Element_24/Action/Ajouter/Noir Created with Sketch.

    Impact en prévention

    L'utilisation de cette échelle permet de réduire le risque de chute de hauteur en sécurisant l’accès des salariés à la toiture. En outre, l’entreprise a équipé l’échelle de haut en bas d’un câble d’assurage destiné à recevoir le coulisseau du harnais.

    À noter : l’accès se fait en position accroupie ou « à quatre pattes », ce qui nécessite de prévoir une protection supplémentaire au niveau des genoux.

    Une échelle adaptée à de multiples configurations de chantier


    Pour cette entreprise spécialisée dans le confinement des toitures de bâtiments industriels, sécuriser le travail de ses quatre salariés est une priorité. Quand le mur pignon s’y prête, les travaux de fixation des ancrages de lignes de vie se font à partir d’une tour d’échafaudage montée depuis le sol. Dans tous les autres cas, l’échelle de toit est une alternative optimale. Le matériel est poussé, soit depuis le sol, soit depuis un échafaudage roulant monté jusqu’à l’égout de la toiture. La présence de roulettes permet d’amener facilement l’échelle jusqu’au faîtage : les salariés n’ont plus qu’à la retourner pour la fixer avec ses crochets. Le dispositif peut associer deux échelles de toit, entre lesquelles les opérateurs ont la possibilité de poser un platelage en bois calé sur les échelons.

    Avant

    Une circulation sur les toits dangereuse au droit des pannes porteuses

    Les opérateurs circulaient sur les toitures en matériau fragile, en prenant comme seule précaution de marcher au droit des pannes porteuses de la charpente.

    Après

    Le chemin d’accès au faîtage est sécurisé

    L’échelle de toit s’installe en quelques minutes depuis le sol ou depuis un échafaudage : les roulettes facilitent son transport et les crochets, sa fixation.

    Les salariés bénéficient d’un chemin d’accès sécurisé au faîtage d’où ils installent les lignes de vie.

    Une fois leur ligne de vie installée, les opérateurs travaillent en tout sécurité sur le chantier. La pose du matériel ne prend que trois minutes mais fait gagner un quart d’heure aux salariés pour la pose des points d’ancrage. Les opérateurs n’ont plus à marcher directement sur les plaques de toiture, ce qui réduit le risque de casse. L’entreprise constate ainsi que la qualité générale des chantiers s’améliore, tout comme les conditions de travail des salariés.

    <i>Une fois l’échelle amenée jusqu’au faîtage grâce aux roulettes, elle se retourne pour la fixer avec ses crochets.</i> Une fois l’échelle amenée jusqu’au faîtage grâce aux roulettes, elle se retourne pour la fixer avec ses crochets.

    Prévention & performance

    Ces informations proviennent des études terrain « Prévention et Performance ».

    Impact sur les risques

    Impact qualité et RSE

    Qualité

    Les salariés atteignent le faîtage via l’échelle : ils risquent moins de casser des plaques de toiture lors de leurs déplacements.

    Performance de cette solution

    Rendement (gains / coûts)

    Pour 1 euro investi, cette solution génère 1,64 euro de gains.

    Retour sur investissement

    Le retour sur investissement se fait en un peu plus de six mois.

    Bilan par salarié/an

    L’économie réalisée par salarié est de 170 euros chaque année.

    Économie réalisée

    L’économie globale réalisée est de 678 euros (gains - coûts).

    Bilan économique

    Coût

    Achats

    640 €

    Formation

    75 €

    Production

    348 €

    Total Coûts

    1 063 €

    Gains

    Production

    1 740 €

    Total Gains

    1 740 €

    Coût

    Achats

    640 €

    Achat de l'équipement

    640 €

    Formation

    75 €

    Coût de la formation

    17 €

    Coût de la formation pour les salariés

    58 €

    Production

    348 €

    Temps d'installation de l'équipement (durée 3 min/opération)

    348 €

    Total Coûts

    1 063 €

    Gains

    Production

    1 740 €

    Gain de temps à la pose des premiers points d'ancrage

    1 740 €

    Total Gains

    1 740 €

    Période envisagée : 1 an

    Effectif concerné : 4 personnes

    L’échelle à crochets facilite l’installation de la ligne de vie : le gain, estimé à un quart d’heure, sur les deux heures que nécessite la fixation, suffit à rentabiliser le dispositif en à peine six mois.

    S’y ajoutent des gains indirects plus difficilement quantifiables, comme la diminution du coût de remplacement des plaques cassées lors du déplacement des opérateurs sur la toiture, qui se fait aux frais de l'entreprise.

    Les solutions en relation

    Besoin d'aller plus loin

    Mettez en place des actions de prévention sur vos chantiers

    Voir vos situations de travail

    Retrouvez notre catalogue de formation

    Accéder

    Cette page a-t-elle répondu à vos questions ?

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus