La santé des artisans du BTP se dégrade
  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

La santé des artisans du BTP se dégrade

- Mise à jour le 16/05/2018 15:59

Le dernier baromètre Arti Santé BTP de la Capeb fait apparaître une détérioration de la santé des artisans du BTP et un accroissement du stress.

Artisante

Malgré un regain d’optimisme concernant leur activité, l’état de santé des dirigeants d’entreprise artisanale s’est détérioré en 2017. Ainsi, d’après le quatrième baromètre Arti Santé BTP*, 39 % des artisans s’estiment en mauvaise santé (contre 29 % en 2016). Parmi les raisons de la dégradation de leur état de santé, les chefs d’entreprise artisanale du BTP sont 68 % à souffrir de douleurs musculaires. À cela s’ajoutent la fatigue, 52 % souffrent de fatigue importante (50 % en 2016), et de troubles émotionnels puisque 24 % éprouvent de la nervosité, de l’irritabilité et des angoisses (23 % en 2016). En cause, des rythmes de travail intenses, 63 % des artisans travaillent plus de 50 heures par semaine dont 24 % plus de 60 heures, des charges administratives importantes et des contraintes de délais qui génèrent du stress. Autre point noir, un suivi médical insuffisant, notamment chez les plus jeunes. Ainsi, seuls 13 % des artisans sont suivis médicalement.

Télécharger le baromètre Artisanté 2018

A noter : le magazine Prévention BTP reviendra sur le baromètre Arti Santé dans son édition du mois de juin.

*Enquête nationale menée par la Capeb, la CNATP et l’Irist-ST.

Infographie-LE-STRESS


  • Ajouter à mes favoris (espace e-prévention)
  • Imprimer
  • Grossir le corps de texte Diminuer le corps de texte
  • Partager

Abonnez-vous à la newsletter !

Restez connecté à la prévention en vous inscrivant à notre newsletter et recevez tous les mois en exclusivité toute l'actualité de la prévention dans le BTP.