Sécurité et santé des travailleurs intérimaires du BTP

Sécurité et santé des travailleurs intérimaires du BTP

En tant qu'entreprise du BTP, vous avez l’habitude de recourir à l’emploi d’intérimaires. Salariés de l’agence d’intérim, leurs conditions de travail et leur sécurité dépendent de vous. Pour vous aider à répondre à ces objectifs et faire de l’emploi d’intérimaires un vecteur de performance de votre entreprise, suivez le guide !

  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Former les intérimaires et assurer leur suivi médical

La sécurité des intérimaires passe également par une formation adéquate au poste et aux risques qui y sont liés. Veillez à la qualité de cette formation et à la réalisation des visites médicales et, le cas échéant, des examens médicaux nécessaires.

Former au poste de travail et au chantier

Comme pour tout nouveau salarié, la formation pratique dispensée à l’intérimaire porte sur les spécificités du poste de travail et du chantier.

Formation d'un travailleur sur un chantier

Prenez le temps de lui transmettre les éléments suivants car c’est le gage d’une meilleure efficacité :

  • les particularités du poste : tâches à effectuer ;
  • les modes opératoires et les gestes pour travailler en sécurité ;
  • les risques et nuisances du poste de travail et les mesures de prévention liées ;
  • le fonctionnement des dispositifs de sécurité ;
  • la circulation des engins et des personnes ;
  • l’utilisation des appareils de levage et de manutention.

Vous pouvez faire réaliser cette formation par une personne de votre entreprise qui connaît le travail à effectuer et qui possède des qualités pédagogiques.

La formation renforcée

En présence de risques particuliers dans votre entreprise et sur le chantier, une formation renforcée est prévue et doit être dispensée par vos soins. Définis par le Code du travail , les postes exposant aux risques particuliers peuvent être regroupés en cinq catégories :

  • les travaux de maintenance ;
  • les travaux sur machines dangereuses ;
  • les postes exposant aux risques soumis à une surveillance médicale renforcée ;
  • les postes nécessitant une habilitation ou une autorisation de travail de la part de l’employeur ;
  • les postes ayant été à l’origine d’accidents du travail, d’incidents répétés ou de maladies professionnelles.

Vous pouvez élaborer et formaliser cette formation en lien avec le médecin du travail et la soumettre ensuite au CHSCT/CSE ou aux délégués du personnel.

Pour la formation pratique tout comme celle à la sécurité renforcée, effectuez une évaluation à leur issue et vérifiez que le travailleur a bien compris et assimilé les consignes. Évaluez la prise en main du poste à travers des tests ou des mises en situation.

Pensez à formaliser cette formation dans un document. Remettez également à l’intérimaire une attestation de formation à l’issue de cette dernière. Pour rappel, la formation du salarié relève d’une obligation légale .

Le passeport sécurité intérim (PASI) pour une sécurité renforcée sur les chantiers

Pensez à recruter des travailleurs détenant un passeport sécurité intérim (PASI). Les agences d’intérim adhérant au PASI garantissent que le personnel qu’elles proposent aux entreprises utilisatrices en sont titulaires. Il s’agit d’une formation sur les fondamentaux de la sécurité et la maîtrise des risques sur les chantiers. D’une durée de deux jours, elle est proposée par des organismes de formation. Valable durant 10 ans, le PASI ne nécessite pas d’être repassé avant chaque mission.

Une plateforme digitale, accessible sur inscription, répertorie l’ensemble des intérimaires ayant suivi la formation, les entreprises de travail temporaire et les organismes de formation qui y sont associés.

Accéder au site Passeport sécurité intérim

Suivre l’état de santé des intérimaires

Le suivi de l’état de santé des salariés intérimaires est partagé entre vous, en tant qu’entreprise utilisatrice, et l’agence d’intérim. Ce suivi prévoit une visite d’information et de prévention ainsi que les examens médicaux d’aptitude si nécessaire. La visite d’information et de prévention et les visites périodiques sont assurées par le service de santé au travail ou le médecin du travail de l’agence d’intérim.

Les agences d’intérim peuvent également faire réaliser ces visites par :

  • le service interentreprises de santé au travail à proximité du lieu de travail de l’intérimaire d’un autre secteur,
  • le service de santé au travail de votre entreprise.

Le suivi médical renforcé

Lors de la préparation de la mission, vérifiez les risques auxquels le poste de l’intérimaire est exposé. Si parmi ces derniers, il existe des risques particuliers, le travailleur bénéficie d’un suivi médical renforcé qui se substitue à la visite d’information et de prévention. Dans ce cadre, la visite médicale est à votre charge.

Les risques classés comme particuliers sont les suivants :

  • l'amiante ;
  • le plomb (dans certaines conditions ) ;
  • les agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (CMR) ;
  • les agents biologiques des groupes 3 et 4 ;
  • les rayonnements ionisants ;
  • le risque hyperbare ;
  • le risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et de démontage d'échafaudages.

Ce suivi médical renforcé est également nécessaire dans le cas de postes pour lesquels un examen d'aptitude spécifique est requis :

  • travailleur titulaire d’une habilitation électrique ;
  • travailleur titulaire d’une autorisation de conduite ;
  • jeunes âgés de moins de 18 ans affectés à des travaux interdits soumis à dérogation ;
  • manutentions habituelles de charges de plus de 55 kg lorsque des aides mécaniques ne peuvent être mises en place et que le recours à la manutention manuelle est inévitable.

À l’issue de cet examen, le médecin du travail délivre au salarié un certificat d’aptitude ou d’inaptitude.

Ressource en ligne et lien utile

Services interentreprises de santé au travail BTP (SIST BTP)

Suivi de l’état de santé des salariés


Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.