Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

Calculer les vitesses limites du vent

Bourrasques, rafales, quand le vent souffle, ça secoue aussi sur le chantier. En intégrant les risques liés à ce phénomène climatique dans la préparation de votre chantier, vous serez en mesure de prendre les précautions nécessaires pour sécuriser vos équipements ou les parties d’ouvrage exposés et préserver la sécurité de vos équipes. À ce titre, organisez toujours l'évacuation des zones du chantier soumises à l’action du vent avant que les limites de stabilité ne soient atteintes.

L’action du vent sur les obstacles qu’il rencontre dépend de la configuration de ces derniers, et de leur environnement géographique. Connaître les principales notions physiques dans ce domaine vous permet de calculer les vitesses-limites du vent au-delà desquelles des éléments présents sur le chantier sont susceptibles d’être renversés.

Évaluer précisément les risques de renversement

La première démarche consiste à installer un anémomètre à l’endroit le plus significatif du chantier, en général le sommet de la grue à tour. Cet appareil de mesure délivre un avertissement dès que le vent atteint un seuil suffisamment bas pour vous laisser le temps de placer le chantier en sécurité, et, si vous êtes abonné, de vous informer auprès des services de Météo France afin de connaître les prévisions des valeurs des vitesses de pointe sur le site concerné.

Chaque type d’équipement et de partie d’ouvrage de gros œuvre possède ses propres contraintes au regard des effets du vent : référez-vous à la notice du constructeur.

En ce qui concerne les grues à tour, votre vigilance s’exercera sur la surface au vent de la charge manutentionnée.

Pour les banches, il existe des limites minimales de stabilité au-delà desquelles celle-ci doit être assurée selon les préconisations du manuel d’instruction.

Quant aux ouvrages en maçonnerie, c’est leur hauteur qui conditionnera les mesures à prendre pour garantir leur stabilité. La vérification de la stabilité des ouvrages en béton armé s’impose par une note de calculs à formaliser, préalablement à leur exécution. Des moyens de stabilisation complémentaires sont à formaliser dans le Plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS).

Pour des éléments préfabriqués en complément des autres types d’ouvrages, vous prendrez les précautions liées à la stabilisation des éléments préfabriqués à la fois lors des étapes de stockage et de mise en œuvre.

Pour connaître les effets sur terre des différentes vitesses moyennes de vent, vous pouvez vous référer à l’échelle de Beaufort.

Pour en savoir plus

Téléchargez la fiche prévention Action du vent.

Réglementation

Utilisation des équipements de travail

  • Articles L4321-1 et suivants, articles R4321-1 et suivants du Code du travail: obligation générale relative à l'utilisation et le maintien en état de conformité des équipements de travail.

Vérification générale périodique

  • Articles R4323-23 et suivants du Code du travail et arrêté du 5 mars 1993 modifié (VGP pour appareils de bétonnage) et arrêté du 1er mars 2004 (vérifications des appareils et des accessoires de levage).

Appareils de levage de charges non guidées, utilisés à l’air libre, d'une hauteur sous crochet supérieure à 6 mètres

Les solutions en relation

Besoin d'aller plus loin

Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

Voir vos situations de travail

Retrouvez notre catalogue de formation

Accéder

Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus