Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
Peintre portant un masque chirurgical contre le Covid-19

© DR

Avec +1,5 %, l’activité de l’artisanat du bâtiment accélère sa croissance au quatrième trimestre 2020, malgré une année 2020 chaotique. C’est l’un des enseignements de la note de conjoncture de la Capeb, dévoilée le 20 janvier.

L’épidémie de coronavirus a rendu le premier semestre particulièrement difficile (-12 % au premier trimestre puis –24 % au deuxième trimestre) marqué par un arrêt des chantiers de près de deux mois. L’activité de l’artisanat du bâtiment a redémarré progressivement au second semestre de 2020. Elle a connu une hausse de + 0,5 % au troisième trimestre, puis s’est accélérée au quatrième trimestre avec une croissance de 1,5 %, portée notamment par la hausse de l’activité dans le neuf (+2,5 % contre +1 % au troisième trimestre) et un accroissement plus mesuré dans l’entretien amélioration (+1 % contre 0 % au troisième trimestre).

Effet de rattrapage de l’activité fin 2020

La fin d’année 2020 a bénéficié d’un effet de rattrapage par rapport au premier confinement. Selon l’enquête de la Capeb auprès de ses adhérents, 99 % des entreprises déclarent ainsi avoir pu poursuivre leur activité durant le deuxième confinement. Cette dynamique permet ainsi de limiter la forte baisse de la croissance attendue sur l’année 2020 avec un résultat négatif de - 9 %, un chiffre relativement moins important que ne laissait présager la situation au premier semestre.

Le volume d’activité progresse pour tous les corps de métiers

Sur les trois derniers mois de l’année 2020, le volume d’activité progresse pour l’ensemble des corps de métiers. La maçonnerie enregistre la croissance la plus dynamique avec 2,5 %, tandis que la hausse atteint 1,5 % pour la couverture-plomberie-chauffage et la menuiserie-serrurerie. Avec des croissances de 1 % et de 0,5 %, l’électricité et l’aménagement-décoration-plâtrerie enregistrent une croissance plus modérée.

Baisse des autorisations et des permis de construire

Cependant, la Capeb reste prudente et alerte sur la baisse des autorisations et des permis de construire à prévoir dans les prochains mois, ce qui va fortement peser sur cette dynamique de croissance. En effet, de décembre 2019 à novembre 2020, 389 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 51 500 de moins qu'au cours des 12 mois précédents.

L’année 2021 pourrait enregistrer une croissance entre 5 et 6 %

Prudence exprimée par Jean-Christophe Repon, président de la Capeb : « L’environnement économique en 2021 reste à ce stade encore incertain, notamment en ce qui concerne le pouvoir d’achat et la confiance des ménages. Toutefois, l’épargne accumulée des ménages ces derniers mois et la mise en place du Plan France Relance sont autant d’éléments qui pourraient soutenir l’économie du bâtiment dans les trimestres à venir. L’année 2021 pourrait alors enregistrer une croissance entre 5 et 6 % dans l’artisanat du bâtiment qui s’apparenterait plus à un rebond technique qu’à une véritable reprise de l’économie d’avant la crise du Covid.»

30 200 emplois supplémentaires dans le BTP

L’emploi salarié du BTP s’établit à 1 446 800 au troisième trimestre 2020, soit + 2,1 % sur un an (contre – 0,8 % dans l’ensemble de secteurs). Cela représente 30 200 emplois supplémentaires dans le BTP. L'emploi salarié progresse de 1,3 % au troisième trimestre 2020, après 0,2 % au trimestre précédent.

Au troisième trimestre 2020, le secteur de la construction totalise plus de 133 600 emplois intérimaires (emplois équivalents temps plein) contre 150 000 au même trimestre de l’année précédente. L’intérim est donc en baisse (- 11 %) par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le taux de recours à l’intérim (poids de l’emploi intérimaire dans l’emploi salarié total) s’établit à 8,5 %.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus