• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

L’apprentissage repart à la hausse

- Mise à jour le 09/09/2019 17:00

Les derniers chiffres publiés par le ministère du Travail font état d’une hausse de 7,4% du nombre d’apprentis en France en 2018.

Apprentis sur un chantier

 

L’apprentissage aurait-il à nouveau le vent en poupe ? À en croire les différents indicateurs publiés ces derniers jours, il semblerait que les jeunes connaissent un regain d’intérêt pour la filière professionnelle.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère du Travail le 5 septembre dernier, l’apprentissage, tous secteurs confondus, a enregistré une hausse de 7,4% sur l’année 2018 et 8,4% au premier semestre 2019. Au 30 juin 2019, la France comptait quelque 458 000 apprentis, « un record », selon le ministère, qui met en avant l’entrée en vigueur, il y a un an, de la loi du 5 septembre 2018 dite « Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » ainsi qu’un changement de regard porté par la société sur cette voie pour expliquer ces bons résultats.

Le BTP séduit à nouveau

Dans l’artisanat, qui compte 34% des apprentis sur le plan national, la reprise se confirme avec une hausse de 3% des inscriptions en première année en 2018, comme le révèle le dernier baromètre ISM-Maaf. Dans le détail, la plus forte hausse concerne les apprentis de plus de 25 ans (+51%), la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ayant étendu la possibilité d’entrer en apprentissage jusqu’à 30 ans. Dans le seul BTP, qui avait connu entre 2012 et 2017 une spectaculaire chute de 27% du nombre d’apprentis, la hausse en 2018 a été de 2%.

Le patrimoine bâti a le vent en poupe

Récemment mis en lumière par le chantier de reconstruction de Notre-Dame de Paris, les métiers du patrimoine bâti ont séduit quelque 6 150 jeunes, soit une hausse de 1% alors que le secteur, à l’instar de la construction, avait enregistré une nette baisse sur les six dernières années. Parmi les autres métiers qui ont connu la plus forte hausse en 2018 : les travaux de terrassement spécialisés (+28%), les travaux d’installation électrique (+6%) et les travaux de menuiserie métallique (+5%).



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Découvrez le magazine PréventionBTP

Magazine Prévention BTP

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.