Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    256_Entreprise Auglans 1

    ©Frédéric Vielcanet

    Profil

    Identité : Auglans

    Activité : génie civil

    Création : 1927

    Chiffre d'affaires : 9,5 millions d'euros

    Nombre de salariés : 54

    Lieu : Millau (Aveyron)

    Conseiller en prévention : Philippe Mercanti

    Site : www.auglans.fr

    Champagne pour Auglans ! En décembre 2020, l'entreprise de génie civil installée à Millau recevait la mention spéciale « Meilleure stratégie de Prévention » lors des prix Moniteur de la construction. La distinction récompense les efforts réalisés en matière de sécurité, depuis seize ans déjà. C'est en 2005 que Fabien Thollet rachète à René Auglans cette PME ancrée dans le territoire local depuis presque quatre-vingts ans. À seulement 28 ans, l'ingénieur compte alors sur une transmission en douceur pour faire ses classes. Mais le décès soudain de René Auglans, la veille de la signature, le met dans le grand bain plus vite qu'escompté. Sans filet, il se jette alors dans l'aventure à corps perdu : abandon de l'activité de réhabilitation des bâtiments pour mieux se concentrer sur le génie civil (notamment la construction de ponts et leur entretien), renouvellement des matériels vieillissants et recrutements, avec l'ambition de faire de l'entreprise un leader régional. Mission réussie. En quinze ans, son chiffre d'affaires a été multiplié par dix.

    En résumé
    • Une diversification des activités facilitée par la certification Mase.
    • Des formations régulières qui font la part belle à la sécurité.
    • Article paru dans le magazine Prévention BTP n°256 de novembre 2021, pages 22-25.

    La certification Mase, un déclic pour diversifier ses activités

    La sécurité des salariés a toujours été la priorité de Fabien Thollet. Mais l'entreprise a passé un cap en 2013 avec l'embauche de Quentin Rodier au poste de responsable prévention. Cette arrivée s'est notamment traduite par l'organisation « d'ateliers santé » qui ont réduit drastiquement les accidents de travail. En 2016, la certification Mase est venue couronner ces efforts. « Historiquement, Auglans a toujours eu des liens forts avec EDF. Nous réalisons des travaux sur les ouvrages hydrauliques, qui génèrent 15  % de notre chiffre d'affaires. EDF nous a poussés à aller dans cette voie, nous a mis en contact avec les bonnes personnes… Nous avions déjà cette sensibilité à la prévention, mais il fallait mettre de l'ordre dans notre approche. Durant un an, un cabinet spécialisé nous a accompagnés afin de formaliser les choses et mieux nous structurer  », explique Fabien Thollet.

    La certification Mase, basée sur l'amélioration continue, fut un déclic et a ouvert de nouvelles portes à l'entreprise en lui permettant d'améliorer ses performances globales et de diversifier ses activités. Ainsi, depuis quelques années, Auglans multiplie les chantiers de génie civil industriel sur des sites pétrochimiques de l'arc méditerranéen classés Seveso, qui exigent un haut niveau de sécurité. Pour être au plus près de ses nouveaux clients, l'entreprise a installé une succursale à Lunel (entre Nîmes et Montpellier) avant de racheter la société Guibal spécialisée dans la maintenance, en 2019. Cette offensive s'est poursuivie début 2021 avec la création d'une entité à Capens (près de Toulouse) pour continuer à développer l'activité de génie civil sur des sites industriels, en particulier dans le bassin de Lacq en reconversion, mais aussi pour se rapprocher des barrages hydrauliques EDF des Pyrénées qui nécessitent des travaux réguliers.

    La formation comme fil conducteur

    « Cette diversification est indispensable pour éviter les à-coups. L'activité hydraulique est saisonnière et les travaux sur les ouvrages d'art varient d'une année sur l'autre, en fonction d'éléments économiques, politiques… », poursuit Fabien Thollet. Pour répondre aux besoins de ses nouveaux clients et gagner en efficacité, Auglans consacre désormais 3 % de la masse salariale à la formation, principalement à la sécurité : formations amiante sous-section 4, interventions en espaces confinés, aux chutes en hauteur ou aux interventions à proximité des réseaux (AIPR), habilitations CACES® ou encore GIES pour intervenir sur les sites à fort risque d'explosion. Et pour accompagner cette montée en puissance, Léa Chanéac a rejoint l'entreprise après un contrat d'apprentissage, dans le but de devenir préventeur.

    Toujours tourné vers le futur, Fabien Thollet prépare désormais le « coup d'après ». Il vient de racheter une centrale hydraulique, dans le Massif central, qu'il va rénover, avant de produire lui-même de l'énergie verte, dès 2023. En fonction des opportunités de marché, il n'exclut pas d'autres rachats. Parallèlement, il a aménagé 600 m2 de panneaux photovoltaïques sur l'entrepôt qui abrite le matériel, et prévoit de faire de même sur le toit des bureaux. Autant d'initiatives qui font d'Auglans une entreprise bien dans son temps et qui l'aident à attirer de nouveaux talents, alors que les tensions sur le marché du travail sont de plus en plus vives

    Bilan performance

    La certification Mase, qui consiste à apporter la preuve qu'un système d'amélioration continue a été mis en place au sein de l'entreprise pour réduire les risques au travail, a permis à Auglans d'améliorer ses performances en termes de prévention, mais aussi de productivité et de compétitivité. Elle devient un élément important pour séduire les donneurs d'ordre, de plus en plus nombreux à imposer une certification.

    Des « ateliers santé » basés sur la participation

    Au-delà des formations à la sécurité, généralement organisées début janvier, durant une semaine tout entière, le directeur Fabien Thollet a basé sa politique de prévention sur la communication et les retours d'expériences. Explications…

    256_Entreprise Auglans_Fabien Thollet, président d'Auglans ©Frédéric Vielcanet

    Fabien Thollet, président d'Auglans

    Ingénieur en génie civil, Fabien Thollet (44 ans) s'est toujours rêvé en capitaine d'entreprise. C'est sur le chantier de l'A75, qu'il rencontre René Auglans. Malgré leur différence d'âge, les deux hommes deviennent amis. Et c'est avec bonheur que René céda Auglans à Fabien Thollet en 2005, certain qu'il conduirait l'entreprise familiale à bon port.

    Au-delà des formations à la sécurité, généralement organisées début janvier, durant une semaine tout entière, le directeur Fabien Thollet a basé sa politique de prévention sur la communication et les retours d'expériences. Explications…

    Comment abordez-vous la prévention ?

    Pour développer une vraie culture prévention, il convient d'associer tous les intervenants. Par exemple, pour chaque chantier, nous mettons en place un groupe WhatsApp pour échanger sur les bonnes pratiques. Nous réalisons aussi des vidéos de prévention, avec des salariés pour figurants. Ce format aide à mieux sensibiliser les compagnons, au même titre que les « ateliers santé » que nous organisons depuis sept ans.

    En quoi consistent ces ateliers ?

    Nous en organisons quatre à cinq par an. Deux semaines avant l'atelier, notre responsable prévention, parfois accompagné d'un représentant de l'OPPBTP et de notre cabinet de conseils Solianz, prend des photos, des vidéos d'un chantier… Puis, lors de l'atelier qui se tient sur le site même du chantier, auquel sont conviés tous les intervenants – salariés, intérimaires, clients, inspection du travail et institutionnels comme l'OPPBTP – nous échangeons de manière décomplexée. Nous y parlons prévention en général, puis prévention spécifique au chantier, en faisant réagir aux images.

    La démarche est-elle acceptée par tous ?

    L'idée n'est pas de sanctionner mais de s'exprimer sur des pratiques ; certaines sont bonnes, d'autres à revoir. Tout le monde sort grandi de ces échanges constructifs, notamment nos sous-traitants qui ont rarement une qualification Mase et prennent conscience de l'intérêt d'une telle démarche. Elle nous a permis de faire un pas de géant en termes de sécurité et nous aide à nous améliorer. Car la prévention ne s'arrête jamais…

    Rappel des consignes, matériels… la certification Mase a permis de formaliser et améliorer les mesures de prévention.

    256_Entreprise Auglans_Rappel des consignes, kit de secours… 256_Entreprise Auglans_Rappel des consignes, kit de secours… ©Frédéric Vielcanet

    Sous la houlette de Georges Galès, la gestion du matériel est optimisée, pour une sécurité accrue.

    256_Entreprise Auglans_Sous la houlette de Georges Galès, la gestion du matériel est optimisée ©Frédéric Vielcanet

    Pour la construction d'une passerelle sur le Tarn, casque à jugulaire, gants et protections auditives sont de rigueur.

    256_Entreprise Auglans_Casque, protections auditives, gants… sont de rigueur sur les chantiers de l'entreprise Auglans ©Frédéric Vielcanet

    Pompes pour les infiltrations, abonnement météo pour les alertes en cas de crue soudaine… les travaux nécessitent parfois une vigilance renforcée.

    256_Entreprise Auglans_Pompes pour les infiltrations ©Frédéric Vielcanet

    Pour la construction du tablier, des garde-corps à pince, équipés de plinthes de 20 cm, diminuent les risques de chute.

    256_ Entreprise Auglans_Garde-corps à pince contre les chutes de hauteur ©Frédéric Vielcanet

    Un géotextile forme un bassin où sont déversées les eaux de pompage pour décantage et filtration, avant leur rejet dans le Tarn.

    256_Entreprise Auglans_Bassin où sont déversées les eaux de pompage ©Frédéric Vielcanet

    La méthodologie appliquée

    ● Fabien Thollet aime faire confiance. L'entreprise est organisée en équipes d'intervention, chacune dirigée par un chef de chantier, placées sous la houlette de conducteurs de travaux. Les portes sont toujours ouvertes et les échanges, sur n'importe quel sujet, sont constructifs.

    ● Auglans a aménagé un entrepôt où le chef de parc, Georges Galès (ex chasseur alpin), gère les matériels : deux camions, une pelle de 5 tonnes, des nacelles télescopiques et des quads, des groupes électrogènes… De son efficacité découlent la sécurité et la bonne réalisation des chantiers.

    ● L'entreprise intervient dans des secteurs où l'environnement occupe une place croissante. La certification Mase sert également de cadre à sa politique environnementale, de l'utilisation des huiles biologiques pour les engins au tri sélectif des déchets…

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus