Impact en prévention

    Il est indispensable d'évaluer les risques liés au bruit et de mettre en place des mesures de prévention. L'identification des sources de bruit est une première étape pour limiter l'exposition et réduire à la source les niveaux de bruit émis. Des moyens de protection adaptés sont également à prévoir pour atténuer le bruit auquel sont exposés les intervenants du chantier.

    Risque principal
    Bruit
    Risque fortement diminué

    Les risques liés au bruit au travail et les mesures de prévention

    L’exposition prolongée et répétée au bruit, ainsi que son intensité, peuvent provoquer des troubles auditifs allant de la fatigue auditive à la surdité.

    Le bruit peut également avoir d’autres conséquences, liées aux réactions de stress qu’il induit, avec effets sur le système cardio-vasculaire, immunitaire, le sommeil (rythme et qualité), l’équilibre psychologique et comportemental (nervosité, agressivité, dépression, ...).

    Toute activité générant du bruit impose une analyse préalable du risque et la mise en œuvre, le cas échéant, de mesures de prévention adaptées. Cette évaluation passe par l’identification exhaustive des sources de bruit et l’évaluation des niveaux de bruit générés.

    Par ailleurs, des valeurs d’exposition réglementaires existent (détaillées dans le tableau ci-dessous) et conditionnent les actions de prévention à mettre en place afin de les respecter.

    Type d’expositionSeuilMesures de prévention
    Valeur d’exposition inférieureExposition moyenne (sur 8 heures)80 dB(A)En cas de dépassement, une information, sensibilisation, formation des opérateurs et la fourniture d’équipements de protection individuelle contre le bruit (PICB) doivent a minima être réalisées.
    Niveau de crête135 dB(C)
    Valeur d’exposition supérieureExposition moyenne (sur 8 heures)85 dB(A)En cas de dépassement, un programme de mesures de réduction de l’exposition au bruit doit être mis en œuvre, les tâches bruyantes doivent être signalées et le contrôle de l’utilisation effective des PICB doit être réalisé.
    Niveau de crête137 dB(C)
    Valeur limite d’expositionExposition moyenne (sur 8 heures)87 dB(A)Le dépassement de ces valeurs limites implique des mesures immédiates de réduction du bruit, avec l’identification des causes de l’exposition excessive et l’adaptation des mesures de prévention.
    Niveau de crête140 dB(C)

    Des mesures de prévention prioritairement collectives

    Les mesures de prévention à prendre sont tant organisationnelles que techniques. Elles sont prioritairement collectives :

    • Limitation du nombre d’opérateurs exposés à la source de bruit ;
    • Limitation du bruit à la source par le choix d’outils électroportatifs dont le niveau de bruit émis (niveau de pression acoustique en dB(A)) est le plus faible possible, leur maintenance et leur entretien régulier et le changement périodique des accessoires ;
    • Isolation des sources de bruit.

    Des mesures de prévention individuelle sont également à prévoir :

    • Les opérateurs doivent être informés, sensibilisés, formés aux risques liés au bruit ;
    • Des protecteurs individuels contre le bruit (PICB), adaptés, doivent être mis à disposition des intervenants et ces derniers doivent être formés à leur utilisation ;
    • Il est également nécessaire de s’assurer que l’ensemble des opérateurs présents les portent pendant les phases de travail bruyantes.

    Dans le cadre des travaux d’étanchéité, lorsque la source principale de bruit est liée à l’outillage, il n’est pas toujours techniquement possible de mettre en œuvre des mesures de prévention collectives, telles que l’isolation de cette source ou la limitation du niveau de bruit émis. La bonne adéquation des PICB est alors primordiale pour assurer la protection.

    Les niveaux de bruit émis lors des travaux d’étanchéité

    Les tâches réalisées dans le cadre de travaux d’étanchéité, telles que les découpes à la meuleuse et à la tronçonneuse, le clouage, le vissage, le couturage, le soudage au chalumeau, …, exposent les opérateurs à des niveaux de bruit pouvant dépasser les seuils règlementaires, aussi bien pour l’exposition moyenne quotidienne (VLEP sur 8 h), que pour l’exposition instantanée (niveaux de crêtes).

    Les tâches concomitantes des autres corps d’état sont également des sources d’exposition.

    Pour les chantiers d’étanchéité, un travail de caractérisation des sources de bruit par tâche a été réalisé via une campagne de mesures acoustiques sur trois chantiers de pose d’étanchéité sur tôles d’acier nervurées.

    Chantier d'étanchéité sur tôles d'acier nervurées

    Le tableau suivant synthétise les résultats obtenus et identifie les dépassements des valeurs limites réglementaires (valeurs en texte gras).

    Résultats obtenus lors de la campagne de mesures acoustiques avec relevé des dépassements des valeurs limites réglementaires

    Situation de travail / tâches

    Niveau d’exposition journalière (8h) sans PICB dB(A)

    Dépassement par rapport à la valeur d’exposition inférieure de 80 dB(A)

    Niveau d’exposition en crête sans PICB dB(C)

    Pose et fixation de tôles sur charpente par clouage

    Sous-tâches : manutention et pose de tôles / clouage de tôles sur charpente / vissage de tôles sur tôles / découpes de tôles à la meuleuse

    100,220,2146

    Pose et fixation de tôles sur charpente par vissage

    Sous-tâches : manutention et pose de tôles / vissage de tôles sur charpente / vissage de tôles sur tôles / découpes de tôles à la meuleuse

    99,019,0130
    Pose et fixation par vissage d’isolant et de 1ère couche d’étanchéité91,411,4126

    Pose de membrane d’étanchéité et soudage

    Sous-tâches : soudage en partie courante / soudage en relevé

    89,59,5122

    Pose de tôle de bardage

    Sous-tâches : vissage tôles / grignotage de tôles / découpes de tôles à la scie circulaire

    99,219,2130

    En complément de résultats, l’analyse fréquentielle des mesures de bruit montre que, sur l’ensemble de la gamme de fréquences (125 Hz à 8000 Hz), la variation des niveaux de bruit (entre la valeur minimale et la valeur maximale mesurées pour une tâche) est de l’ordre de 15 dB pour la majorité des tâches et supérieure à 25 dB pour le meulage et le tronçonnage.

    Cette analyse fait également apparaître, toutes tâches confondues et pour chaque bande de fréquences, des niveaux de bruit de l’ordre de 95 dB et pouvant monter jusqu’à 105-110 dB sur les hautes fréquences (sons aigus). Les niveaux de bruit de 100 dB et plus sont obtenus sur les tâches de meulage/tronçonnage/vissage de tôles.

    Ces indications sont issues des mesures de niveaux de bruit sur un panel limité de chantiers (trois chantiers). Elles ont pour objectif d’aider l’entreprise dans sa propre évaluation des risques liés au bruit et dans la définition de mesures de prévention adaptées.

    Le choix des protecteurs auditifs contre le bruit (PICB)

    Caractéristiques d’atténuation du bruit

    Pour protéger efficacement les opérateurs, le niveau d’atténuation acoustique des PICB fournis aux opérateurs, toutes fréquences confondues, doit permettre un niveau d’exposition inférieur à 80 dB(A) (VLEP sur 8 heures) et idéalement à 70-75 dB(A).

    Il existe différentes typologies de PICB :

    • Bouchons jetables,
    • Bouchons semi-jetables,
    • Bouchons réutilisables,
    • Coquilles sur arceau – casque passif,
    • Coquilles sur arceau - casque actif,
    • Coquilles sur serre-nuque,
    • Bouchons moulés,

    Pour toutes ces typologies, il est important, pour le choix de la référence adaptée, de prendre en considération les caractéristiques d’atténuation qu’elle procure et notamment le SNR (Standard Noise Reduction – Réduction de bruit standard), indice d’affaiblissement moyen du protecteur et les valeurs d’APV (Assumed Protection Value – Valeur d’affaiblissement minimale), valeur d’atténuation moyenne par bande de fréquence.

    Selon les résultats des campagnes de mesures réalisées, des PICB avec niveaux d’atténuation supérieurs ou égaux à 23 dB sur toutes les bandes de fréquences (APV) abaisseraient les niveaux théoriques d’exposition des opérateurs à des valeurs inférieures à 80 dB(A). Ce qui correspondrait à des SNR supérieurs à 26 dB. En pratique et en tenant compte d’une incertitude de 5 dB sur le niveau d’atténuation, liée aux défauts éventuels de port du PICB, ils assureraient des niveaux théoriques d’exposition des opérateurs inférieurs à 85 dB.

    Des niveaux d’atténuation supérieurs ou égaux à 27 dB sur toutes les bandes de fréquences (APV) permettraient de diminuer les niveaux théoriques d’exposition des opérateurs à des valeurs inférieures à 75 dB(A). Ce qui correspondrait à des SNR supérieurs à 33 dB. En pratique et en tenant compte d’une incertitude de 5 dB sur le niveau d’atténuation, liée aux défauts éventuels de port du PICB, ils favoriseraient des niveaux théoriques d’exposition des opérateurs toujours inférieurs à 80 dB.

    Ces indications sont issues des mesures de niveaux de bruit sur un panel limité de chantiers (trois chantiers), ainsi que sur la comparaison aux performances d’atténuation d’un panel limité de PICB (10 références) issues des différentes typologies listées ci-dessus. Elles ont pour objectif d'orienter le choix des PICB fait par l'entreprise, après son évaluation des risques liés au bruit.

    Les différents types de protecteurs auditifs contre le bruit

    Le type de protecteurs choisi doit également tenir compte de l’acceptabilité de l’opérateur qui les portera, de son confort et de sa capacité à les porter tout au long des phases de travail bruyantes.

    Différentes typologies de PICB ont fait l’objet d’une collecte de retours d’expérience, suite à des tests de durée limitée ou auprès d’opérateurs équipés durablement. Les avantages et inconvénients de chaque type ont été analysés et comparés aux ressentis des opérateurs questionnés, faisant notamment ressortir l’importance de l’adéquation aux besoins de chaque utilisateur.

    Il est donc indispensable, avant d’arrêter un choix de PICB, de consulter le fabricant pour vérifier que la référence identifiée est bien adaptée à la protection recherchée.

    Bouchons jetables, semi-jetables, réutilisables

    Coquilles sur arceau ou serre-nuque - PICB passifs

    Coquilles sur arceau
    PICB actifs

    Bouchons moulés

    CaractéristiquesSNR 30 à 38 dBSNR 29-30 dB - Poids 157-215 gSNR 30 dBSNR 26 à 33 dB
    Avantages
    • Compatibilité avec les autres EPI
    • S’adapte à l’utilisateur
    • Certains modèles sont reliés par un cordon
    • Certains modèles ne nécessitent pas d’être modelés avant de les mettre en place
    • Certains modèles possèdent une tige évitant de toucher la partie s’insérant dans l’oreille
    • Adapté au port intermittent
    • Possibilité d’implantation sur casque de sécurité (coquilles seules)
    • Modèles avec serre-nuque compatibles avec casque de sécurité
    • Arceau et serre-nuque réglable/ajustable
    • Adapté au port intermittent
    • Arceau ajustable
    • Permet de communiquer avec les autres et d’entendre d’autres signaux d’avertissement tout en étant protégé contre les bruits nocifs
    • Adapté à l’utilisateur / sur mesure
    • Confort d’utilisation -> peut-être porté sur une longue durée
    • Compatibilité avec les autres EPI
    • Mise en place facile (avec poignées)
    • Déplacement d’un technicien : prise d’empreintes, sensibilisation au bruit, formation à l’utilisation et l’entretien
    • Pack nettoyage avec mousse nettoyante / spray nettoyant / lingettes / outil de nettoyage
    • Durabilité - Garantie 6 ans -> contrôle et poursuite de l’utilisation si performances conservées
    • Certains modèles avec profil d’atténuation ultraplat permettent de tenir une conversation tout en étant protégé des bruits nocifs
    Inconvénients
    • Peu confortables dans la durée (gêne, démangeaisons, …)
    • En l’absence de cordon et d’étui de rangement : se perdent facilement / sont difficiles à maintenir propres
    • Nécessitent une mise en place correcte pour une bonne efficacité
    • Nécessitent une hygiène des mains indispensable pour la manipulation
    • Modèles jetables : l’utilisation doit être unique – mini 4 paires / jour (changement à chaque pause)
    • Modèles semi-jetables : l’utilisation doit rester limitée dans le temps – 1 paire / jour (max 1 journée, si cordés)
    • Modèles réutilisables : l’utilisation doit rester limitée dans le temps (max 1 semaine, si cordés et avec étui de rangement)
    • Encombrant
    • Atténuation du confort en milieu chaud et humide
    • Incompatibilité possible avec les autres EPI : casque de sécurité pour modèles avec arceau / lunettes de protection /
    • Incompatibilité possible avec lunettes de vue
    • Entretien nécessaire des accessoires (joints et coussinets) et nettoyages réguliers
    • PICB pouvant être moins protecteurs sur les basses fréquences – vigilance sur les caractéristiques d’atténuation
    • Rangement
    • Encombrant
    • Atténuation du confort en milieu chaud et humide
    • Incompatibilité possible avec les autres EPI : casque de sécurité pour modèles avec arceau / lunettes de protection
    • Incompatibilité possible avec les lunettes de vue
    • Entretien nécessaire des accessoires (joints et coussinets) et nettoyages réguliers
    • PICB pouvant être moins protecteurs sur les basses fréquences – vigilance sur les caractéristiques d’atténuation
    • Rangement
    • Entretien régulier, nettoyage nécessaire
    • Nécessitent une hygiène des mains indispensable pour la manipulation
    • Se perdent facilement, notamment les modèles sans cordon
    Ressentis des opérateurs
    • Bouchons ne nécessitant pas de période d’adaptation
    • Aucune gêne ressentie
    • Ce type de PICB serait porté plus fréquemment (poids et compatibilité avec port de lunettes) que des coquilles sur arceau qui sont leurs EPI habituels
    • Coquilles nécessitant une courte période d’adaptation
    • Gêne ressentie vis-à-vis du poids, de la pression sur les oreilles, de la compatibilité avec le port de lunettes
    • Gêne ressentie vis-à-vis de la compatibilité avec le port de lunettes et le port d’un casque de sécurité
    • Ce type de PICB ne serait pas porté plus fréquemment
    • Adaptation souhaitée sur le casque de sécurité ou en serre-nuque
    • Majoritairement portés lors des phases bruyantes
    • Confort et efficacité
    • Faciles à mettre en place
    • Gêne, douleurs ressenties au début (période d’adaptation progressive à prévoir)
    • Permettent de tenir une conversation
    Ordre de grandeur de prixInférieur à 60 euros les 100Inférieur ou égal à 20 euros l’unitéInférieur ou égal à 150 euros l’unité150-160 euros l’unité

    Ces informations sont issues d’un panel limité de type de PICB, pour un nombre limité d’opérateurs de chantier et une durée déterminée de tests. Elles sont données à titre indicatif.

    Besoin d'aller plus loin
    Vous voulez en savoir plus sur le bruit ?
    Consultez le zoom sur le risque
    Retrouvez nos formations pour améliorer les conditions de travail
    Accéder
    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus