• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager
Fiche Accident

Tables à meuler aimantées utilisées dans un atelier de fabrication de ponts.

Mise à jour le 7/01/2016

Table à meuler aimantée

L'action de prévention

L'entreprise a fabriqué des tables magnétiques qui permettent de maintenir les pièces à meuler par aimantation. Ce système évite de devoir fixer les pièces par serre-joint avant meulage.


Type d'action : Achat de machines ou de matériels • Adoption de nouveaux modes opératoires

Les points-clés du cas

L'entreprise

Métier principal : Charpentier métal
Effectif concerné : 4 personnes

L'entreprise de 270 personnes fait partie d'un groupe dont les principales activités sont des chantiers de charpente métallique, des ouvrages d'art, des chantiers de VRD et d'entreprise générale bâtiment. Elle comprend un bureau d'études composé de 39 ingénieurs, 20 techniciens, 14 dessinateurs projeteurs.

La situation

Risques adressés : Coupure ou sectionnement • Risque d'atteinte musculaire et articulaire (lombalgie, TMS…)

Avant

  • Les pièces à meuler étaient fixées sur un établi par des pinces-étaux ou des serre-joints, ou étaient tenues à la main.
  • Une pièce devant être meulée sur toutes les tranches et toutes les arêtes, les opérations de serrage et desserrage des serre-joints étaient nombreuses.

Après

  • Un aimant de forte puissance, qui s'active en actionnant un interrupteur, maintient les pièces en place sur la table.
  • Il n'y a plus besoin d'outils pour maintenir la pièce.

Les résultats

RENDEMENT = Gains / Coûts 1,67
Temps de retour sur investissement 0,6 an
Bilan par salarié et par an 334 €

Réduction des TMS et du risque de coupure

Résultats en prévention :

  • Diminution des TMS dus aux mouvements répétés des poignets lors de l'utilisation des pinces-étaux et des serre-joints pour fixer les pièces.
  • Réduction des risques de coupure car les pièces ne sont plus maintenues à la main.
  • Réduction des postures défavorables car la table aimantée permet de travailler à la bonne hauteur.

Résultats économiques :

  • Gain de temps significatif observé pour le meulage de pièces de 225 x 145 x 15 mm. Sur une durée de 55 minutes, un ouvrier a meulé 95 pièces à la table aimantée contre 55 à l'établi classique avec serre-joint, soit un gain de production observé de 72 %.
  • Pour que les résultats soient cohérents, le gain a été ramené à 50 % en tenant compte du fait que certaines pièces lourdes sont maintenues en place par leur propre poids ; l'aimantation ou la fixation ne sont alors pas nécessaires pour ces pièces.

Voir d'autres fiches

Métiers concernés : Charpentier métalMaçonSerrurier – métallier

Thèmes : Matériel Pénibilité au travail

  • Version imprimable

    Cliquez ci-dessous pour afficher une version imprimable ou PDF de la fiche complète.

Version imprimable
Version PDF

Liens utiles

Retrouvez des informations complémentaire sur les sites de nos partenaires.

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.