De nombreux risques de heurts

    Lors du levage des poutres préfabriquées en béton, les opérateurs s’exposent aux risques de heurts. Ces risques sont liés à la poutre élinguée, au décrochement de la charge, à une rupture partielle ou totale de la poutre, ainsi qu'aux chutes de hauteur par effondrement du plan de travail consécutive à une chute de la poutre, voire aux coincements de différentes parties du corps avec les accessoires de levage.

    Suivre les documents d’exécution

    Pour éviter la détérioration ou la chute de la poutre préfabriquée, les boucles, accessoires et conditions de manutention respectent strictement les documents d’exécution (plans de fabrication, plan de contrôle de production...).

    Pour chaque poutre préfabriquée à lever, ces documents définissent les points de vigilance à observer :

    • le repérage des points de levage ;
    • les boucles des différents points de levage ;
    • le poids de la poutre, la charge statique non pondérée à lever en chaque point ;
    • le schéma d’élingage ;
    • les caractéristiques géométriques des crochets utilisables ;
    • le type d’engin de levage,
    • le coefficient dynamique de calcul associé le plus défavorable pour l’ensemble des manutentions prévues pour la poutre ;
    • la résistance minimale requise du béton pour les manutentions.

    Un examen d’adéquation vigilant

    Pour vérifier que l’accessoire utilisé sera approprié, l’examen d’adéquation va aborder :

    • la conformité de l’accessoire (marquage, notice, attestation) ;
    • les caractéristiques de la charge (poids, dimensions, centre de gravité) ;
    • la résistance des points d’accrochage aux efforts transmis par l’accessoire ;
    • la compatibilité de l’accessoire de levage avec les points d’accrochage de la charge, l’appareil de levage et les contraintes particulières du site ;
    • les angles d’élingage et la longueur des brins permettant de présenter la pièce dans sa configuration souhaitée ;
    • les règles d’utilisation et les conditions de mises au rebut ;
    • l’ergonomie des postes de travail.

    Suivant une procédure définie, l’ensemble des engins et accessoires de levage sont vérifiés régulièrement. Il s’agit de n’utiliser que les équipements conformes et d’envoyer les autres en réparation ou au rebut.

    Stockage et manutention

    Une poutre préfabriquée est couramment manipulée plusieurs fois pour les phases de fabrication, de stockage, de transport et de pose. Il est donc important de bien organiser les stockages afin d’éviter des manutentions supplémentaires. Les essais montrent que les performances des boucles ne sont pas modifiées jusqu’à 10 manipulations successives avec différents angles de levage.

    En cas d’empilage des poutres préfabriquées les unes sur les autres, veiller aux conditions d’appui pour ne pas les solliciter de façon non prévue dans les documents d’exécution.

    Toute manutention sera précédée d’une mise en charge provisoire et d’une observation permettant de limiter les impacts d’une défaillance soudaine

    Les manœuvres d’engins de levage doivent être réalisées en douceur, les élingues devant être tendues avant de lever une poutre.

    Pour en savoir plus

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de chute de hauteur ?

    Consultez la page risque

    Retrouvez nos formations travaux en hauteur

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus