• Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Location de matériel de BTP : un marché en pleine forme

- Mise à jour le 31/05/2017 18:06

Selon le dernier baromètre trimestriel du DLR, les loueurs de matériel de BTP ont enregistré leur plus forte croissance depuis 2011. 

DLR

Les loueurs de matériel du BTP ont de quoi se réjouir : au premier trimestre 2017, ils ont connu une hausse de leur chiffre d’affaires de 13 %, soit la plus forte croissance en six ans. En effet, selon le dernier baromètre du DLR*, l’accélération de l’activité dans le bâtiment a été bénéfique aux loueurs. L’amélioration du taux de rotation du matériel a été un facteur de hausse du chiffre d’affaires au cours de ce premier trimestre de l’année, selon le DLR. « La valeur du parc a continué de progresser et une entreprise sur deux envisage d’investir au cours du prochain trimestre, notamment pour profiter des derniers jours du dispositif de suramortissement exceptionnel », note la fédération dans un communiqué.

De bons résultats pour la distribution

De leur côté, les distributeurs de matériels de BTP sont aussi en bonne forme. Ils ont, une fois de plus, enregistré une progression dynamique de leur chiffre d’affaires (+14 %). À l’exception de la location longue durée (-18 %), « qui fait les frais de la mesure de soutien à l’investissement », et les ventes de matériels d’occasion (-6 %), la majorité des activités du secteur a progressé : les ventes de matériels neufs ont tiré la croissance (+21 %), les ventes de pièces détachées (+7 %), le service après-vente (+5 %), la location courte durée (+3 %). Cependant, « contrairement aux loueurs de matériels de BTP, les distributeurs sont moins nombreux à anticiper une hausse de leur chiffre d’affaires au cours du prochain trimestre. Ils craignent en effet un contrecoup dû à la fin de la loi Macron », estime le DLR.

La manutention et le levage, à la traîne

Le matériel de manutention, en revanche, n’a connu qu’une « petite » croissance de 1 % sur ce premier trimestre qui s’explique par le recul des ventes de matériel neuf (-6 %), un segment qui représente 42 % du chiffre d’affaires de ce secteur. A contrario, les ventes de matériel d’occasion ont progressé au cours de ce trimestre (+14 %) au point de retrouver un niveau qui n’avait plus été atteint depuis 2012.

Enfin, le niveau de croissance connu par les levageurs (+2 %) est porté par l’amélioration du taux de rotation des matériels, et également par l’accroissement de la valeur du parc. « Mais contrairement aux loueurs de matériels de BTP, les prix du marché du levage ont continué à baisser, ce qui n’a pas permis de booster davantage l’activité. D’après les anticipations, le marché français du levage devrait se maintenir au cours du prochain trimestre et les entreprises devraient poursuivre leurs investissements », précise la fédération.

* Fédération des matériels de construction et de manutention (distribution, location, réparation de matériels de BTP et de manutention et levage)



  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Votre conseiller OPPBTP

PréventionBTP : découvrez le magazine

Prévention BTP n°209

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.