Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Véhicule sur route

    Daniel Rigout, président d’EGF, et Bernard Sala, président de Routes de France, ont récemment exprimé la volonté de leurs adhérents de continuer de s’engager pour la sécurité sur les chantiers pour tous les personnels. Désormais, le dispositif Passeport sécurité intérim, PASI BTP, est adopté par Routes de France, le syndicat d'entreprises routières. Il était jusqu'à maintenant réservé aux entreprises membres d’EGF.

    Dans une première phase, qui court jusqu'à la fin 2021, quelques entreprises routières de cinq régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est, Hauts-de-France, Occitanie, Paca) participeront au dispositif. Au 1er janvier 2022, l’accès à la plate-forme du PASI BTP sera généralisé à toutes les entreprises routières, sur la totalité des régions. Cela représente un doublement du nombre d’entreprises utilisatrices par rapport à aujourd’hui.

    Une formation dédiée aux intérimaires

    Le passeport sécurité intérim, PASI BTP, est délivré aux intérimaires après une formation de deux jours sur les risques principaux communs à toutes les activités du BTP. Ces risques, au nombre de dix, comptent entre autres les déplacements et accès, les engins, véhicules, le travail en hauteur...

    La création de cette formation est issue du constat de sinistralité parmi le personnel intérimaire du BTP. Celle-ci est plus importante que celle parmi le personnel permanent des entreprises.

    Le PASI BTP en chiffres
    • 21 000 intérimaires formés
    • 40 organismes de formation
    • 1 282 agences de travail temporaire

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus