Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Pourquoi utiliser des séparations physiques

    Le maintien d’une distance de sécurité lors de la prise du repas est essentiel comme mesure de protection contre la Covid-19. Il y a toutefois de nombreux cas pour lesquels il est impossible de rester à plus de 2 mètres des autres sans masque (configuration spécifique des lieux, difficulté à réaliser des tours de passage selon la taille de l’équipe avec le risque d’engendrer de nouveaux risques sur le terrain par manque de personnel, etc.).

    Pour remédier à cette situation, l’utilisation de barrières physiques avec des parois fixes ou amovibles a été largement recommandée par l’INRS, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), le ministère du Travail, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et bien d’autres organismes. Ces barrières sont souvent faites d’acrylique (plexiglas) ou de plastique polycarbonate, des matériaux plus légers, plus faciles à manipuler et beaucoup plus résistants aux impacts que le verre.

    Faute de distanciation de 2 mètres, ces séparations physiques ont trois fonctions importantes :

    1. intercepter les gouttelettes respiratoires et les particules projetées d’un côté à l’autre (effet bouclier) ;
    2. renforcer les mesures d’éloignement physique, même lorsque les personnes concernées oublient ou le négligent par inadvertance ;
    3. permettre une meilleure communication et des échanges entre les personnes (les liens sociaux). La transparence de la séparation donne plus d’ouverture et est moins étouffante qu’une séparation opaque.

    Les points de vigilance

    • Maintenir impérativement des places en quinconce pour limiter la densité des personnels dans les espaces de restauration.

    • Les dimensions d’une séparation physique constituent ses caractéristiques les plus importantes. En effet, la séparation doit garantir une protection des trois côtés de l’utilisateur (en face, à droite et à gauche).

    - Hauteur : la séparation physique doit couvrir une surface beaucoup plus grande que la zone respiratoire de la personne positionnée devant cet écran. La hauteur de la séparation doit tenir compte de la taille du plus grand utilisateur en position assise pour faire écran à partir de la surface de la table et en dépassant la zone respiratoire. Une hauteur minimale de 80 cm est recommandée.

    Zone respiratoire.

    - Profondeur : les séparations latérales doivent déborder de 10 cm (minimum) des extrémités de la table, de chaque côté, pour éviter une fuite importante des particules projetées par les côtés.

    Profondeur des séparations. Profondeur des séparations. © OPPBTP

    • Éviter les séparations avec ouvertures (entre la table et les séparations ou entre les différentes parties de la séparation). Cette solution vise à protéger la zone respiratoire des utilisateurs de la contamination par la respiration des autres ; éviter, par exemple, les grilles et les ouvertures destinées à faciliter le passage du son.

      Note : Certains fabricants offrent aussi des affiches ou des autocollants rappelant aux clients de rester derrière la barrière.

    Quelques conseils supplémentaires

    • Privilégier les séparations équipées de moyens de fixation sur les surfaces (à l’aide de supports ou de pinces), autoportantes sur le sol ou sur la table.

    • Veiller à installer solidement les barrières en respectant les consignes de sécurité (ne pas bloquer le passage de l’utilisateur en cas d’urgence ; les barrières autoportantes ou sur roulettes, surtout si elles sont très grandes, devraient faire l’objet d’attention particulière pour ne pas être renversées).
    • En plus de l’aération et la ventilation, assurer un nettoyage, entre chaque tour de repas, dont les fours micro-ondes, les réfrigérateurs et les dispositifs de séparation. Privilégier, le cas échéant, la pratique de la gamelle et du thermos individuel apportés par chaque compagnon en rappelant les consignes de lavage des mains avec eau et savon avant les repas (ne pas enlever son masque et manger directement sans désinfecter ou sans se laver les mains).

    • Dans l’espace de restauration, le masque doit être porté pendant tout le temps de circulation, d’installation et de nettoyage, et être retiré uniquement pour le temps de prise du repas.

    • Le masque ne doit être retiré qu’en position assise, son port est systématique en position debout.

    Nettoyage et entretien

    Parce que le rôle des séparations est de bloquer les gouttelettes respiratoires, elles doivent être considérées comme des surfaces contaminées et nettoyées après chaque utilisation, selon les préconisations du fabricant (comme toute autre surface Covid-19) – voir l’affiche « Covid-19 : Des consignes de nettoyage pour se protéger », de l’OPPBTP, et la fiche « Nettoyage en entreprise » de l’INRS.

    Exemples de configurations possibles

    Téléchargez le fichier pdf

    Pourquoi utiliser des séparations physiques

    Le maintien d’une distance de sécurité lors de la prise du repas est essentiel comme mesure de protection contre la Covid-19. Il y a toutefois de nombreux cas pour lesquels il est impossible de rester à plus de 2 mètres des autres sans masque (configuration spécifique des lieux, difficulté à réaliser des tours de passage selon la taille de l’équipe avec le risque d’engendrer de nouveaux risques sur le terrain par manque de personnel, etc.).

    Pour remédier à cette situation, l’utilisation de barrières physiques avec des parois fixes ou amovibles a été largement recommandée par l’INRS, le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP), le ministère du Travail, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et bien d’autres organismes. Ces barrières sont souvent faites d’acrylique (plexiglas) ou de plastique polycarbonate, des matériaux plus légers, plus faciles à manipuler et beaucoup plus résistants aux impacts que le verre.

    Faute de distanciation de 2 mètres, ces séparations physiques ont trois fonctions importantes :

    1. intercepter les gouttelettes respiratoires et les particules projetées d’un côté à l’autre (effet bouclier) ;
    2. renforcer les mesures d’éloignement physique, même lorsque les personnes concernées oublient ou le négligent par inadvertance ;
    3. permettre une meilleure communication et des échanges entre les personnes (les liens sociaux). La transparence de la séparation donne plus d’ouverture et est moins étouffante qu’une séparation opaque.

    Les points de vigilance

    • Maintenir impérativement des places en quinconce pour limiter la densité des personnels dans les espaces de restauration.

    • Les dimensions d’une séparation physique constituent ses caractéristiques les plus importantes. En effet, la séparation doit garantir une protection des trois côtés de l’utilisateur (en face, à droite et à gauche).

    - Hauteur : la séparation physique doit couvrir une surface beaucoup plus grande que la zone respiratoire de la personne positionnée devant cet écran. La hauteur de la séparation doit tenir compte de la taille du plus grand utilisateur en position assise pour faire écran à partir de la surface de la table et en dépassant la zone respiratoire. Une hauteur minimale de 80 cm est recommandée.

    Zone respiratoire.

    - Profondeur : les séparations latérales doivent déborder de 10 cm (minimum) des extrémités de la table, de chaque côté, pour éviter une fuite importante des particules projetées par les côtés.

    Profondeur des séparations. Profondeur des séparations. © OPPBTP

    • Éviter les séparations avec ouvertures (entre la table et les séparations ou entre les différentes parties de la séparation). Cette solution vise à protéger la zone respiratoire des utilisateurs de la contamination par la respiration des autres ; éviter, par exemple, les grilles et les ouvertures destinées à faciliter le passage du son.

      Note : Certains fabricants offrent aussi des affiches ou des autocollants rappelant aux clients de rester derrière la barrière.

    Quelques conseils supplémentaires

    • Privilégier les séparations équipées de moyens de fixation sur les surfaces (à l’aide de supports ou de pinces), autoportantes sur le sol ou sur la table.

    • Veiller à installer solidement les barrières en respectant les consignes de sécurité (ne pas bloquer le passage de l’utilisateur en cas d’urgence ; les barrières autoportantes ou sur roulettes, surtout si elles sont très grandes, devraient faire l’objet d’attention particulière pour ne pas être renversées).
    • En plus de l’aération et la ventilation, assurer un nettoyage, entre chaque tour de repas, dont les fours micro-ondes, les réfrigérateurs et les dispositifs de séparation. Privilégier, le cas échéant, la pratique de la gamelle et du thermos individuel apportés par chaque compagnon en rappelant les consignes de lavage des mains avec eau et savon avant les repas (ne pas enlever son masque et manger directement sans désinfecter ou sans se laver les mains).

    • Dans l’espace de restauration, le masque doit être porté pendant tout le temps de circulation, d’installation et de nettoyage, et être retiré uniquement pour le temps de prise du repas.

    • Le masque ne doit être retiré qu’en position assise, son port est systématique en position debout.

    Nettoyage et entretien

    Parce que le rôle des séparations est de bloquer les gouttelettes respiratoires, elles doivent être considérées comme des surfaces contaminées et nettoyées après chaque utilisation, selon les préconisations du fabricant (comme toute autre surface Covid-19) – voir l’affiche « Covid-19 : Des consignes de nettoyage pour se protéger », de l’OPPBTP, et la fiche « Nettoyage en entreprise » de l’INRS.

    Exemples de configurations possibles

    Téléchargez le fichier pdf

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus