Solutions concrètes pour vous aider

    Vous êtes plaquiste

    Pour l’isolation d’un pavillon, vous installez l’ossature métallique du doublage plâtre. Cette tâche va vous occuper pendant deux jours : la répétition des vibrations peut provoquer des pathologies musculaires ou articulaires, notamment au niveau du poignet ou du coude. Choisissez un matériel adapté, par exemple avec un perforateur anti-vibratile. Côté EPI, prévoyez des gants anti-vibratoires. Vous pouvez aussi jouer sur l’organisation de votre chantier : pourquoi ne pas alterner les tâches afin de ne pas être soumis aux vibrations toute la journée ?

    Références juridiques

    Le Code du travail fixe des seuils d’exposition journalière au-dessus desquels l’employeur est obligé d’engager des actions de prévention, que ce soit pour les vibrations transmises aux membres supérieurs ou pour les vibrations transmises à l’ensemble du corps.

    Par ailleurs, l‘exposition journalière d‘un travailleur aux vibrations mécaniques, ne peut en aucun cas dépasser les valeurs limites d‘exposition suivantes (période de référence de huit heures) :
    - 5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras ;

    - 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l‘ensemble du corps.

    La prévention des risques d‘exposition aux vibrations mécaniques est principalement encadrée par le Code du travail aux articles R4441-1 à R4447-1.

    Besoin d'aller plus loin

    Besoin d'infos sur le matériel électroportatif ?

    Découvrez la situation de travail

    Formez vos collaborateurs pour améliorer les conditions de travail

    Accéder

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus