Les manutentions manuelles de charges

Manutention manuelle de charges

Transporter des matériaux ou du matériel, à bout de bras ou sur l’épaule, décharger un camion ou monter dans les étages… beaucoup de gestes simples, de tous les jours, sur chantier comme en atelier, sollicitent les membres et le dos des professionnels du BTP. Il est cependant possible de limiter les manutentions et leurs effets, définis par la loi comme facteur de pénibilité.
Dossier en cours de mise à jour

  • Supprimer de mes favoris
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Actualité

Le facteur "manutentions manuelles de charges" fait partie des facteurs de pénibilité pris en compte au titre des contraintes physiques marquées. Il doit entrer en vigueur au 1er juillet 2016.

Consulter le dossier "pénibilité et conditions de travail"

Une manutention manuelle de charges correspond à toute activité qui nécessite de recourir à la force humaine. L’article R.4541-2 du Code du travail précise que l’ "on entend par manutention manuelle, toute opération de transport ou de soutien d'une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l'effort physique d'un ou de plusieurs travailleurs".
La définition des manutentions manuelles de charges, et les seuils déclenchant la prise en charge par le dispositif de pénibilité, n’ont pas été modifiés par le décret de décembre 2015. Il s’agit toujours de prendre en compte les actions suivantes :

Pénibilité manutentions

A. Les manutentions prises en compte (lever ou porter, pousser ou tirer, déplacement avec la charge ou prise de charge) sont cumulatives pour atteindre le seuil de 600 h d’exposition par an.

B. A l’inverse, le cumul de manutentions de charges doit s’entendre comme le fait de manutentionner au moins 7,5 tonnes par jour pendant au moins 120 jours dans l’année.
Toutes les manutentions effectuées sont prises en compte. Dans le cas d’une manutention avec assistance d’un équipement de levage, seules les actions manuelles nécessaires à la réalisation du colis, et à sa réception, sont prises en compte.

A retenir
Le traitement par le Chef d’entreprise de l’exposition aux facteurs de pénibilité de ses salariés, doit être associé à la démarche de prévention menée par ailleurs. Comme pour les autres risques identifiés dans le DUER (Document unique d’évaluation des risques), c’est au sein du plan d’action conjoint, et sur cette base, que l’entreprise trouvera les moyens de prévention, collectifs ou individuels, permettant de réduire l’exposition des salariés.
En savoir plus sur l'évaluation des risques et le document unique

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.