Ces start-up qui boostent le BTP

    ©Busakorn Pongparnit / Getty Images

    En résumé

    • Les applications sont de plus en plus variées en santé-sécurité.
    • Les solutions pertinentes reposent sur une coopération poussée entre les acteurs de l’écosystème.

    Rien de moins virtuel qu’un chantier. Et pourtant, depuis cinq ans, les technologies numériques gagnent du terrain dans le BTP et, au-delà de l’amélioration de la performance économique, s’emparent de plus en plus des sujets de prévention.

    En témoigne aujourd’hui une palette d’innovations dans des domaines et pour des cas d’usage très variés : EPI connectés, robots, dispositifs de formation en réalité virtuelle et augmentée, applis médicales… sans oublier les systèmes de gestion de projet et de dématérialisation des tâches administratives, qui facilitent aussi le suivi en prévention, ou encore les technologies de préfabrication.

    Santé prévention : des outils numériques pour tous

    L’accélérateur « Santé prévention dans le BTP », créé en 2017 par l’OPPBTP, SMA BTP, CCCA BTP, PRO BTP et Impulse Partners, reflète l’intérêt croissant du secteur du BTP pour les possibilités offertes par les outils numériques. « Ce dispositif met en relation des start-up porteuses de solutions innovantes et des entreprises qui n’ont pas les moyens et compétences pour les développer ou effectuer une veille technologique », rappelle Thomas Le Diouron, président d’Impulse Partners.

    Au rythme de 4 sessions par an, quatre à six solutions dédiées aux métiers du BTP sont présentées par leurs concepteurs. L’accélérateur n’en collabore pas moins avec les grands du secteur, « y compris via leurs services R&D et leurs propres incubateurs, poursuit Solène Bordenave, consultante stratégie et innovation d’Impulse Partners. Car sur le sujet de la prévention, il est dans l’intérêt de tous de coopérer pour tirer la filière vers le haut. »

    Des partenariats prometteurs

    Haulotte, spécialiste des matériels d’élévation, a ainsi un service dédié à l’innovation et une base de connaissances alimentée par son écosystème. Bouygues Construction a ouvert des sujets de recherche aux start-up avec à la clé des partenariats. L’un d’eux a permis de faire évoluer le chariot de manutention K-Ross, développé par la start-up K-Ryole, à l’épreuve du terrain. Colas travaille également avec des start-up pour donner naissance à des dispositifs de prévention, telle la solution Flowell qui augmente la visibilité du marquage au sol et renforce la sécurité des piétons qui traversent.
    Dans ce contexte, « la crise du Covid a eu tendance à focaliser les efforts sur les sujets sanitaires, mais elle a aussi poussé les acteurs de l’innovation à se recentrer sur des solutions pragmatiques pour continuer à faire face aux risques principaux du chantier », note Thomas Le Diouron. Autre effet notable, le soutien apporté aux start-up par l’État en cette période sécurise à moyen terme leur développement, au bénéfice de l’innovation.

    Tous les acteurs de la construction sont sur le chemin de la digitalisation, avec de fortes attentes. 

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus