• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Risque chimique : les bonnes pratiques mises à l’honneur par l’EU-Osha

- Mise à jour le 22/10/2019 15:55

Du 21 au 25 octobre, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-Osha) organise la Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail 2019. En amont de cet événement, elle a publié un recueil présentant les initiatives primées d’entreprises européennes en faveur de la prévention du risque chimique.

Campagne Eu-Osha-Healthy workplaces

 

La Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail 2019, du 21 au 25 octobre, vise à sensibiliser le public aux risques posés par les substances dangereuses et à promouvoir une approche active et participative de la prévention des risques. Cette année, le thème retenu est celui de sa campagne 2018-2019 « Lieux de travail sains – maîtriser l’usage des substances dangereuses ».

Quelques semaines avant cet événement, l’EU-Osha a publié une nouvelle brochure compilant des exemples de bonnes pratiques innovantes mises en place par des entreprises européennes. L’ensemble de ces actions ont été primées dans le cadre des « Good practice Awards 2018-2019 » organisés par l’organisme européen. Ces bonnes pratiques seront d’ailleurs au centre des discussions entre experts et décideurs européens lors du sommet « Lieux de travail sains » 2019, à Bilbao (Espagne), les 12 et 13 novembre prochains. Les prix seront officiellement remis à cette occasion.

Priorité à l’élimination et à la substitution

Les actions présentées dans la brochure relèvent de six pays : Tchéquie, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Suède et France. Les exemples vont au-delà du simple respect de la législation. Ils démontrent les avantages d’une approche proactive en faveur de la santé-sécurité au travail et de l’introduction d’une culture de la prévention incluant les différentes parties prenantes. Les initiatives présentées donnent la priorité à l’élimination et à la substitution, ainsi qu’aux mesures collectives, par rapport aux mesures de protection individuelle. Elles sont viables dans le temps et peuvent être transférées à d’autres entreprises, secteurs ou États membres, tout en tenant compte des besoins de la majorité des entreprises européennes, dont les petites et moyennes entreprises.

Eiffage Infrastructures primée

Eiffage Analysis Safe

©Eiffage Infrastructures

En France, c’est une initiative menée par Eiffage Infrastructures qui a été primée. Il s’agit d’une méthode expérimentale, baptisée Analysis Safe, permettant de substituer l’usage du perchloroéthylène (PCE), un solvant dangereux classé CMR, dans la caractérisation d’agrégats d’enrobés. Une action menée en partenariat avec deux laboratoires de recherche académique, l’Ifsttar et le Cerema.

 

 

 

 

 



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Téléchargez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP - N 242- Juillet août 2020

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.