• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
picto_tech

Profondeur de tranchée et blindage de fouille

Questions/Réponses

Mise à jour le 1/03/2017

La question posée

Faut-il toujours blinder une fouille en tranchée en fonction de la profondeur ?

 Blinder une fouille en tranchée seulement à partir d’une profondeur de 1,30 m n’est pas le seul critère à prendre en compte. La question à se poser est de savoir si les entreprises du BTP doivent se limiter à appliquer une partie des dispositions réglementaires décrites par l’article R. 4534-24 du Code du travail qui exigent le blindage « des parois des fouilles en tranchée de plus de 1,30 m de profondeur dont la largeur est inférieure ou égale au deux tiers de la profondeur… ». En effet, cet article précise que « les parois des autres fouilles en tranchées ainsi que celle des fouilles en excavation ou en butte, sont aménagées… » pour prévenir les éboulements. Il faut entendre ici la mise en place de dispositifs de maintien des parois des tranchées dont la profondeur est inférieure à 1,30 m avec des terrains de mauvaise qualité (cohésion), composés de pierres, de blocs, de bords de fouille surchargés. Lors de fouilles de faible profondeur, des éboulements peuvent blesser gravement des travailleurs. Enfin, nous voudrions évoquer également une alternative intéressante au blindage qui vise le talutage des parois, méthode moins contraignante et moins coûteuse que lesdits blindages.

Chargement en cours

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.