• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Batimat : connecter le présent et le futur

Xavier Haertelmeyer - Mise à jour le 22/10/2019 12:40

Tous les deux ans, Batimat offre un éclairage sur les nouveautés du secteur du bâtiment. Du 4 au 8 novembre, plein phare sur les innovations bien sûr, mais aussi les tendances et surtout les enjeux qui se dessinent. Un salon clé sur la façon d’aborder son activité aujourd’hui… et demain.

©Mondial du Bâtiment

 

L’excitation Batimat bat son plein. Telle une fourmilière, les allées du parc des expositions de Villepinte vont s'animer cinq jours durant, du 4 au 8 novembre. Stimulés par l’idée de trouver l’innovation parfaite qui optimisera leur activité, les visiteurs vont envahir les stands d’exposants impatients de présenter leurs derniers coups de génie. Au fil de ses éditions, cet événement biennal s’est imposé comme un rendez-vous mondial majeur, « et ce depuis soixante ans maintenant, précise Guillaume Loizeaud, directeur de Batimat et de la division construction chez Reed Expo. Sa création en 1959 s’est inscrite dans une situation de reconstruction de la France. C’était le moyen pour les entreprises du secteur de se faire connaître et de dévoiler leurs innovations. » Un objectif toujours recherché en 2019 « mais dans un contexte différent. Notamment depuis l’arrivée, en 2015, des nouvelles technologies comme l’impression 3D et la connectivité. Les acteurs de la construction ont été interloqués : “Qu’en penser ?”. Depuis, poussé par le BIM, le secteur s’est doucement mis en marche. »

Immerger les visiteurs dans les nouvelles technologies

Un bouleversement encore trop timide que Batimat a décidé d’encourager : « À l’image de la French Tech, les acteurs du bâtiment et les start-up devaient se croiser et se réunir pour accélérer l’intégration des nouvelles technologies dans notre secteur. C’est l’objectif de Construction Tech que nous avons créé avec le Gimélec. » Cet écosystème, lancé en juillet 2018, rassemble les acteurs de l’architecture, du bâtiment, des TP, de l’immobilier et de la ville de demain pour les accompagner dans la transformation digitale et l’industrialisation de la filière. Il a déjà permis de constituer un annuaire, des challenges et un observatoire des nouvelles technologies.

L'espace Construction Tech

Batimat 2019 accueillera l’espace Construction Tech au centre du salon, entre les espaces Menuiseries-Façades et Structures-Enveloppes, sur une surface de 6 000 m². Il sera l’occasion de faire le point sur tous les travaux réalisés depuis son lancement l’an passé et de présenter les nouvelles technologies les plus innovantes, par exemple en matière d’économie circulaire. En son sein, il abritera le Démonstrateur Construction Tech. Cet espace est conçu comme un parcours de construction avec une scénographie dans lequel les start-up présentent leurs solutions en fonction de l’avancement d’une opération. Les visites de l’espace seront organisées par groupe avec présentation de chaque start-up en quelques minutes.

Des innovations au service de la sécurité

« L'aspect sécurité a d’ailleurs beaucoup changé depuis quelques années, reprend le directeur de Batimat. Les chefs d’entreprise ont modifié leur approche sur ce sujet en fournissant un environnement de travail plus agréable et moins pénible à leurs employés. » À travers l’observatoire de Construction Tech, le directeur du salon a relevé « l’ouverture d’une vingtaine de start-up sur l’année écoulée proposant des solutions pour un travail plus sécuritaire. Une dizaine seront d’ailleurs présentes sur Batimat. »

Au programme : des robots pour assister à la pose des carrelages très grand format, des gilets et casques connectés, des exosquelettes… « Ces innovations sont présentes dans tout le salon, comme le robot peintre dans le secteur de la peinture, les coffrages motorisés et pilotés ou encore la brouette ergonomique qui réduit les TMS dans le secteur dédié à l’outillage. » À l’image de cette approche moderne de la sécurité, « Batimat permet d’aborder tous les deux ans les nouveaux sujets concernant notre secteur, reprend Guillaume Loizeaud. Les économies d’énergie, le respect environnemental, la sécurité, les nouvelles technologies… et bientôt la Smart City qui va bousculer notre environnement. Batimat est un éveil aux enjeux stratégiques du bâtiment de demain. » Une conclusion qui ressemble à une invitation à se rendre à cette édition, comme à toutes celles à venir.

Mieux s’organiser en Hors-Site

Hors-Site est l’autre grand espace novateur de Batimat 2019. « Il regroupe une quinzaine d’entreprises spécialisées, sur 1 000 m2, qui présentent les nouvelles solutions d’organisation du process chantier, explique Guillaume Loizeaud. Elles visent à minimiser le nombre de tâches, à partir de nouveaux produits mais aussi de procédés de préfabrication. » Ses principaux atouts, selon le directeur du salon : une meilleure anticipation et organisation, un travail plus rapide, une conception plus soignée, l'impact carbone réduit de 10 à 15 %, des déplacements moins importants, une sécurité accrue… Dans ce secteur économique où le gain de productivité évolue peu et où les contraintes se veulent toujours plus nombreuses, « il est temps de changer. Le bâtiment est déjà cher à produire. Les enjeux sont de transformer son approche pour augmenter la productivité et réduire les coûts. »



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.