Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.
    Choisir les équipements collectifs et individuels de l'électricien.

    ©OPPBTP

    Équipements de protection collective

    Dans un bâtiment en construction, les protections collectives provisoires protègent contre le risque de chute de hauteur à la périphérie des planchers où les équipes incorporent un réseau et également au droit des trémies de passage des réseaux pendant et après l'intervention.

    Pour effectuer des travaux sur terrasse ou sur toiture, des garde-corps doivent sécuriser les trémies, les bas de pente et la périphérie des terrasses. Les garde-corps sont constitués d’une lisse entre 1 m et 1,1 m de hauteur, d’une plinthe de 10 à 15 cm et d’une lisse à mi-hauteur.

    Dans certains cas de travail en hauteur, il est parfois nécessaire d’utiliser un système d’équipement individuel antichute. Les différents composants de ce système, dont le harnais, les systèmes de liaison, les longes, doivent être adaptés aux tâches à accomplir.

    L’utilisation de ces équipements nécessite une formation adaptée ainsi que leurs vérifications périodiques.

    Protection individuelle de l’électricien vis-à-vis du risque électrique

    Lors des différentes phases de son travail, l’électricien porte les équipements de protection individuelle (EPI) adaptés, tels que :

    Un électricien réalise la maintenance d'un éclairage publique équipé des EPI spécifiques. Un électricien réalise la maintenance d'un éclairage publique équipé des EPI spécifiques. ©OPPBTP

    • un casque isolant et antichoc assurant la protection contre les contacts directs conforme à la nor,me NF EN 50365, et contre les projections des particules en fusion, conforme à la NF EN 397. Le casque doit être équipé d’un système de maintien (jugulaire) ;
    • un écran facial complet utilisé lors de travaux de consignation ou de mesurage qui doit être conforme à la NF EN 166 ;
    • des gants, en matériau isolant conforme à la NF EN 60903 pour les travaux en présence de tension, complété de surgants conformes à la NF EN 388+A1 pour assurer la protection contre les risques mécaniques ou des gants composites pour les travaux en présence de tension. L’emploi, l’entretien, le stockage, la vérification et les limites d’utilisation doivent respecter les notices du fabricant. Pour les opérations de percement, choisir des gants répondant à la norme NF EN ISO 10819 ;
    • un tapis isolant adapté permet également une protection contre l’électrisation via le sol, mais il existe des chaussures ou bottes isolantes de sécurité conformes à la norme NF EN 50321. L’électricien doit privilégier les modèles amagnétiques et isolant à l’électricité avec une coque et des semelles antiperforation en polycarbonate ;
    • un masque antipoussière jetable pour les travaux de perçage conforme à la NF EN 149 (FFP3).

    En complément des EPI, l’électricien doit porter un vêtement de travail non propagateur de la flamme et ne pas comporter de pièces conductrices.

    Enfin, pour assurer la sécurité de chacun, veiller à ne porter aucune pièce métallique de type gourmette, chevalière, chaîne, piercing, fermeture éclair métallique…

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus