Le risque routier

Le risque routier

Chaque année, la route est à l’origine de plusieurs centaines d’accidents du travail graves ou mortels dans le BTP. Or ce risque reste sous-estimé par les entreprises du secteur, la conduite étant associée à une activité banale, ne relevant pas spécifiquement du cadre professionnel.

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Le chargement et l'arrimage

 

L'arrimage

Pourquoi arrimer ?

L’arrimage des charges doit être effectué pour éviter que tout chargement ne glisse ou bascule tout en préservant la structure du véhicule et les personne présentes (dans le véhicule ou à proximité).
La règle est d’arrimer pour maîtriser le chargement en cas de :

  • freinage à fond ou d’accélération ;
  • manœuvre d’évitement ;
  • vibrations liées aux mauvaises routes.

Notions de physique : forces en vigueur

Force de frottement, force d’inertie, force d’arrimage

Force de frottement, force d’inertie, force d’arrimage

La force de frottement liée à la nature de la surface de contact (plancher) sur le véhicule réduit la force d’arrimage nécessaire. Les deux forces combinées permettent de garantir la stabilité du chargement si bien dimensionnées, en opposition à la force d’inertie. Pour atteindre un coefficient de frottement optimal, la surface de chargement doit être propre et sèche.

Notre conseil : pour atteindre un coefficient de frottement maximal, un tapis antiglisse peut être installé entre le chargement et la surface de chargement.

 

 

Plateau remroque et mini-pelle

Un logiciel établi par l’INRS et disponible en ligne permet d'effectuer des calculs d'arrimage en fonction des caractéristiques des charges transportées.

Télécharger le logiciel

 

 

 

Le matériel d’arrimage : les sangles et les chaînes

Étiquette de sangles d'arrimage

L’arrimage consiste à immobiliser une charge sur un moyen de transport. C’est un dispositif de retenue (sangle, chaîne, barre de maintien) qui « enserre » la charge ou la maintient en contact avec le plateau de chargement ou un autre dispositif de blocage. Les moyens d’arrimage doivent être positionnés de manière à être uniquement en contact avec la charge à fixer et/ou les points de fixation. Ils ne peuvent enserrer des objets flexibles.

Pour choisir le meilleur moyen d’arrimer, vous pouvez vous appuyer sur les critères suivants :

  • la nature et la composition de la charge à transporter ;
  • les caractéristiques des accessoires d’arrimage (LC, STF et SHF exprimés en DaN).

Enfin, utilisez uniquement du matériel d’arrimage marqué et étiqueté de façon lisible.

Les points d’ancrages

Sur les VUL

Dans un fourgon, les points d’ancrages peuvent prendre la forme de rails, compatibles avec sangles, ancrages à poussoir et barres d’arrimage, fixés sur le plancher ou les parois latérales du fourgon. Les lumières des rails offrent l’avantage de pouvoir placer les sangles à crochets ou à pions à la demande. À défaut, des anneaux encastrables à coquilles pourront être implantés au sol et sur les parois.

Système d'arrimage pour VUL

 

Sur les porte-engins

Chaque porte-engin doit posséder des points d’arrimage. Sa résistance est indiquée sur le plateau de chargement ou directement sur le point d’arrimage. Dans la plupart des cas, les engins disposent de points d’arrimage leur permettant d’être arrimés conformément aux préconisations de leur notice d’instructions.

Points d'ancrage porte engins
Points d'ancrage porte engins
Points d'ancrage porte engins
Points d'ancrage porte engins

 

Cloisonner

L’installation d’une cloison de séparation entre l’habitacle et la partie arrière du véhicule utilitaire est la première mesure pour éviter les risques liés au freinage brutal. Très peu proposée en série par les constructeurs, cette cloison peut être installée en première monte par le constructeur, pour les véhicules neufs, et par un concessionnaire ou un carrossier pour un véhicule d’occasion.

Cette cloison doit être :

  • résistante, de préférence en métal ;
  • solidement fixée pour supporter les chocs d’une charge projetée contre elle ;
  • pleine pour arrêter les matériels de petits diamètres.

Le véhicule doit également posséder des points d’ancrage fixes, solidaires du châssis pour accrocher des sangles, des filets d’arrimage… La norme ISO 27956 concernant l’aménagement des véhicules utilitaires précise notamment le nombre et la résistance des points d’ancrage et la résistance à la poussée de la cloison séparative.

À savoir

La reproduction de chocs frontaux en laboratoire montre que les cloisons ne peuvent pas retenir la totalité de la charge utile du véhicule. En effet, en cas de choc à 50 km/h, un chargement non arrimé est projeté vers l’avant avec une force qui représente au minimum vingt fois son poids. Il est donc indispensable de prévoir les dispositifs qui pourront retenir les matériels et les marchandises transportées à l’arrière du véhicule.

Les consignes d’arrimage à retenir

Quel que soit l’engin à arrimer, il est indispensable de consulter sa notice d’instructions.

Pictogramme point d'arrimage

L’arrimage doit être effectué uniquement sur les points d’arrimage identifiés par ce pictogramme.

 

 

Choisissez le véhicule approprié aux charges ou engins à transporter :

  • Pensez à vous référer à la notice du constructeur et à celle de l’engin.
  • Vérifiez le poids du chargement ou matériaux à transporter.

Tenez compte du plan de répartition du chargement et de la charge utile.

Déterminez la méthode d’arrimage la plus adaptée aux caractéristiques de la charge (verrouillage, blocage, arrimage direct/couvrant ou combinaison de ces méthodes).

Déterminez le nombre et le type de sangles, de chaînes ou barres de maintien pour sécuriser le chargement de manière optimale.

Disposez des tapis antiglisse sous le chargement.

Privilégiez un chargement en butée (peut être réalisé avec un calage intermédiaire) contre la cloison séparative ou le tablier pour optimiser l’arrimage.

Le chargement

Rangement et chargement

Rangement d'un véhicule

Le rangement garantit le bon état de la marchandise livrée, contribue au maintien en état du véhicule (protection des parois) et augmente sa durée de vie. Le système de rangement doit être adapté aux matériels transportés. Des cloisons et rangements peuvent être vendus en kit prêt-à-poser ou installés par des aménageurs. Ces derniers sont de bon conseil au choix face à des gammes de plus en plus étoffées de tiroirs, étagères, mallettes amovibles, racks, goulottes pour les tubes et tuyaux, établis…

 

 

 

Comment charger ?

Pour charger correctement votre véhicule, voici la marche à suivre :

  • Installez les charges les plus lourdes sous les plus légères.
  • Équilibrez les charges en fonction des dimensions et en respectant le plan de répartition du chargement du véhicule. Privilégiez un chargement en appui contre la cloison séparative ou avec un calage intermédiaire en butée contre celle-ci.
  • Interdisez l’appui des charges contre les portes ou ridelles afin d’éviter le basculement à l’ouverture du véhicule.
  • Proscrivez le dépassement des charges à l’avant du véhicule.
  • Signalez à l’arrière du véhicule le dépassement des objets de plus d’un mètre. Rappel : le dépassement maximal autorisé est de trois mètres.
Dépassement des objets chargés

 

Pendant le transport

Pour une route plus sûre, pensez à vérifier systématiquement l’arrimage :

  • Après quelques kilomètres parcourus ou après 1 heure de route, particulièrement sur de mauvaises routes qui peuvent générer des vibrations.
  • Après un coup de frein ou une manœuvre d’évitement.
  • En cas de changement de météo pour vous assurer que le vent ou la pluie n’ont pas fait bouger les charges.

Textes de référence

Pour les équipements et règles d’arrimage en sécurité
EN 12195-1 Dispositifs d’arrimage des charges à bord des véhicules routiers
Sécurité Partie 1 : Calcul des forces de retenue

EN 12195-2 Dispositifs d’arrimage des charges à bord des véhicules routiers
Sécurité Partie 2 : Sangles en fibres synthétiques

EN 12195-3 Dispositifs d’arrimage des charges à bord des véhicules routiers
Sécurité Partie 3 : Chaînes d’arrimage

EN 12195-4 Dispositifs d’arrimage des charges à bord des véhicules routiers
Sécurité Partie 4 : Câbles d’arrimage en acier

Pour les essais de résistance des parties intégrées aux véhicules
EN 12640 Arrimage des charges à bord des véhicules routiers
Points d’arrimage à bord des véhicules utilitaires pour le transport des marchandises – Prescriptions minimales et essais (en fait essais de résistance des points d’ancrage pour l’arrimage des charges)

NF ISO 27956. ― Véhicules routiers. ― Arrimage des charges à bord des camionnettes de livraison (jusqu’à PTAC 7,5 Tonnes) ― Exigences et méthodes d'essai supplémentaires pour ce type de véhicule (disposition des charges, cloison de séparation pleine de protection…)
Parue au JORF n°0148 du 28 juin 2009

L'accompagnement de l'OPPBTP

Diagnostic arrimage

Diagnostic arrimage proposé par l'OPPBTP

Après observation d’un chargement et prise de connaissance du poids du chargement et des caractéristiques techniques des accessoires d’arrimage utilisés : restitution écrite de la force d’arrimage exercée en l’état et de la force d’arrimage nécessaire.

 

 

 

 

 

Étude complète en entreprise

Étude en entreprise - Techniques d'arrimage

Observation complète de tous les types de chargement dans l’entreprise et restitution d’un document de synthèse avec conseils d’amélioration et préconisations liés aux modes opératoires observés.

 

 

 

 

 

Formation

Formation Prev'action arrimage

L’OPPBTP organise des formations (Prev’action) au chargement et à l’arrimage des colis, à la connaissance de la charge utile, à l’évaluation des charges et à l’arrimage, et au rangement des charges dans les véhicules…

Découvrir les formations Prev'action

 

 

 

Solution chantier

Zoom sur un protecteur d’angle pour arrimage de godet

 

Vos questions/nos réponses

Est-il nécessaire de vérifier les points d’ancrage sur les porte-chars ou sur les remorques porte-engins ?

Ma société est amenée dans ses prestations à transporter du matériel sur les galeries de ses véhicules. L’utilisation de tendeurs élastiques (sandows) pour arrimer le matériel est-elle autorisée ?

→ Pour obtenir toutes les réponses à ces questions de prévention et poser les vôtres, connectez-vous sur www.preventionBTPendirect.fr.

Prévention BTP en direct c’est une base de connaissance de plus de 400 questions accessibles depuis un ordinateur ou un smartphone. C’est également une ligne téléphonique et une messagerie instantanée pilotées par les conseillers en prévention de l’OPPBTP.


Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.