• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
picto_fiche

Tolérance zéro alcool dans le règlement intérieur

Jurisprudence

Mise à jour le 17/10/2019

L'employeur peut insérer dans le règlement intérieur une clause interdisant toute consommation d'alcool ou toute imprégnation alcoolique dans l'entreprise en cas de danger particulièrement élevé pour les salariés ou les tiers, en se basant notamment sur son document unique. 

QUE S'EST-IL PASSE ?

A l'occasion de la révision de son règlement intérieur, une société intègre à celui-ci une annexe relative aux contrôles de l'état d'ébriété mentionnant que les salariés occupant des " postes de sûreté et de sécurité ou à risque ", définis en annexe, sont soumis à une " tolérance zéro alcool ». 

L'inspection du travail demande le retrait de cette clause contenant des « dispositions apportant aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché ». L'entreprise conteste et le Conseil d'Etat lui donne raison.

POURQUOI CETTE DECISION ?

L'employeur est tenu à une obligation de sécurité de résultat à l'égard de l'ensemble de ses salariés. Ainsi, lorsque la consommation d'alcool est susceptible de porter atteinte à leur santé ou leur sécurité, l'employeur peut prendre des mesures proportionnées à cet objectif, notamment la limitation ou l'interdiction de consommation d'alcool sur le lieu de travail, voire interdire « toute imprégnation alcoolique sur le lieu de travail ». 

COMMENTAIRE

Comme toute dérogation au principe de respect des libertés individuelles, l'interdiction de consommation d'alcool doit être justifiée par la nature des tâches à accomplir et proportionnée au but recherché. 

Le Conseil d'Etat précise ici notamment que la liste des salariés concernés n'a pas à figurer impérativement dans le règlement intérieur, elle doit pouvoir être justifiée par l'employeur qui peut notamment se baser pour cela sur son document unique d'évaluation des risques.

Lire le texte

Télécharger

Vous pouvez nous aider à mieux répondre à vos attentes, en répondant à ces quelques questions.



Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.