• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

AT et maladies professionnelles : une facture de 476 milliards d'euros par an pour l’UE

- Mise à jour le 08/09/2017 10:50

Chaque année, au niveau européen, les accidents et maladies d'origine professionnelle entraînent une perte de 3,3 % du PIB. 

Europe

"Le coût des maladies et accidents d'origine professionnelle pour l'Union européenne représente 3,3 % de son PIB. Ce sont donc 476 milliards d'euros qui pourraient être économisés chaque année si l'on avait recours aux stratégies, politiques et pratiques adéquates en matière de sécurité et de santé au travail." Voici en substance, les conclusions rendues publiques par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) à l’occasion du XXIe Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail, qui s’est tenu à Singapour du 3 au 6 septembre dernier.

Ces estimations résultent d'un important projet relatif aux coûts et avantages de la SST, mené par l'Organisation internationale du travail (OIT), le ministère finlandais des affaires sociales et de la santé, l'Institut finlandais de santé au travail (FIOH), l'Institut WSH de Singapour, la Commission internationale de la santé au travail (ICOH) et l'EU-OSHA.

119,5 milliards d’euros pour les cancers d’origine professionnelle

Les maladies d'origine professionnelle sont, quant à elles, impliquées dans 98 % du total des décès liés au travail (86% au niveau mondial). Dans la plupart des pays européens, les cancers d'origine professionnelle représentent la majorité des coûts (119,5 milliards d'euros, soit 0,81% du PIB de l'UE), les troubles musculo-squelettiques se situant à la deuxième place. "Les bonnes pratiques en matière de SST peuvent aider à rendre les entreprises productives, compétitives et viables, mais aussi à réduire le coût des soins de santé ainsi que d'autres fléaux sociétaux. Il n'en reste pas moins que le coût de la mauvaise qualité des mesures de sécurité et de santé au travail est élevé", note la directrice de l'EU-OSHA, le Dr Christa Sedlatschek. Grâce à cette analyse des coûts et des avantages, l'EU-OSHA a entrepris des démarches en vue d'identifier et d'évaluer les données disponibles, tant au sein de l'UE qu'à l'échelle internationale, afin d'élaborer des estimations précises et à jour du coût des maladies et blessures d'origine professionnelle.



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Votre conseiller OPPBTP

PréventionBTP : découvrez le magazine

Prévention BTP n°210

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.