Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    La laine de lin, un isolant phonique et thermique

    La laine de lin provient des fibres courtes (partie basse du végétal) non utilisées par l’industrie textile. La fibre de lin est cardée de manière à produire des couches superposées de fibres, liées entre elles avec 20 % de fibres polyester thermofusibles ou de polymères de maïs pour former un matelas laineux. Ce matériau peut contenir jusqu’à 30 % de textiles recyclés effilochés par recyclage de vêtements usagés.

    Bon isolant, le lin a la capacité d’absorber l’humidité, de la restituer et donc de remplir une fonction de régulateur d’humidité. Il est parfaitement recyclable.

    Autre avantage, la laine de lin se travaille aisément.

    Elle se présente en panneaux, ou en rouleaux, de densité et dimensions (longueur, largeur, épaisseur) variables.

    Composition de la laine de lin

    • Lin.
    • Additifs : liant naturel ou polyester, silicate de sodium, ammonium quaternaire et/ou tétraborate, acide borique, insecticide antimite (perméthrine).

    Les isolants en laine de lin reçoivent un traitement afin de prévenir le développement de moisissures, ainsi que des traitements complémentaires : antifongique, insecticide, ignifugeant, antistatique.

    Lors de la mise en œuvre, les opérations réalisées :

    • sont notamment génératrices de poussières ;
    • exposent également les opérateurs aux risques chimiques liés aux additifs présents (pouvant provoquer irritations oculaires, de la peau, rhinite, asthme, insuffisance respiratoire chronique…) et nécessitent donc des mesures de protection collective et individuelle.

    Une valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP) existe pour la fibre de lin : 0,2 mg/m3 fraction thoracique (valeur mesurée ou estimée sur une durée de 8 heures),

    Les opérateurs sont également exposés à d’autres risques (chutes de hauteur, risques liés aux manutentions, coupures…).

    Mise en œuvre de la laine de lin

    Les isolants en rouleaux ou panneaux semi-rigides sont insérés entre des éléments de structure. Ils sont protégés par une contre-paroi rigide, à l’exception de ceux disposés dans des parties inhabitées (combles).

    Mesures de protection collective

    Quel que soit le type de travaux d’isolation et le produit mis en œuvre (panneaux, vrac), assurez, si possible, une ventilation du local.

    Pour les opérations de découpe, utilisez des outils appropriés (scie égoïne électrique, meuleuse à disque diamant, scie à ruban, scie circulaire), afin de limiter le taux de poussières émises dans l’atmosphère.

    Ensachez les déchets afin d’éviter la dispersion des fibres et poussières et évacuez-les vers une installation de stockage de déchets non dangereux.

    Maintenez propre la zone de travail au moyen d’un aspirateur de classe M ou par un nettoyage à l’humide.

    Équipements de protection individuelle

    Les travaux d’isolation par laine de lin, qu’elle soit en panneaux ou en rouleaux, exposent à des risques, liés notamment à l’outillage utilisé, aux poussières émises et au bruit, nécessitant le port d’équipements de protection individuelle.

    • Appareil de protection respiratoire : masque filtrant de type P3.
    • Gants de protection contre les risques mécaniques (NF EN 388+A1).
    • Lunettes avec protections latérales (NF EN 166).
    • Combinaison jetable ou vêtement de travail ajusté (cou, poignets et chevilles) lors d’une intervention en espace mal ventilé.
    • Protecteurs auditifs lors de l’utilisation de scie électrique, à partir d’une exposition au bruit de 80 dB(A).

    Hygiène

    • Rangez et lavez séparément les vêtements de travail.
    • Lavez-vous les mains et le visage avant les repas.
    • Prenez vos repas dans des locaux propres, aménagés et réservés à cet usage.

    Pour en savoir plus

    Téléchargez la fiche prévention « Isolation par la laine de lin ».

    Réglementation relative aux équipements de protection individuelle

    Les équipements de protection individuelle (EPI) doivent être appropriés aux risques à prévenir et aux conditions dans lesquelles le travail est accompli et en aucun cas ils ne doivent être à l'origine de risques supplémentaires (article R4323-91 du Code du travail).

    Concernant les vérifications périodiques, elles sont réalisées par des personnes qualifiées, appartenant ou non à l'établissement, dont la liste est tenue à la disposition de l'inspection du travail (article R4323-100 du même code).

    Le résultat de ces vérifications périodiques est consigné sur le ou les registres de sécurité (article R4323-101 du même code).

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus