Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Caractéristiques des murs à coffrage intégré

    Les murs à coffrage intégré (MCI), ou prémurs, sont des éléments en béton armé préfabriqués destinés à former la structure principale d’un mur avec une finition d’excellente qualité : murs porteurs ou non porteurs, façades, poutres-voiles, etc.

    Ils sont particulièrement adaptés à toutes sortes d’ouvrages à géométrie contrainte qui exigent des opérations de coffrage longues et complexes : cages d’ascenseur ou d’escalier, retours de façade, parois de pièces exiguës, murs coffrés sur une seule face.

    La préfabrication des panneaux peut être complétée par une isolation thermique extérieure ou un doublage intérieur isolant. Les menuiseries sont rapportées « en œuvre ».

    Prévenir les risques, respecter les prescriptions techniques du produit

    Lorsque l’organisation correcte du travail et les mesures de prévention sont respectées, ce procédé constructif améliore les conditions de travail des opérateurs et réduit les risques sur chantier.

    Les points de vigilance de cette solution technique sont les suivants : risques consécutifs à la détérioration ou mauvaise conception du MCI (arrachement des ancrages, déséquilibre lors du levage, faiblesse des raidisseurs...), retombée de la charge, chute de hauteur des travailleurs lors du chargement / déchargement, écrasement et heurts suite à un stockage inadapté ou une manutention inappropriée.

    Des éléments préfabriqués en usine

    Un MCI se compose de deux parois minces en béton armé d'une épaisseur de 5 à 7 cm servant de coffrage. Ces deux parois sont :

    • maintenues espacées par des raidisseurs métalliques ;
    • associées à un remplissage de béton coulé en place entre les parois.

    Les aciers de liaison, ou armatures en attente, sont insérés sur les côtés pour assurer la liaison entre eux, ou avec les différentes parties d’ouvrage liées au MCI.

    Les MCI sont dimensionnés selon les règles usuelles de la résistance des matériaux et du béton armé en flexion simple ou composée avec, le cas échéant, vérification de la stabilité de forme.

    Les aciers de liaison doivent assurer la continuité mécanique entre la fondation ou le plancher et le MCI, entre deux MCI, entre le MCI et les ouvrages avoisinants.

    Pour la réalisation de murs extérieurs, l’enrobage des armatures est choisi en fonction de la nature agressive du milieu ambiant dans lequel est placé le mur : entre 2 et 3 cm pour les faces exposées.

    Les ouvertures et baies sont obtenues au moyen de mannequins fixés sur les tables coffrantes. Elles sont renforcées par des armatures périphériques dans les parois.

    Élément de transport et de stockage vertical des MCI

    Indispensable pour la mise en œuvre d’un MCI de dimension standard, l’élément de transport et de stockage (ETS), ou rack de stockage, est un équipement de travail soumis à une vérification générale périodique.

    Règles générales de sécurité d’un ETS

    • Sa stabilité est assurée par sa géométrie ou par un système indissociable de l’équipement.
    • Il est équipé d’anneaux de levage identifiés (couleur) pour manutentionner la charge complète.
    • Il est conçu pour réduire le risque de chute de personnes lors de l’élingage/désélingage, de préférence en permettant à l’opérateur de travailler depuis le sol, à défaut depuis une plate-forme de travail sécurisée intégrée à l’ETS.
    • Il dispose d’un marquage visible par l’utilisateur avec le nom du fournisseur, le type d’équipement, le numéro de série et le poids à vide de l’ETS.
    • La notice d'utilisation est transmise à l'utilisateur par le fournisseur via la notice d'instructions des MCI.

    Choisir son ETS

    Lors du chargement des MCI dans I’ETS, le fournisseur veille à équilibrer les charges de part et d’autre du séparateur central pour éviter les risques de torsion ou de déséquilibre de la remorque.

    • L'ETS de type box est utilisé pour le transport sur camion-plateau ou pour le stockage sur chantier. Conçu pour la manutention avec chargement, il est muni de poteaux réglables servant à cloisonner les MCI.
    • L’ETS autodéchargeable sert de stockage sur chantier. Il se compose d’un plateau de base, d’un panneau avant avec flasques permettant le serrage sur deux niveaux des MCI et d’éléments complémentaires pour stabiliser l’ETS et chaque MCI. Il est transporté par des remorques autodéchargeables.
    • L’ETS araignée sert de stockage sur chantier. Il se compose d’un plateau de base monté sur quatre pieds réglables en hauteur, de panneaux avec flasques et d’éléments complémentaires pour stabiliser l’ETS et chaque MCI.

    Le plateau autodéchargeable et l’araignée ne peuvent être levés qu’à vide. Les anneaux de levage ne sont pas accessibles en présence de MCI. Lors du levage, l’équilibre de I’ETS est assuré par la position des anneaux.

    Transport, livraison et stockage des MCI

    L’entreprise établit un plan de pose pour des livraisons camion par camion, ou valide celui proposé par le fabricant.

    Lors de la réception des camions de livraison, il faut :

    • vérifier la concordance entre le chargement et le bon de livraison,
    • examiner la nomenclature des MCI livrés par rapport à l’ordre de pose, et leur bon état (bris, éclats, fissures),
    • contrôler les dispositifs de manutention et la conformité des inserts avec le plan,
    • valider le bon de livraison.

    Restrictions pour le transport à plat des MCI

    • Transport à plat sur quatre hauteurs maximum sans dépasser 80 cm.
    • Uniquement pour les panneaux de dimension maximale de 2,5 m sur la plus petite largeur et de surface inférieure à 6 m2 (au-delà, les efforts de flexion engendrent des contraintes incompatibles avec la conception du produit).
    • Calage de faible épaisseur entre chaque MCI, afin d’éviter le glissement et la prise en berceau.
    • 4 crochets de levage obligatoires par MCI (2 en tête et 2 en pied).
    • Vérifier la présence d’un équipement de relevage, l’intégrité de l’insert de levage sur le bord du MCI et des bords du MCI après la manœuvre de relevage.
    • Vérifier l’accès de l’opérateur depuis la remorque (lors de l’accrochage), le dimensionnement des raidisseurs internes du MCI (adapté au stockage et au transport), le dimensionnement du ferraillage (treillis soudé) et des points de manutention (lors du relevage).

    La tenue mécanique est garantie par le fournisseur pendant toutes les phases intermédiaires.

    • Le mode de stockage est conditionné par l’ETS utilisé.
    Important

    Le stockage à plat sur chantier est à proscrire.

    Dispositifs et règles de manutention et de levage des MCI

    Les opérateurs suivent les consignes de la notice du fabricant relatives aux conditions de levage, d’élingage et de manutention : poids de chaque MCI, points d’accrochage à utiliser, consignes particulières.

    Important
    • Arrêter la grue en cas de coup vent.
    • Porter des gants obligatoirement lors de toute manutention.

    Points de levage des MCI

    • Utiliser les inserts dédiés au levage ancrés dans le MCI.
    • Les boucles de levage sont en acier doux (acier haute adhérence prohibé).
    • Accès aux points d’élingage de préférence depuis le sol, à défaut depuis une plate-forme de travail sécurisée : plate-forme à prémur, échafaudage roulant ou fixe, plate-forme élévatrice mobile de personnel (PEMP).
    • Privilégier deux points de levage, sinon l’opérateur met en œuvre un moyen adapté pour équilibrer les efforts exercés sur chaque boucle de levage en suivant les prescriptions de la notice du fournisseur.

    Les points de levage ne sont pas à égale distance des bords. Le fournisseur tient compte de ce centre de gravité spécifique pour positionner les inserts de levage. L’opérateur recherche la verticalité et l’horizontalité des bords des MCI en parfaite connaissance de ce centre de gravité.

    Cas particulier des inserts de type câbles métalliques : les élingues posées en usine, indissociables du MCI, sont de longueur adaptée afin de faciliter la pose tout en garantissant la verticalité et l’horizontalité des bords.

    Modalités d’utilisation lorsqu’il y a plus de 2 points de levage

    • Utiliser un palonnier d’équilibrage (accessoires de levage fournis et mis en œuvre par l’opérateur suivant les prescriptions du fournisseur)
    • Pour toute opération de retournement, le MCI est pourvu de quatre points de levage : deux sur le bord le plus long à utiliser pour le déchargement de l’ETS et le positionnement sur le retourneur, deux autres sur le bord le plus court permettant le retournement et la pose.
    • Livraison à plat : le levage se fait en quatre points lors du déchargement.

    Élingage / désélingage des MCI

    Rappel : l’opérateur travaille de préférence depuis le sol, à défaut depuis une plate-forme de travail sécurisée intégrée à l’ETS.

    Le fournisseur peut éventuellement équiper en usine le MCI d’une élingue à usage unique, d’une câblette, ou utiliser un autre système de même efficacité.

    L’utilisation d’élingues à usage unique textiles ou métalliques élimine le risque d’erreur sur le choix du point d’accrochage (raidisseur, cadre, etc.).

    MCI livrés à plat

    • Décharger élément par élément en utilisant les quatre inserts de levage.
    • Les MCI sont calculés pour être relevés du plan horizontal au plan vertical.
    • Les redresser au sol avec une élingue à deux sangles et un sabot mis à disposition par le fournisseur.

    Manœuvre de retournement des MCI

    Les MCI de grandes dimensions ou livrés à plat nécessitent un retournement de 90° dans le plan vertical avant mise en œuvre.

    Important

    Le retournement improvisé sur un « matériau souple » (tas de sable ou autre) est à proscrire.

    Pour exécuter ce retournement, utiliser un appareil de levage et un retourneur. Conçu et fabriqué par le fournisseur, cet accessoire de levage est mis à la disposition de l’utilisateur avec sa notice d’instructions. Le retourneur maintient le MCI et permet le pivotement sans endommager le panneau.

    Points d’attention lors de l’utilisation du retourneur

    Le retourneur est autostable avec ou sans MCI.

    Avant le retournement, maintenir une extrémité du MCI dans un plan vertical.

    Assurer un contact du MCI sans serrage mécanique (le retourneur est conçu pour cela).

    Respecter le sens du retourneur par rapport à l’appareil de levage (identifié par un pictogramme sur le matériel et dans la notice).

    S’assurer de la stabilité du MCI pendant la phase de retournement.

    Les inserts de levage sollicités lors du retournement sont conçus pour résister aux efforts variables en intensité et en direction. Utiliser une élingue à poulie pour solliciter les deux brins du câble de façon équivalente pendant le retournement.

    Toutes les interventions avant le désélingage sont prévues pour être effectuées depuis le sol. Dans le cas contraire, suivre les dispositions prévues dans la notice du fournisseur pour sécuriser le poste de travail en hauteur.

    Réglementation liée à la manutention de charges

    Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques ne peuvent pas être mises en œuvre, le Code du travail interdit dans son article R4541-9 qu'un travailleur puisse porter d'une façon habituelle des charges supérieures à 55 kg, à moins qu'il ait été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kg.
    Quant aux femmes, elles ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kg ou à transporter des charges à l'aide d'une brouette supérieures à 40 kg (brouette comprise).

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus