête du boulon.

    On réglera la profondeur de la lame de façon à ce qu’elle soit en saillie par rapport à la face inférieure du bois, de la hauteur d’une dent.

    Sciage

    Pour couper la pièce, on choisit un support rigide. Les matériaux sont fixés à l’aide des serre-joints et placés au plus près du trait de scie.

    Lors de la conduite de la machine, le sol et les câbles électriques sont dégagés. On restera vigilant à ne jamais forcer la lame. De plus, il est interdit de fixer la scie sur un panneau de particules avec un serre-joints.

    Pour prévenir le retour brutal, le couteau diviseur se règle au plus près de la lame.

    Lorsqu’on scie un grand panneau, on le place en appui sur trois supports a minima, dont l’un à proximité du trait de sciage. On fixe une règle par serre-joints et on maintient la semelle de la scie contre ce guide. Avant de mettre en route, on contrôle qu’aucun obstacle n’est présent.

    Vêtements et protection des travailleurs

    S’assurer d’une tenue de travail ajustée et du port de chaussures de sécurité. Équiper les travailleurs de protections auditives et de masques respiratoires FFP3 si la machine ne dispose d’aucun dispositif d’aspiration à la source.

    Pour en savoir plus, téléchargez la fiche prévention Scie circulaire portative

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de projection ou de rejet ?

    Consultez le zoom sur le risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus