Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    La courbe de charges

    La courbe de charge définit les charges maximales d'utilisation aux portées considérées en fonction d'une prise au vent conventionnelle retenue lors de la conception de l'appareil.

    Lorsque la prise au vent d'un colis est supérieure à la surface autorisée par la courbe de charge, la vitesse maximale autorisée doit être réduite. Elle est définie par le constructeur.

    Autrement dit, le constructeur détermine une vitesse de service (généralement 72 km/h en pointe) pour une surface maximale de charge (1m2 par tonne). Par conséquent, si vous devez déplacer une charge avec une surface plus importante (par exemple, 2 m2 par tonne), la manœuvre devra se faire avec une vitesse de vent maximale réduite.

    Vous trouverez le tableau de charge dans le manuel d'utilisation de la grue à tour. Il indique avec quelle vitesse de vent il est possible de déplacer une charge en fonction de son poids et de sa surface.

    Pour dimensionner votre grue, vous devrez donc prendre en considération l'ensemble des charges à manutentionner, en tenant compte, pour chacune, de leur poids, leur surface ainsi que la distance de portée.

    Une hauteur maximale sous crochet définie selon la zone de vent

    Tous les abaques de grues précisent la norme utilisée pour calculer les informations fournies. L’harmonisation des normes a conduit à la mise en place d’une norme européenne EN 14439 qui s’est substituée aux normes étatiques. Elle aborde les conditions de vent hors service et entraîne un renforcement du lest de base et une diminution de la hauteur sous crochet.

    Les vitesses de référence du vent ont été classées, sur le territoire européen, en catégories : de A (niveau le plus faible) à F (niveau le plus fort). Selon ces différents niveaux, des profils de vent caractéristiques sur une période de 10, 25 ou 50 ans sont définis.

    Les grues à tour conformes à la norme EN 14439 doivent donc toujours mentionner dans leurs documents techniques une lettre (C, D, E) pour la vitesse de référence du vent, suivie d’un nombre (10, 25, 50) pour la récurrence du vent.

    Des courbes existent pour caractériser le vent de chaque profil en fonction de la hauteur, car la mesure du vent évolue suivant la hauteur considérée par rapport au sol.

    Pour chaque grue, le fournisseur a ainsi défini des hauteurs maximales sous crochet en fonction de chaque zone de vent.

    Vous devez donc connaître la zone de vent de votre chantier pour connaître la hauteur maximale autorisée pour votre grue.

    Outre la zone de vent, la hauteur sous crochet réglementaire dépendra de la hauteur des ouvrages à construire et des éléments avoisinants, du type d’assise et des ancrages possibles ainsi que du survol d’autres grues.

    L'assise de la grue sera déterminée selon la courbe de charge à atteindre et les possibilités de lestage et d’ancrage en pied de grue. Il est fondamental de se référer à la notice du constructeur car les efforts des appuis sur le sol y sont indiqués.

    Pour en savoir plus

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Vous voulez en savoir plus sur le risque de Basculement- Renversement ?

    Consulter la page risque

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus