Impact en prévention

    On estime qu’il y a en France environ 200 000 ponts dont 100 000 seraient en maçonnerie. Ceux-ci ont été construits au fur et à mesure de l’équipement du pays en voies de communication : routes, voies ferrées, autoroutes, lignes de LGV, tramways.

    Les plus anciens (avant 1850), en particulier sur les routes et les voies ferrées sont en maçonnerie, et leur entretien a souvent été négligé. La construction de ces ponts a cessé en 1920 avec l’avènement du béton armé.

    Une aide à l’ingénierie pilotée par le Cerema (Centre d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), est proposée aux collectivités depuis fin 2020, au travers du « Programme national Ponts ». Ce programme accompagne les communes les plus modestes qui se voient remettre un carnet de santé pour chacun des ouvrages présents sur leur territoire dont ceux en maçonnerie.

    Le maitre d’ouvrage doit, à partir du diagnostic de l’ouvrage, programmer les travaux d’entretien nécessaires à sa tenue dans le temps. L'occasion de dresser les risques principaux à prendre en compte et les moyens à mettre en œuvre pour les prévenir.

    Risque principal
    Chute de hauteur
    Risque fortement diminué

    Le maitre d’ouvrage et la maintenance des ponts en maçonnerie

    Avant d'aborder les travaux d’entretien des ponts en maçonnerie, un rappel de vocabulaire spécifique sera tout d'abord bien utile. A noter qu'un tableau de synthèse permettra d’identifier, pour chaque catégorie de travaux, les risques principaux qu’il faut prendre en compte et les moyens à mettre en œuvre pour les prévenir.

    Vocabulaire spécifique aux ponts en maçonnerie

    ponts maçonnerie 1 Image 1 : Vocabulaire utilisé pour les différentes parties des ponts en maçonnerie (d’après un document Cerema)

    Les ponts en maçonnerie franchissent les brèches à l’aide de voûtes. Les voûtes laissent apparaitre en sous-face un intrados et en façade un bandeau et des tympans. Les pierres de la voûte situées dans le corps de voûte sont les douelles. L’extrados est caché dans le corps du tablier. Il reçoit une chape d’étanchéité recouverte d’un remblai.

    De part et d’autre, se trouvent des parapets formant les garde-corps du tablier. Les voûtes s’appuient sur des piles en partie courante et des culées aux extrémités, également en maçonnerie. Les fondations sont très souvent constituées de semelles souvent appuyées sur des pieux de bois très anciens.

    Principaux travaux de réparation des ponts

    A partir du diagnostic effectué, le maître d’ouvrage pourra programmer les travaux de réparation les plus urgents. Pour les ponts en maçonnerie, on observe les travaux courants suivants :

    Etanchéité

    • Mise à nu des voutes permettant de vérifier leur état
    • Réfection de l’étanchéité des voûtes du tablier
    • Garnissage des voûtes, rajout de dalle béton, enrobés
    • Drainage du remblai du tablier

    Structure

    • Renforcement et protection des fondations
    • Reconstruction de voûtes
    • Changement de pierres en mauvais état
    • Mise en place de tirants métalliques
    • Changement de joints de chaussée

    Parement

    • Enlèvement de la végétation qui a poussé dans les joints
    • Dégarnissage et réfection des joints entre les pierres

    Equipements

    • Rajout de passerelles latérales pour les cyclistes et les piétons
    • Rajout de nouveaux réseaux
    • Réfection des parapets

    Etanchéité

    Mise à nu des voutes

    Pour traiter l’étanchéité du tablier des ponts en maçonnerie, il est nécessaire d'enlever l’enrobé, l’étanchéité défectueuse lorsqu’elle existe ainsi que le remblai entre les voûtes. Cela nécessite l’utilisation d’un engin de terrassement ainsi que des camions pour évacuer les déblais.

    Voici deux exemples : les travées d’accès en maçonnerie du pont métallique de Cubzac; Les ponts ainsi que le pont Saint-Esprit de Bayonne.

    Le pont Saint-Esprit de Bayonne a été doté en 1900, d’élargissements en béton armé, de part et d’autre des travées en maçonnerie. Les travaux de réfection d’étanchéité ont donc concerné également ces zones en béton armé rajoutées.

    ponts maçonnerie 2 Photo 2 : Mise à nu des voûtes sur le pont de Cubzac-les-Ponts (source : NGE génie civil).

    ponts maçonnerie 3 Photo 3 : Mise à nu des extensions en béton armé très anciennes sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 4 Photo 4 : Protection des salariés lors du rabotage des enrobés en raison de la présence d’amiante détectée lors du diagnostic sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Réfection de l’étanchéité du tablier

    Diverses solutions d’étanchéité peuvent être utilisées. Par exemple sur le Pont Saint-Esprit de Bayonne, l'entreprise a utilisé des feuilles bitumées sous la chaussée ainsi que de la résine et de l’asphalte sous les trottoirs.

    Une bonne étanchéité conditionne la tenue du tablier du pont car les dégradations s’effectuent souvent sous l’effet de l’eau et de la végétation. C’est valable pour la pierre, mais également sûrement encore plus, pour les extensions en béton armé. La réfection de l’étanchéité doit s’accompagner de la mise en place d’un drainage pour évacuer les eaux.

    ponts maçonnerie 5 Photo 5 : Réalisation de l'étanchéité par feuilles bitumées sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 6 Photo 6 : Réalisation de l'étanchéité des trottoirs avec de la résine sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 7 Photo 7 : Finition de l’étanchéité des trottoirs par asphalte coulé à chaud sur le pont Saint-Esprit à Bayonne, (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest)

    Protection de l’étanchéité, remblaiement, drainage rajout de dalle béton, couche de roulement

    L’étanchéité doit être protégée, par exemple par du béton maigre. Ensuite, pour compenser le profil des voûtes, il faut niveler par un remblai qui doit être drainé pour éviter la stagnation des eaux d’infiltration.

    Enfin, on obtient le profil de la chaussée par rajout de grave ciment et d’enrobé ou d’un pavage. On peut également couler une dalle béton armé sur le remblai. Cela a été fait, par exemple, sur le pont de Cubzac-les-Ponts afin de pouvoir ancrer une passerelle latérale métallique pour cyclistes et piétons.

    ponts maçonnerie 8 Photo 8 : Coulage de béton maigre pour la protection de l’étanchéité sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 9 Photo 9 : Mise en place d’un drain raccordé aux réseaux d’eaux pluviales pour évacuer les eaux du remblai sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source: maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 10 Photo 10 : Coulage d’une dalle béton sur les voûtes (pont de Cubzac-les-Ponts/NGE génie civil). La dalle en béton armé permet d’ancrer une passerelle latérale métallique pour les piétons et cyclistes, tout en complétant l’étanchéité. A l’arrière-plan une grue mobile pour la manutention de la benne lors du coulage.

    ponts maçonnerie 11 Photo 11 : Mise en œuvre d’enrobés sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Structure

    La structure du pont en maçonnerie commence par la fondation et se poursuit par les piles et culées puis par les voûtes.

    Pathologies courantes des fondations

    La plupart des désordres sur les ponts en maçonnerie franchissant les rivières proviennent des fondations. En effet, il peut se produire des affouillements au voisinage des piles par les effets du courant qui sont de nature à affaiblir leurs appuis.

    D’autre part, on constate, avec le réchauffement climatique, une baisse du niveau d’étiage des rivières, ayant pour effet très néfaste de mettre à sec les pieux de bois qui normalement devaient être toujours en zone immergée. Or, si les pieux de bois constamment immergés ne s’altèrent pas avec le temps, une alternance entre la mise au sec et l’immersion est catastrophique pour leur tenue.

    D'autre part les sols compressibles trouvés souvent dans le lit ou à proximité des rivières peuvent engendrer des tassements importants sous les appuis et il faut y remédier.

    Différentes techniques sont mises en œuvre pour éviter ces inconvénients :

    • La mise en place d’enrochements pour combler les affouillements ou bien pour constituer des digues en aval pour remonter le niveau étiage au voisinage des piles
    • La constitution de massifs complémentaires de protection autour des fondations (par exemple par battage d’un batardeau en palplanches et coulage de béton)
    • Le transfert des charges sur un massif fondé sur des micropieux métalliques afin de soulager ou de ne plus solliciter les pieux de bois défectueux.

    Mise en place d’enrochements

    Le rajout d’enrochements permet de protéger les massifs de fondation dégarnis par le courant de la rivière et ainsi de les consolider. On peut également créer des digues en aval de la rivière pour remonter le niveau d’étiage afin de maintenir les pieux de bois sous l’eau et éviter leur dégradation.

    Après un relevé batimétrique (relevé des fonds) en amont et en aval du pont, le bureau d’études détermine la quantité d’enrochements à ajouter en amont et en aval pour combler les affouillements et protéger les fondations.

    ponts maçonnerie  12 Image 12 : Mise en œuvre d’enrochements complémentaires et vue sur sur le relevé batimétrique avec relevé des fonds et hauteur d'eau sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie 13 bis Photo 13 : Pose d’enrochements à l’aide d’une pelle sur barge sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    pont maçonnerie 13 ter Photo 13 bis : Une digue a été constituée pour la réalisation de rideaux de palplanches autour des piles. Ils ont été remplis de béton et sont protégés par des enrochements.

    Transfert des charges sur un massif fondé sur des micropieux métalliques

    Le forage de micropieux métalliques a été effectué sur le pont de Cubzac-les-Ponts pour renforcer une culée sur sol compressible. Un massif sur pieux en béton armé enserre la culée. Grâce à une conception astucieuse, il se met en charge en cas de tassement de la fondation d’origine.

    Dans certains cas, (pont de pierre à Bordeaux), le forage des pieux a été effectué depuis le tablier à travers les piles. La pile est alors enserrée par précontrainte sur un massif à sa base afin de mettre en charge la nouvelle fondation. Les tubes métalliques peuvent servir à l’injection de coulis à la base de la fondation.

    ponts maçonnerie  14 Photo 14 : Forage de micropieux pour renforcer une culée du pont de Cubzac-les-Ponts, (source : NGE Génie civil).

    Reconstruction de voûtes endommagées

    Dans le cas où les voûtes ont été endommagées (par exemple par un tassement de la fondation), il faut les démolir et les reconstruire. Pour cela, on utilise un cintre, le plus souvent en bois, sur lequel on peut disposer les douelles de la voûte préalablement taillées suivant la géométrie souhaitée.

    Ainsi, après la construction du cintre, les étapes suivantes consistent à le mettre en place sur un étaiement et à travailler sur échafaudage pour reconstruire la voûte, les tympans et le parapet.

    ponts maçonnerie  15 Photo 15 : Reconstitution du parement d’un tympan. Au premier plan le cintre qui a permis de reconstruire la voûte sur le Pont de Cubzac-les-Ponts (source : Les compagnons de Saint-Jacques).

    Changement des pierres en mauvais état

    Les pierres peuvent s’altérer sous l’effet de l’eau, du gel ou de l’abrasion due à l’écoulement de l’eau. Les pierres à changer sont retirées par affouillement et remplacées par des pierres neuves.

    ponts maçonnerie  16 Photo 16 : Affouillement de la maçonnerie pour changement de pierres défectueuses. Utilisation d’une chèvre de levage sur un échafaudage constituant un platelage complet sous les voûtes. du pont de Cubzac-les-Ponts (source : Les compagnons de Saint-Jacques).

    ponts maçonnerie  17 Photo 17 : Engin de manutention des blocs de pierre avec bras auxiliaire et louve sur le pont-sur-le-Gers à Aurenque (source : SGRP Maçonnerie Pierre de taille à Lectoure).

    ponts maçonnerie  18 Photo 18 : Potence de manutention sur échafaudage sur le pont de la Charité-sur-Loire (source : MAIA Sonnier/ Deluermoz).

    Mise en place de tirants d’ancrage et de croix de chaînage

    Lorsque que l’on redoute que les maçonneries de part et d’autre du pont ne s’écartent, on place généralement des tirants d’ancrage et des croix de chaînage afin de s’opposer à ce déplacement.

    ponts maçonnerie  19 Photo 19 : Après l'installation d'un échafaudage, le forage de trous traversant le tablier du pont et la mise en place de tirants d’ancrage ont été réalisés. Ici, chantier de l'aménagement des chemins de Saint-Jacques de Compostelle D7 Lectoure (source : Entreprise Gauthier).

    ponts maçonnerie  20 Photo 20 : Le tirant et les croix d’ancrage ont été installés au niveau de la culée côté Aurenque. Pont sur le Gers à Aurenque (source : SGRP Maçonnerie Pierre de taille à Lectoure).

    Changement du joint de chaussée

    Le joint de chaussée assure la liaison entre le pont et la suite de la route. Quand on refait la chaussée, il est bon de le changer ou d’en ajouter un quand il fait défaut. Cela permet notamment d’encaisser les dilatations différentielles sans dommage.

    ponts maçonnerie  21 Photo 21 : Changement du joint de chaussée sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Parement

    Sur les parements en pierre, les joints doivent être correctement garnis afin d’assurer l’étanchéité et la tenue dans le temps. Il convient tout d’abord d’éliminer la végétation qui a pu pousser dans les joints, de les dégarnir (soit manuellement, soit par sablage) et ensuite de les regarnir par un mortier compatible avec la nature de la pierre.

    C’est également l’occasion de changer les pierres trop endommagées. Le parement des pierres peut être ravalé par sablage ou, lorsque celui-ci est proscrit, manuellement, à l’aide de chemin de fer.

    Outils à main pour le ravalement de la pierre

    Parfois le sablage est proscrit pour ne pas abimer la pierre ou éviter les déchets dans l’eau des rivières. Il faut donc ravaler les pierres à la main avec des outils tels que les bouchardes ou les chemin de fer.

    Entretenir les ponts en maçonnerie Photo 22 : Le chemin de fer ou rabotin est un outil à main qui permet le ravalement manuel des pierres.

    Travail en hauteur, échafaudages

    La nature des travaux à effectuer (changement de pierre, rejointoiement, ravalement), leur localisation (sur les parapets, sur les piles, en sous-face etc.) et enfin la protection de l’environnement en particulier de l’eau de la rivière conditionnent la conception de l’échafaudage.

    Des bâches mises en place empêchent les chutes de matériaux issues par exemple du dégarnissage des joints.

    ponts maçonnerie  23 Photo 23 : Sur ce chantier, le recours au sablage a été proscrit pour préserver l’eau de la rivière. Un échafaudage en U renversé a été disposé sur le tablier pour dégager les joints, les regarnir et changer certaines pierres. Le plateau bas de l'échafaudage est bâché pour éviter de troubler l'eau avec la chute des gravats (protection de l'habitat des écrevisses autochtones menacées par les écrevisses américaines envahissantes et nuisibles) L’intrados du pont n’a pas été traité pour préserver l’habitat de chiroptères. Pont sur le Gers à Aurenque (source : SGRP Maçonnerie Pierre de taille à Lectoure).

    ponts maçonnerie  24 Photo 24 : Sur ce pont, un échafaudage latéral prenant appui sur les piles et le tablier, a facilité le ravalement des tympans et bandeaux ainsi que des piles sur le pont de la Charité-sur-Loire (source : MAIA Sonnier/ Deluermoz).

    ponts maçonnerie  25 Photo 25 : L’échafaudage intègre également une passerelle pour les piétons les séparant de la circulation routière sur le pont de la Charité-sur-Loire (Source : MAIA Sonnier/ Deluermoz).

    ponts maçonnerie  26 Photo 26 : Pour traiter l’intrados des voûtes, un échafaudage permettant l’accès en sous-face du pont facilitera les opérations (utilisé ici pour un pont à poutres béton précontraint).

    ponts maçonnerie  27 Photo 27 : Une nacelle négative peut également être utilisée pour traiter l’intrados ici sur le Pont Saint-Esprit à Bayonne. Ce dernier moyen est très utilisé pour les inspections (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    ponts maçonnerie  28 Photo 28 : Un échafaudage a été installé pour la réparation et le ravalement des voûtes et des tympans. Une nacelle à ciseaux garantit un démontage plus aisé de l’échafaudage sur le Pont de Cubzac-les-Ponts (source : Les compagnons de Saint-Jacques).

    ponts maçonnerie  29 Photo 29 : Réparation d’un encorbellement en béton de 1900 (sûrement un des bétons les plus anciens de France) rapporté de part et d’autre d’un pont en maçonnerie pour son élargissement. Il s’agit de dégager les armatures, les passiver contre la rouille, et reconstituer l’enrobage avec un mortier spécial pour le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Equipements

    Rajout de passerelles métalliques pour piétons et cyclistes sur les ponts

    Lors des travaux d’entretien des ponts anciens, il est fréquent que l’on profite des travaux pour rajouter des passerelles, le plus souvent métalliques, pour le passage des piétons et des cyclistes.

    ponts maçonnerie  30 Photo 30 : L’ancrage d’une passerelle latérale métallique a nécessité le coulage d’une dalle béton (voir Figure 10) ainsi que la création de réservations dans la pierre à la base des parapets pour réaliser l’ancrage du support de passerelle dans la dalle. Il a fallu pour cela utiliser une tronçonneuse pneumatique et une nacelle élévatrice/ PEMP (pont de Cubzac-les-Ponts, NGE Génie civil).

    Rajout ou rénovation des réseaux qui traversent le pont

    La mode est à la fibre optique pour la diffusion d’internet. Lorsque l’on enlève le remblai d’un pont en maçonnerie, c’est l’occasion d’incorporer un caniveau pour ces réseaux nouveaux. Mais tous les autres réseaux sont concernés : eau potable, assainissement, eaux pluviales, gaz, électricité etc.

    ponts maçonnerie  31 Photo 31 : Des caniveaux destinés au passage de nouveaux réseaux sont installés dans le remblai du Pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Changement des rambardes ou des parapets

    Les rambardes ou les parapets peuvent avoir été endommagés par les chocs, le gel, la corrosion. Ils peuvent être en pierre, en béton armé ou métalliques. On peut profiter des travaux pour les changer ou les réparer.

    ponts maçonnerie  32 Photo 32 : Les rambardes anciennes (ou parapet) sont déposées et remplacées par des rambardes neuves préfabriquées en usine. Un système astucieux de garde-corps provisoire protège contre les chutes à l’eau sur le pont Saint-Esprit à Bayonne (source : maîtrise d’œuvre Getec Sud-Ouest).

    Analyse des risques prépondérants et prévention

    Note préliminaire : Si le pont est maintenu en circulation, le risque d’être heurté par un véhicule routier concerne tous les postes de travail. Prévention : coupure de la circulation ou circulation alternée par demi-tablier, signalisation routière avec limitation de vitesse, port du gilet rétroréfléchissant, séparation des circulations piétons et véhicules etc.

    Ces tableaux sont un exemple de ce que l'on peut établir de façon plus détaillée pour un projet réel lors de l'écriture du PPSPS. Des illustrations sont bien entendu indispensables pour décrire les moyens de protection.

    Travaux les plus courantsRisques prépondérants *Prévention des risques prépondérants **Autres risques
    Etanchéité
    • Mise à nu des voutes permettant de vérifier leur état

    Rabotage des enrobés.- raboteuse

    Enlèvement du remblai- engins de terrassement

    heurt de piétons

    Effondrement de voûtes

    Engins de terrassement légers (mini pelles) pour ne pas trop solliciter les voutes.

    Etaiement des voûtes si besoin. Systèmes de détection des piétons pour éviter le heurt

    Bruit, vibration (Voir métier terrassement.)

    Suivant le résultat du diagnostic diagnostic amiante dans les enrobés, protections contre les poussières d’amiante lors du rabotage.

    • Abattage des poussières par rabotage à l'humide
    • Délimitation de la zone de travail
    • Protection individuelle combinaisons, gants, protection respiratoire dans la zone de travail. Sas douche, habillage, déshabillage adaptés.
    • Acceptation des déchets en décharge classée
    • Réfection de l’étanchéité

    Produits chauds: brulure incendie.

    Manutention manuelle des produits d’étanchéité

    Manutention mécanique

    Rupture d’appareil ou d’apparaux, renversement d’appareil de levage

    Risque de contact avec des réseaux électriques aériens électrocution

    EPI adaptés aux produits chauds vêtements, gants, chaussures

    Moyens de lutte contre l’incendie : extincteurs

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage et vérifications règlementaires

    Consignation des réseaux électriques ou respect des distances de sécurité

    Risque chimique

    Voir métier étanchéité

    • Garnissage des voutes
    Utilisation d’engins de terrassement

    Engins de terrassement légers (mini pelles) pour ne pas trop solliciter les voutes.

    Etaiement des voutes si besoin.

    Systèmes de détection des piétons pour éviter le heurt

    Bruit, vibrations

    Voir métier terrassement

    • Réalisation de couche de roulement en enrobés

    Utilisation de finisseur. Risque de heurt des piétons,

    Risque chimique : émanations des enrobés chauds

    EPI adaptés aux produits chauds vêtements, gants, chaussures

    Moyens de lutte contre l’incendie : extincteurs

    Systèmes de détection des piétons pour éviter le heurt.

    Application d’enrobés à basse température

    Bruit, vibrations, Risque chimique

    Voir métier travaux routiers

    Structure
    • Renforcement et protection des fondations

    Réalisation de mini pieux métalliques, machines de forage,

    manutentions manuelles et mécaniques

    Equipement des foreuses contre le risque dû aux pièces tournantes

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage et vérifications règlementaires

    Bruit, vibrations

    Voir métier fondations spéciales

    ** potentiellement mortels ou générateurs de handicap immédiat

    Note préliminaire : Si le pont est maintenu en circulation, le risque d’être heurté par un véhicule routier concerne tous les postes de travail. Prévention : coupure de la circulation ou circulation alternée par demi-tablier, signalisation routière avec limitation de vitesse, port du gilet rétroréfléchissant, séparation des circulations piétons et véhicules etc.

    Ces tableaux sont un exemple de ce que l'on peut établir de façon détaillée pour un projet réel lors de l'écriture du PPSPS. Des illustrations sont bien entendu indispensables pour décrire les moyens de protection.

    Travaux les plus courantsRisques prépondérants**Prévention des risques prépondérantsAutres risques
    Structure (suite)
    • Enrochements

    Travaux fluviaux sur barge

    Risque de noyade

    Gilets de flottaison en cas de chute à l’eau,

    Moyens de secours : barque, bouée., consignes

    Utilisation d’engins de terrassement

    Heurt de piétons

    • Reconstruction de voutes

    Réalisation de cintres bois utilisation de scies sectionnement

    Travail en hauteur, utilisation d’échafaudage, risque de chute et /ou de noyade

    Taille de pierre, manutentions mécaniques et manuelles

    Equipement des scies par couteau diviseur et protecteur de lame

    Etablis pour la découpe avec scie portative

    Plans d’échafaudages, vérifications d’échafaudages

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage et vérifications règlementaires

    Bruit, vibrations,

    Poussières de bois

    Poussières de silice

    Voir métier charpente

    et taille de pierre

    • Changement de pierres en mauvais état

    Travail en hauteur, risque de chute et /ou de noyade

    Taille de pierre, manutentions mécaniques et manuelles de pierres

    Plans d’échafaudages, vérifications d’échafaudages.

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage et vérifications règlementaires

    Formation/habilitation à la conduite

    Aides à la manutention pour les pierres par chèvres palans, ou engin équipé de bras auxiliaire

    Bruit, vibrations,

    Poussières de silice.

    Voir métier taille de pierre

    • Mise en place de tirants métalliques

    Machines de forage,

    Travail en hauteur,

    Manutentions mécaniques et manuelles

    Plans d’échafaudages, vérifications d’échafaudages.

    Equipement des foreuses contre le risque dû aux pièces tournantes

    Bruit, vibrations

    Voir métier fondations spéciales

    • Changement du joint de chaussée

    Utilisation de marteaux piqueurs

    Utilisation d’engins de levage

    Manutention manuelles

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage

    Vérifications règlementaires

    Formation/habilitation à la conduite

    Bruit, vibrations, poussières

    Voir Métier maçon

    Parement
    • Dégarnissage et réfection des joints entre les pierres

    Travail en hauteur, risque de chute et /ou de noyade

    Sablage

    Dégarnissage manuel des joints

    Ravalement manuel au chemin de fer

    Manutentions mécaniques et manuelles

    Plans d’échafaudages, vérifications d’échafaudages

    Gilets de flottaison en cas de chute à l’eau

    Moyens de secours : barque, bouée, consignes

    Bruit, vibrations,

    Poussières de silice.

    Voir métier taille de pierre

    Equipements
    • Rajout de passerelles latérales pour les cyclistes et les piétons.

    Coulage de dalles béton,

    Mise en place d’ancrages

    Travail en hauteur, risque de chute et /ou de noyade

    Utilisation de nacelle PEMP, examen d’adéquation, vérifications, formation

    Habilitation à la conduite

    Bruit, vibrations, poussières

    Voir Métier maçon

    • Rajout de nouveaux réseaux

    Utilisation d’engins de terrassement heurt de piétons,

    Manutentions mécaniques et manuelles

    Systèmes de détection des piétons pour éviter le heurt

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage

    Vérifications règlementaires. Formation/habilitation à la conduite

    Bruit, vibrations

    Voir métier canalisateurs

    • Réfection des parapets et ou rambardes

    Manutentions mécaniques, travail en hauteur,

    Risque de chute et /ou de noyade

    Examen d’adéquation des appareils et apparaux de levage et vérifications règlementaires.

    Formation/habilitation à la conduite.

    Gilets de flottaison en cas de chute à l’eau,

    Moyens de secours barque bouée, consignes

    Bruit, vibrations, poussières

    Voir Métier maçon

    ** potentiellement mortels ou générateurs de handicap immédiat

    Les Documents de référence

    Les guides du STRRES

    http://www.strres.org/

    Les guides du strres sont une référence pour la profession. Ils contiennent les différentes règles techniques à respecter pour obtenir des réparations conformes, de qualité et par conséquent durables,

    Les Documents du Cerema

     https://www.cerema.fr/fr

    Les documents de l'AFGC

     https://www.afgc.asso.fr/

    • Évaluation structurale et conception de réparation des ouvrages d’art en maçonnerie

    Le moniteur du BTP

    https://www.lemoniteur.fr/article/ouvrages-d-art-en-maconnerie.1172784

    • L’insertion d’une passerelle pour sécuriser la traversée des piétons et des cyclistes (pont Maréchal Leclerc à Olivet dans le Loiret) ou l’élargissement de la chaussée pour améliorer la circulation des poids-lourds (pont de Lalinde en Dordogne) sont deux exemples d’adaptations de ponts en maçonnerie présentés dans l’article « Des ponts élargis pour durer » paru dans « Le Moniteur » n°5647 du 17 février 2012, p.38. Christian Tridon et Gérard Colle.

    Besoin d'aller plus loin
    Vous voulez en savoir plus sur les risques d'incendie ou d'explosion ?
    Consultez le zoom sur le risque
    Retrouvez notre catalogue de formation
    Accéder
    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus