• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Mase Awards : trois innovations santé-sécurité primées

Mise à jour le 08/10/2020 16:54

Trois entreprises adhérentes de Mase ont été distinguées lors de la finale nationale des Mase Awards, le 29 septembre dernier, pour leurs initiatives en santé-sécurité-environnement. Retour sur les solutions récompensées : un outil de rangement et de manutention pour grues mobiles et deux exosquelettes.

GantBionic-ClemessyS-avril2019©AlexisToureau58

Les meilleures initiatives d’entreprises du réseau Mase (Manuel d'amélioration de la sécurité des entreprises) destinées à promouvoir les bonnes pratiques santé-sécurité-environnement ont été à l’honneur de la première finale nationale Mase Awards fin septembre. Étaient qualifiés les vainqueurs des dernières éditions régionales de ces prix, parmi des centaines de candidats. Ce challenge, ouvert aux adhérents de Mase, se tient régionalement tous les deux ans.

Foselev : des coffres de manutention et stockage de plaques de répartition de grue mobile

Foselev, groupe spécialisé dans les services à l’industrie, au BTP et au secteur nucléaire, a remporté la première finale nationale des Mase Awards. Elle s’est vu décerner le Mase Awards Or pour son outil de rangement et de manutention pour grues mobiles. Ces coffres de manutention et stockage des plaques de répartition de grue mobile sont le fruit de son ingénierie et de son savoir-faire pour innover.

Le projet a débuté en 2018 à la suite d’une idée proposée par l’un des grutiers dans le cadre d’un challenge visant à soumettre des améliorations pour la sécurité. Conduit par les filiales Foselev Méditerranée et Cimat Sartec Arles, spécialisées respectivement en levage-manutention-transport, et tuyauterie et maintenance industrielle, ce projet a pour objectif de réduire les troubles musculo-squelettiques (TMS) liés à la manutention des plaques de répartition.

Fixé à l’arrière d’une grue mobile, le coffre peut être descendu au niveau du sol grâce à un système de poulie. Ensuite les plaques rondes sont déplacées sur la tranche en les faisant rouler, limitant ainsi considérablement les efforts au niveau du dos.

Chaque coffre est réalisé sur mesure, car il doit tenir compte des contraintes techniques liées à la marque, le modèle et le tonnage de la grue, ce qui rend complexe le déploiement de cet équipement.

En savoir plus sur cette solution et visionner la vidéo de présentation 

EES-Clemessy Services : un gant bionique pour réduire les efforts de la main

Eiffage Energie Systèmes-Clemessy Services remporte le Mase Awards Argent pour son exosquelette de la main . Développé par le groupe Eiffage avec une start-up suédoise, Bioservo, il s’agit d’un gant robotisé qui aide les salariés lors des opérations où la main et le poignet sont fortement sollicités. Cet exosquelette accompagne mécaniquement et naturellement la main lorsqu’on manipule des objets, outils afin de réduire les efforts.

Le gant est équipé de six capteurs. Les tendons synthétiques intégrés dans le tissu du gant suivent l’anatomie de chaque doigt. Ils peuvent développer une force de l’ordre de 4 kg par doigt en se substituant à la force qu’aurait dû développer l’opérateur.

Les opérateurs l’ont testé, et, grâce à leurs retours d’expérience, l’entreprise a aidé la start-up à faire progresser cet outil. L’analyse a démontré que la réduction d’efforts est systématique, pour tous les postes de travail. L’intensité de la réduction, ou de compensation, des efforts est variable en fonction du poste de travail, et de la fréquence des manipulations effectuées par l’opérateur : de 25 % jusqu’à 86 %. Cette innovation est accessible à tous par le biais de la location.

En savoir plus sur cette solution et visionner la vidéo de présentation 

 

Sodi : un exojacket pour soulager le nettoyage au pistolet très haute pression

Le Mase Awards Bronze a été décerné à Sodi pour son exojacket. Tenir une charge de 10 kg à bout de bras et s’opposer à une force omnidirectionnelle de 25 kg toute la journée. Ce sont les efforts demandés aux opérateurs de Sodi quotidiennement pour le nettoyage au pistolet très haute pression (jusqu’à 3 000 bars).

À partir de 2013, Sodi s’est engagée dans la recherche d’une solution pour les soulager, avec leur participation, celle des chefs de chantier et de la direction technique. In fine, un exosquelette a été conçu : l’exojacket, un harnais équipé d’une ossature métallique avec des potences au-dessus des épaules et un bras déporté à la taille, qui permet de suspendre et de retenir le pistolet. De simples cordelettes, réglables en longueur, retiennent le pistolet à l’opérateur et l’empêchent de se retourner contre lui.

Cet exosquelette, breveté, préserve la santé de l’opérateur tout en augmentant sa sécurité et son efficacité. Déployé depuis 2018 dans toutes les agences Sodi, il permet de réaliser de nombreux chantiers de décapage et de nettoyage de surfaces.

Cette solution avait obtenu le Mase Awards, édition Sud-Ouest, en 2018.

En savoir plus sur cette solution et visionner la vidéo de présentation 



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.